J’avais envie de vous faire découvrir une série sur laquelle je suis littéralement “cœur-cœur love” : Sex Education ! La saison 2 étant disponible sur Netflix depuis peu également. 

Sex Education – Pas de tabou !

Je vais parler comme une “petite vieille”(je vais avoir 32 ans d’ici peu…), mais je pense que chaque génération a abordé le thème de la sexualité de manière différente. Les problèmes restent (malheureusement) parfois les mêmes et les façons de les gérer évoluent, ou nous rencontrons aussi de nouvelles problématiques au fil du temps. De mon temps (c’est officiel, je parle comme ma mère…), l’accès aux contenus pornographiques était plus compliqué qu’aujourd’hui. Sans diaboliser bien sûr internet, qui a son lot de bonnes comme de mauvaises choses à apporter, et sans déresponsabiliser les parents pour autant, on peut aisément dire que le porno est à portée de clics. De nombreux adolescents ont donc grandi avec certaines images de ce qu’ils pensent être la norme et bien sûr, la réalité en est tout autre. 

et bien alors, on a peur du grand méchant loup ?

Il est intéressant d’ailleurs d’avoir un point de vue adulte, avec la mère du personnage principal (Otis) et sexologue de profession, mais aussi à travers le regard du jeune adolescent qui malgré son pucelage s’improvise “éducateur sexuel” de son lycée. Beaucoup de sujets sont abordés et surtout sans tabou, qu’ils soient physiques (complexes liés à l’aspect de son sexe, peur de ne pas savoir faire une fellation, ne pas arriver à jouir…) ou plus sociétaux.

Sex Education – un retour à l’école… de la vie !

La série est beaucoup plus riche qu’on peut le penser, et a beaucoup plus à offrir que de simples leçons d’éducation sexuelle. Les problèmes et les conseils d’ordre sexuel ne sont qu’une façade pour aborder des sujets plus profonds. L’avortement, le rapport à son propre corps, le consentement, le harcèlement scolaire, moral ou sexuel, accepter son homosexualité, chercher l’approbation de sa famille … et j’en passe ! On aurait bien tort de penser que cette série ne s’adresse qu’aux adolescents. Les sujets abordés nous ont quasiment tous touchés de près ou de loin.

sex education

ce moment gênant où ta mère veut parler “sexe”…

Une amie qui s’est déjà fait avorter, un autre qui a fait une dépression parce que ses parents condamnaient son homosexualité, j’ai moi-même déjà été victime d’attouchements dans les transports en commun… Qui n’a pas un exemple personnel de la sorte à citer ? Dans la série, les adultes aussi ont leur lot de soucis, et sont très loin d’être des exemples à suivre. A ces sujets sérieux, on rajoute bien sûr un soupçon de naïveté qui de temps en temps apporte ce qu’il faut de légèreté à la série.

Lire aussi :
Google Nest Hub : Test et avis sur ce cadre intelligent

Un casting performant et (quasi)inconnu.

Mise à part Gillian Anderson (X-Files…), qui est pour moi une femme naturellement sublime et qui assume bien son âge (si à 50 ans je pouvais être aussi bien conservée !), le casting est quasiment inconnu du grand public. J’ai mis du temps et j’ai plissé des yeux plus d’une fois sur Otis, avant de réaliser que l’acteur, Asa Butterfield, avait aussi joué dans Hugo Cabret, et Miss Peregrine et les Enfants particuliers. 

sex education

Gillian, tu es MA-GNI-FIQUE ! (à prononcer avec l’accent de Cristina Cordula)

Mais, celle qui crève l’écran à mon sens, c’est Maeve, incarnée par Emma Mackey. L’actrice franco-britannique, qui d’ailleurs n’a aucun accent dans ses deux langues natales (mais n’a pas pu se doubler dans la VF, dommage…), apporte beaucoup de profondeur au personnage, qui du coup ne se résume pas au simple cliché de l’ado rebelle. D’ailleurs, même si on retrouve certaines caricatures (le B-G de l’équipe de natation, la pétasse superficielle…), la plupart des adolescents ont vraiment leur propre personnalité et sont plus représentatifs de la réalité. Mon personnage chouchou dans la saison 2 : Aimée, qui est devenue mon héroïne, alors que plutôt insipide dans la première saison de la série.

sex education

Maeve, fais pas la tronche, on t’adore !

Bande annonce – Sex Education

En bref

Cette série m’aura replongée dans les années lycée, mais pas que ! J’ai trouvé les deux saisons très touchantes et émouvantes, la dernière étant un peu plus sérieuse, mais ce n’est en rien un point négatif ! Bien sûr, une saison 3 est à venir pour mon plus grand bonheur !

Lire aussi :
Coronavirus : suspension du tournage de la saison 2 de série The Witcher

À bientôt sur Sitegeek !

Rendez-vous sur : Netflix

Alex