Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Marvel Vs Capcom Infinite – PS4 – Baston tous publics
Marvel vs Capcom Infinite

Test | Marvel Vs Capcom Infinite – PS4 – Baston tous publics

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Ça fait quelques temps que je n’ai pas joué à un jeu de baston, un genre que j’apprécie pourtant beaucoup. Quoi de mieux pour me remettre dans le bain qu’un jeu générique et simple d’accès ? Car il ne faut rien attendre de plus de Marvel Vs Capcom Infinite

Un après-midi avec Marvel Vs Capcom Infinite sur PS4

Éclectique par nature, j’aime jouer à tout (ou presque, la stratégie et moi, on n’est pas très copains). Mais mon parcours de gamer éveillé a débuté avec la SNES (après avoir trituré l’Atari 2600) et Street Fighter II. Je garde donc un attachement singulier à la baston, dont j’ai testé de nombreuses itérations. Mortal Kombat, BlazBlue, King of Fighters, Bloody Roar, les adaptations comme DBZ… Bref, de la baston, j’en ai vu défiler sur consoles, même si j’y joue bien moins qu’avant. Dans cet amas de jeux plus ou moins compliqués, Marvel Vs Capcom Infinite s’inscrit dans son époque et propose une formule simple et divertissante. Sans plus.

Marvel vs Capcom Infinite
Alors c’est X et Rocket Raccoon qui entrent dans un jeu…

Carré, carré, carré, carré… triangle…

Le dernier opus de la saga auquel j’ai joué, c’est Marvel Vs Capcom 3 sur PS3. Et pour être tout à fait franc, je ne m’en souviens pas plus que ça… Je retiens toutefois un système de combo nettement plus pêchu et digne des jeux 2D SNES, avec une multitude de manipulations à la manette pour réussir les coups spéciaux. Le gameplay a été radicalement revu et permet d’enchaîner les combos avec la plus grande simplicité. En appuyant sur carré 7 fois d’affilée et en faisant un peu n’importe quoi après, le joueur s’assure un combo de 8 coups, avec une parade pour finir en beauté. J’exagère à peine. Les plus initiés retrouveront les quarts de cercle avant/arrière avec coups de poing et de pied (faibles ou puissants) pour projeter des boules d’énergie, asséner des coups spéciaux et autres joyeusetés.

En gros, Marvel Vs Capcom Infinite propose des rouages au simplisme assumé, qui permettront à tout néophyte de prendre son pied. Les vétérans ne sont pas en reste, cela dit, puisque certaines nouveautés donnent lieu à des combats plus épiques. Je pense notamment à la possibilité de déclencher toutes les attaques spéciales d’emblée, que le joueur devra judicieusement placer pour empêcher l’ennemi de se protéger. Le blocage est en effet un élément crucial du gameplay et le contourner un défi que relèveront avec plaisir les meilleurs combattants. Mais n’attendez surtout pas plus de technicité de Marvel Vs Capcom Infinite.

Marvel vs Capcom Infinite
Combo de la mort qui tue…avec seulement une touche

… et parfois L1

Si le gameplay de Marvel Vs Capcom Infinite paraît trop simple, les développeurs comptent sur les Gemmes de l’Infini pour ajouter un peu de piment. Tirées de l’univers Marvel, ces gemmes (que l’on retrouve dans le MCU) forment la dimension « tactique » des combats. Un bien grand mot pour un gadget cosmétique qui donnera toutefois l’avantage à un joueur capable de bien le placer. Concrètement, les six gemmes offrent deux pouvoirs, l’un actif (Infinity Surge) en plein combat et déclenchable à n’importe quel moment, l’autre passif (Infinity Storm) et conditionné par une jauge.

Marvel vs Capcom Infinite
Super attaques avec un air de déjà-vu

L’Infinity Surge permet par exemple de se déplacer rapidement derrière l’ennemi ou de l’enfermer dans une bulle pour enchaîner les coups. L’Infinity Storm change le décor et rend le personnage plus rapide ou enferme l’adversaire pendant un laps de temps. Soit un total de 12 arcanes intéressantes mais qui ne débordent pas du cadre excessivement simple dont se targue le jeu. Une simplicité qui n’explique toutefois pas pourquoi on ne peut incarner que deux personnages à la fois…

Marvel vs Capcom Infinite
Les Gemmes de l’Infini, la caution « tactique » de Marvel Vs Capcom Infinite

Il est où, mon Wolverine ?

Un Marvel Vs Capcom sans Wolverine… on sent tout de suite que quelque chose cloche. Mais Marvel Vs Capcom Infinite ne s’arrête pas là. Le jeu ne compte « que » 30 personnages et ce n’est pas tant le nombre en soi qui m’embête que celui-ci mis en rapport avec le côté générique des combattants. Ben oui, 30 personnages qui reposent tous sur des combos quasi identiques, c’est peu… Par ailleurs, le roster semble très déséquilibré. Je sais que c’est un trait caractéristique de ce type de jeux mais j’ai du mal à voir Frank West et Hulk dans la même arène. Surtout quand il manque des personnages emblématiques tels que Cyclope ou Akuma, présents dans les volets précédents. Et histoire d’aggraver son cas, Marvel Vs Capcom Infinite compte déjà six personnages en DLC, dont certains intéressants.

