Hier soir, alors que la température redevenait un peu plus clémente, je tombe sur une série d’annonces sur Twitter, toutes plus dingues les unes que les autres concernant Epic, laissez-moi vous expliquer tout cela. 

Epic – chevalier ou requin blanc ?

Le célèbre éditeur de jeu  de Fortnite, a mené une série d’actions hostiles contre les plateformes Google Play et Apple Store. Pour commencer, ils ont ajouté à leur application Epic, la possibilité d’héberger d’autres applications pour smartphones tout en proposant aux développeurs qui passeraient par ce biais, des commissions bien moins agressives que ce celles que l’on retrouve sur les stores d’Apple et Google.

Déjà sur PC, Epic mène un combat sur les commissions pour attirer les éditeurs dans ses rangs

Déjà sur PC, Epic mène un combat sur les commissions pour attirer les éditeurs dans ses rangs

La réaction d’Apple ne s’est pas fait attendre puisqu’ils ont directement supprimé l’application Epic, ainsi que Fortnite du store officielGoogle a suivi et banni à son tour Fortnite du Play Store.

Oui sauf que, tout ça était visiblement prévu par Epic ^^

L’arroseur arrosé ?

Epic, fortiche en communication avait prévu une vidéo dans laquelle il parodie une ancienne publicité d’Apple datant de 1984 via laquelle il combattait alors la pensée unique du tout puissant IBM de l’époque, avec son slogan devenu culte : Think different.

Aujourd’hui, la situation est inversée puisqu’Apple a un contrôle incroyable sur le parc de smartphones et impose sur sa plateforme applicative App Store des commissions et un cahier des charges très strict. On a vu récemment avec l’interdiction des applications Stadia et xCloud, qu’Apple semble se servir de son cahier des charges pour protéger ses propres intérêts, ce qui nous amène au point suivant.

Lire aussi :
Peut-on apprendre une langue étrangère uniquement sur Internet ?

Un procès anti-trust avec des grosses amendes à venir?

Préparé à toutes ces actions, Epic a déposé des plaintes de 60 pages contre Apple et Google afin de casser le monopole en place et d’obliger Apple et Google à revoir leurs copies respectives. Leurs propos tiennent la route, je cite « Apple est plus gros, plus puissant, plus pernicieux que les monopoles d’antan », soutient Epic. « Avec une capitalisation boursière de près de 2 000 milliards de dollars, la taille et la portée d’Apple dépassent de loin celles de n’importe quel monopole technologique dans l’Histoire ».

Vous pouvez trouver ce document complet en pdf

Epic avait visiblement savamment orchsestré ses actions

Epic avait visiblement savamment orchestré ses actions

Difficile en l’état d’imaginer la suite, mais je pense que l’on va avoir droit à un procès digne de ceux de Microsoft il y a quelques années.

Epic se présente comme le chevalier blanc défenseur des joueurs et des développeurs et cela lui permet de bénéficier d’une image très positive sur Internet suite à cette série d’actions. Là où Google et Apple plus particulièrement endossent un mauvais rôle qui commence à être très gênant.

Moi je me régale en lisant tous ces trucs, et vous, qu’est-ce que vous pensez de cette histoire ?

À très vite sur Sitegeek.

Gwen