Alors qu’elle était réservée à une minorité d’aficionados tapis dans l’ombre, la pratique BDSM s’affiche aujourd’hui sans complexe à travers nos médias : séries, films, jeux vidéo. Analysons ensemble ce phénomène afin d’essayer de comprendre son origine. 

C’est quoi le BDSM ?

Les initiales BDSM signifient : Bondage et Discipline, Domination et Soumission, Sadisme et Masochisme. En gros, toutes les pratiques sexuelles utilisant la douleur, la contrainte, l’humiliation ou la mise en scène. Le tout dans un folklore visuel assez caractéristique avec des tenues en cuir ou en latex et un tas d’objets assez caractéristiques que vous trouverez par exemple, ici : BDSM

Bref, des choses très intimes qui sont inappropriées dans la culture mainstream, et pourtant…

Difficile de nier les liens entre la culture geek et le BDSM, non?

Difficile de nier les liens entre la culture geek et le BDSM, non?

BDSM au cinéma

Avant 2011, lorsque je voyais des clins d’œil BDSM dans des films ou autre, c’était surtout pour blaguer. On trouvait souvent des images ou situations cocasses tournant en dérision la pratique afin d’amuser l’audience en la titillant sur un sujet assez inconfortable. Je me souviens, par exemple, de cette scène inoubliable dans le film Eurotrip dans le Club Vandersexxx à Amsterdam. Le gars se retrouve bien malgré lui dans une situation BDSM et le safe word pour tout arrêter est un mot en néerlandais difficile à prononcer pour lui.

Je vous laisse découvrir la suite :

En 2011, un phénomène change totalement la donne puisque E. L. James publie le premier tome de la trilogie 50 nuances de Grey qui se vendra à 125 millions d’exemplaires à travers le monde.  Cette histoire met en scène, avec romantisme, les relations BDSM entre une jeune étudiante en littérature et un richissime homme d’affaires bien sous tous rapports.

Lire aussi :
Webprint – Quand imprimer devient un art !

Fiche - 50 nuances de Grey

Fabricant : JC Lattès
Date de sortie : 17 October 2012
Prix : 7,99 €

Chercher sur les boutiques en ligne:

Le phénomène surprend tout le monde et comme si cela ne suffisait pas, un film sera adapté dans la foulée en 2015 : il n’en faudra pas plus pour faire accepter la pratique BDSM aux yeux de notre société.

Netflix propose la série Bonding

Plus tard, alors que le sexe est omniprésent dans nos médias, Netflix surprend tout le monde en proposant une série sur le thème du BDSM : Bonding

Étudiante le jour, dominatrice la nuit, une New-Yorkaise engage comme assistant son ancien meilleur ami de lycée, un serveur anxieux qui vient de faire son coming out

Dans cette série, les épisodes enchaînent les situations hilarantes, mais la pratique du BDSM n’est pas vraiment sujet de blagues. Elle permet juste de plonger les spectateurs dans un univers qui lui est probablement inconnu  afin de le découvrir sur un ton léger.

Cyperpunk 2077 : L’hyper sexualisation de la société

Dans le jeu Cyberpunk 2077, CD Projekt propose une vision futuriste d’une société hypersexualisée et régie par le numérique. On retrouve dans Night City des quartiers qui feraient passer le Red Light District d’Amsterdam pour un jardin d’enfants. Dans tous les lieux que l’on fréquente, on retrouve des sextoys gigantesques ainsi que des personnages arborant le folklore BDSM.

Rien de bien méchant, mais le sujet a tout de même fait polémique lors de la sortie du jeu et provoqué la stupéfaction de bien des testeurs. L’idée était d’anticiper les changements sociétaux en considérant que les choses encore taboues aujourd’hui, seraient monnaie courante en 2077.  On verra…

Lire aussi :
Netflix augmente ENCORE ses prix et la 4K n'est plus si loin des 20€

Alors on valide ou pas le BDSM ?

Oui ! En 2021, on brise presque tous les tabous et c’est toujours intéressant de s’immiscer dans des univers un peu barrés. De plus, avec la diversité des supports et l’offre pléthorique qu’on a actuellement, vous pouvez très bien ne pas regarder et passer à autre chose si ce genre de contenu ne vous intéresse pas.

Curieux de nature, je suis content pour ma part que les réalisateurs et concepteurs de jeux nous amènent sur de nouveaux sujets et les réactions des personnes choquées m’amusent toujours un peu.

Vous, qu’est-ce que vous pensez de tout cela?

Dites-nous tout dans les commentaires.

Gwen