À cela s’ajoutent des graphismes peu inspirés. Techniquement, ça reste convenable, malgré le passage du cel-shading au rendu 3D pur et dur. Mais certains personnages frôlent la caricature, tandis que la direction artistique est très insipide. Outre quelques jolis décors, les arènes sont nettement moins riches que dans Injustice 2 ou Dragon Ball FighterZ, pour ne citer qu’eux. Les personnages souffrent aussi de quelques soucis de proportions, qui ajoutent à la nature très kitsch des graphismes et du scénario (genre la cape qui est pas foutue de se poser sur les épaules, c’est voulu ? Non mais franchement…).

Marvel vs Capcom Infinite
Y a Nemesis mais y a pas Wolverine… OK, d’accord…

Infinity War avant l’heure

D’ailleurs, parlons-en de ce scénario. C’est la vraie bonne surprise de ce Marvel Vs Capcom Infinite, qu’on n’attendait pas forcément sur ce terrain-là. Loin d’être aussi bien pensée que celle d’Injustice, la trame constitue le tutoriel parfait. Comptez 3 heures pour tester un peu tous les personnages, au gré d’une histoire simple et kitsch mais qui tient la route. À l’image du reste, le scénario se veut simple et accessible, sans autre ambition. On regrettera juste l’absence de vrais boss (le dernier étant affreusement simple à vaincre), puisque la majorité des adversaires sont des sbires génériques. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui manquent mais quand un énorme dragon attaque la cité de Black Panther… Hulk n’a visiblement rien de mieux à faire que de taper sur des petits robots.

Je n’aborderai même pas les autres modes puisqu’en dehors de l’Arcade et de l’Histoire, il n’y a rien de très intéressant. Tout au plus quelques défis (10 par personnage) ou encore des costumes, cinématiques et cartes à débloquer, pour celles et ceux que ça intéresse. Pour un jeu vendu à 60 balles, c’est un peu maigre

Marvel vs Capcom Infinite
Ultron Sigma, le genre de grand méchant qui dit « mouahahahaha »

J'ai aimé

  • Combats nerveux et accessibles
  • Un mode Histoire sympathique
  • Le côté tactique des gemmes

J'ai pas aimé

  • Graphiquement très moyen
  • Bande son générique
  • Contenu très chiche
  • Où sont les bons personnages ?!
Ça fait quelques temps que je n'ai pas joué à un jeu de baston, un genre que j'apprécie pourtant beaucoup. Quoi de mieux pour me remettre dans le bain qu'un jeu générique et simple d'accès ? Car il ne faut rien attendre de plus de Marvel Vs…

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Bande son
Contenu
Scénario

Baston facile

Marvel Vs Capcom Infinite est comme un bon burger industriel. Il peut être très satisfaisant manettes en main mais on commence vite à s'en lasser et on se demande pourquoi on y a joué... Surtout si on a déjà goûté à mieux. Le néophyte pourrait s'y plaire, cela dit.

Revue de presse

 5/10

Gamekult

 –/20

Gamergen

 15/20

JV.com

 8/10

Gameblog

Le fast-food du jeu de baston

Si vous êtes amateur de jeux de baston, passez votre chemin. Marvel Vs Capcom Infinite ne vous apportera rien, en particulier dans un marché qui propose largement mieux. Avec ses graphismes lambda, sa bande son inexistante et ses combats simplistes, le jeu aura vite fait de vous lasser. En revanche, si les univers Marvel et Capcom vous plaisent et que vous avez envie de goûter aux joies du combat vidéoludique, le jeu peut constituer une porte d’entrée honorable, avec ses mécanismes accessibles aux enchaînements très satisfaisants. Reste à savoir qu’il vous en coûtera soixante euros pour un mode Histoire sympa mais qui ne dure que quelques heures, et un mode Arcade extrêmement classique.

Plus d’infos sur le site officiel de Marvel Vs Capcom Infinite.

À très bientôt sur Sitegeek.

Musa

testUAMA1_vectorized

Du fun simple et rapide


Marvel vs. Capcom Infinite
DéveloppeursCapcom
EditeurCapcom 
Date de sortie19 September 2017
Prix 39,80

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Musa

J'aime tout mais je suis difficile. Voilà qui me résume bien. Littérature, cinéma, jeux vidéo, séries, animés, comics, mangas, jeu de rôle papier, etc. Ce qui compte pour moi, c'est de distinguer ce que j'aime de ce qui est bon ou mauvais. Car non Einstein, tout n'est pas relatif !

Voir aussi

wrc 7

Test | WRC 7 – Xbox One – Si on se donnait rendez-vous dans 2 ans?

Test | WRC 7 - Xbox One - La simu officielle du championnat WRC progresse mais ce n'est pas encore tout a fait ça, surtout au milieu d'une rentrée chargée

Test | Maize – Xbox One – Le plaisir de délirer en étant sain d’esprit

Test | Maize - Xbox One - Ce jeu est une expérience assez étonnante qui vous demandera d'avoir l'esprit plus qu'ouvert afin d'en apprécier les subtilités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *