Avec la propagation du COVID-19 et les mesures de confinement prises par de nombreux pays dans le monde, l’économie est bien évidemment impactée et l’industrie du cinéma et des séries n’est pas une exception ! En effet, elle connaît elle aussi des turbulences majeures et cela s’est déjà traduit par l’arrêt des tournages des productions en cours et le report des sorties de nombreux films et séries. Mais qu’en est-il de l’après-pandémie ? Les studios de production rattraperont-ils le retard pris pour alimenter les programmes ciné et streaming en 2021 ?

L’industrie du divertissement frappée de plein fouet

À l’heure de la mondialisation, la pandémie du COVID-19 provoque une crise sanitaire sans précédent à l’échelle planétaire. Celle-ci affecte bien évidemment l’économie de tous les pays et aucun secteur d’activité n’est épargné. L’humain étant au cœur de l’industrie du divertissement, il est donc logique que les conséquences du virus impactent de façon significative les géants du cinéma et du streaming.

Au niveau de cette industrie, les effets immédiats d’un tel état de crise sont mitigés. Ainsi, en raison du confinement de la population, les exploitants des salles de cinéma connaissent des difficultés financières liées à la fermeture des établissements accueillant du public. Mais parallèlement, les plateformes de streaming, comme Netflix, enregistrent des records d’audience. Ce phénomène est d’autant plus accentué avec le « binge-watching », la nouvelle tendance de consommation des spectateurs.

Néanmoins, la filière est globalement affectée et l’effet du Coronavirus s’est déjà fait ressentir avec l’arrêt des tournages des productions en cours, mais aussi avec le report des dates de sortie de plusieurs films et séries, soit par l’absence évidente de public dans les salles, soit à cause de l’interruption de la postproduction. La liste s’allonge de jour en jour et on peut citer notamment « Matrix 4 », « Mission: Impossible 7 », « Wonder Wowan 1984 » pour les films ou encore la saison 2 de « The Witcher » concernant les séries.

Lire aussi :
Top 5 des chaises de bureau gamers 2019

Mais que se passera-t-il si la contamination perdure ?

La question vient immédiatement à l’esprit. Certes, les catalogues des majors du cinéma et les grilles de programmes des plateformes de streaming sont suffisamment fournis pour ne pas craindre une pénurie de stock dans les semaines à venir. De plus, les suspensions, arrêts ou reports de production sont à ce jour limités dans le temps, une quinzaine de jours dans la plupart des cas. Aussi, l’avenir ne semble pas sombre dans l’immédiat pour le spectateur.

Toutefois, le modèle économique de l’industrie du divertissement repose sur l’effet de nouveauté et son succès. En programmant régulièrement la sortie de films ou séries pour attirer le public, les géants du secteur dépendent fortement des studios de production et de leur personnel, non seulement des stars, mais aussi de tous les autres employés participant à la conception de l’œuvre.

Ainsi, toute la chaîne de production d’un film ou d’une série est étroitement liée au facteur humain et donc à la bonne santé de tous les intervenants de la filière. Pour citer uniquement les exemples les plus évidents, la star a besoin d’être maquillée et habillée, le réalisateur doit s’appuyer sur un scénariste, les ingénieurs photo et effets spéciaux travaillent avec les « camera men » ou encore les cascadeurs doivent intervenir pour tourner certaines scènes. Si trop de personnes sont absentes en raison des effets de l’épidémie, la reprise des tournages paraît difficilement possible. Et par conséquent, les sorties prévues en 2021 seront compromises

report films et séries

Les studios sont affectés par la crise du COVID-19

Qu’en pensent les producteurs ?

Aussi, dans l’hypothèse où la contamination perdure pour une durée indéterminée, il est raisonnable de se demander dès à présent s’il y aura de nouveaux films et séries en 2021. Un premier élément de réponse vient d’être fourni par Ted Sarandos, le directeur des programmes de Netflix.

Lire aussi :
News | Amazon va adapter Le seigneur des anneaux en série

Il a ainsi déclaré sur CNN, il y a quelques jours, que Netflix travaille en amont pour sortir des productions afin qu’il n’y ait pas de ruptures brutales dans l’immédiat. Il a toutefois précisé que la pénurie de contenus est envisageable plus tard dans l’année étant donné que la production physique n’est pas opérationnelle. Enfin, il indique d’autre part que cette crise sanitaire est une turbulence massive pour le géant du streaming et que chacune de ses productions dans le monde est à l’arrêt ce qui est sans précédent dans l’histoire de la compagnie.

Alors même si la situation n’est pas alarmante pour l’instant, le futur des productions paraît incertain et tout dépendra de la gestion de la pandémie, notamment s’il s’agit d’une crise épisodique ou non. En tout état de cause, on peut légitimement s’interroger sur la capacité des studios pour rattraper le retard déjà pris, tenir les délais et éviter une période creuse de diffusion en 2021.

Enfin, qu’en est-il de l’avenir des projets de films ou séries qui sont dans les cartons à Hollywood ou ailleurs ?