Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Star Wars Battlefront 2 – PS4 – T’améliorer, tu dois encore

Test | Star Wars Battlefront 2 – PS4 – T’améliorer, tu dois encore

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Succès mitigé, Star Wars Battlefront n’avait pas convaincu tous les fans de « piou piou » et de sabres laser… Electronic Arts a tenté de rectifier le tir avec Star Wars Battlefront 2. Et si ce second essai est clairement meilleur, il reste perfectible.

Un après-midi avec Star Wars Battlefront 2 sur PS4

Si d’aucuns retiendront du premier Battlefront un jeu non-abouti (ce qu’il fut incontestablement), il restera à mes yeux le teasing le plus scandaleux de la décennie. Electronic Arts avait en effet profité de l’E3 2013 pour nous montrer de la neige, la patte d’un marcheur et un logo pour nous donner rendez-vous au printemps 2014. Scandaleux ! Reste qu’après deux très bons volets sortis milieu des années 2000, on attendait beaucoup de ce reboot. Les déceptions se sont alors enchaînées : pas de solo scénarisé, des modes de jeu classiques, un gameplay peu original… et un jeu finalement assez banal. Il semblerait qu’EA ait tenu compte des critiques et propose dans Star Wars Battlefront 2 une version améliorée en tous points (ou presque). Clairement, le jeu est meilleur, même s’il traîne encore quelques maladresses digne d’un padawan.

Battlefront 2
Regardez-moi cette belle brochette de champions, prêts pour Battlefront 2 !

Un scénario pas très motivé

Bon, si vous avez joué à Battlefield ou au dernier Mirror’s Edge, vous savez que DICE n’est pas le studio adéquat pour un scénario réfléchi. C’est Motive, dirigé par Jade Raymond (Assassin’s Creed), qui s’est chargé de cet aspect. La perspective d’une campagne solo développée par un studio tiers avait de quoi séduire. Si globalement, le scénario tient la route, il souffre des travers d’un Call of Duty, à savoir un scénario/tutoriel. J’exagère avec ma comparaison car la trame est plus aboutie et le pitch est l’un des plus alléchants dans un jeu Star Wars : incarner l’Empire ! Quel postulat excellent, plein de promesses, qui tombe finalement à plat à cause d’un retournement aussi absurde qu’improbable. Une telle paresse se pardonne difficilement, surtout quant le jeu a le culot de zapper le générique au texte défilant !

Battlefront 2
Une idée de base géniale… pourquoi la gâcher ?!

Ne laissez pas mon enthousiasme vous tromper. Je répète, la trame d’une poignée d’heures tient la route, se suit avec satisfaction et réunit le casting emblématique de la saga. Elle fait aussi le lien avec la trilogie originale et la nouvelle. Mais si l’écriture reste correcte malgré quelques pirouettes faciles, le gameplay est calqué sur le multi. Le joueur se limite à une arme de base, sans loot possible sur les ennemis. On se contente d’armes glanées dans des caisses disposées au gré des développeurs.  On compte également 3 pouvoirs modifiables à des moments prédéfinis. Le joueur remplit ses objectifs, ensuite cinématique, nouveaux objectifs, nouvelle cinématique et ainsi de suite. Classique. Autre bémol : les checkpoints. Un stagiaire a dû s’amuser à les désigner les yeux fermés tant ils sont aléatoires et impliquent de se retaper des séquences fastidieuses.

Battlefront 2
Bon, au moins on retrouve du beau monde…

La Force, c’est mieux à plusieurs…

Le coeur du jeu, c’est donc le multi. le savoir-faire de DICE, sous-exploité dans le premier volet, brille de mille feux sur les maps gigantesques du mode Assaut Galactique. Accueillant des dizaines de joueurs en deux camps aux missions distinctes, il se déroule aux moments-clé de la saga et offre une immersion totale. Je reviendrai sur le visuel mais le studio a mis le paquet pour une expérience digne d’un Battlefront 2. Si un mode similaire existait dans l’épisode précédent, on compte pas mal de nouveautés ici. Tout d’abord, les points acquis permettent de débloquer plein de héros ou antagonistes célèbres (peu importe qu’ils aient été vraiment présents ou non) en plein combat. Il existe aussi différentes profils de personnages (les mêmes dans l’Empire et la Rébellion) avec leurs armes et pouvoirs respectifs. Une variété qui exige diverses stratégies.

Battlefront 2
Dark Maul contre Yoda…  le rêve !

On a ensuite Combats Spatiaux, qui troque le ciel confiné du 1 pour des affrontements spectaculaires sur des maps énormes truffées d’obstacles. Le pilote de Chasseurs TIE/X-Wing en devient grisant. On s’en lasse toutefois plus vite car malgré l’extrême maniabilité, on a vite fait le tour. Reste que ces deux modes promettent beaucoup de plaisir, contrairement à Escarmouche, dont l’intérêt reste un mystère. Des missions scriptées sur de grosses cartes en petit comité (10v10), soit finalement la version inferior d’Assaut Galactique. À l’inverse, Affrontement Héroïque propose à 8 joueurs d’incarner les personnages emblématiques de la saga, devant  protéger ou attaquer un autre personnage. Entre utilisateurs de la Force et chasseurs de prime surarmés, on se retrouve très vite dans un imbroglio d’effets époustouflants. Pas toujours lisible mais très jouissif et addictif.

Battlefront 2
Des combats spatiaux à la hauteur, bien que rébarbatifs

… mais faut avoir le temps et le talent !

Si vous avez l’habitude des jeux multi contemporains, je ne vous apprends rien en annonçant la présence agressive de micro-transactions dans Star Wars Battlefront 2. Du moins, à la sortie, car visiblement Disney a fait les gros yeux à EA qui s’est rétracté. Le problème du déséquilibre demeure, cependant, et on le ressent dès les premiers pas quand on joue en ligne. L’équilibrage n’est pas fameux (quand on joue face à une équipe où tout le monde compte au moins 10 kills alors que la moyenne de votre côté c’est 4, ça fait mal… et j’exagère à peine). Et les joueurs qui ont passé plus de temps (ou d’argent quand il y avait les micro-transactions) disposent de pouvoirs supplémentaires qui leur donnent un gros avantage. Et du temps, il en faut si vous voulez vraiment ressentir une amélioration…

Le phénomène n’a rien de nouveau, il est même propre à une grande partie de jeux compétitifs en ligne. Il faudrait toutefois penser à équilibrer les parties de sorte que les moins initiés puissent jouer ensemble et profiter de l’expérience Star Wars Battlefront 2. Les fans de Star Wars qui souhaitent se lancer dans le FPS risquent fort de galérer face au skill ennemi et rangeront leur manette. C’est un problème auquel les développeurs doivent trouver des solutions (certains jeux y arrivent assez bien).

Battlefront 2
Quand tu laisses les autres joueurs avancer car tu sais que tu vas te faire défoncer…

Il y a bien longtemps, dans une très belle galaxie

Concluons sur une note très positive, l’esthétique de Star Wars Battlefront 2. De la faune à la flore, en passant par le character design et les cinématiques au grain authentique, le jeu resplendit. On lui trouvera bien quelques défauts, dont des cutscenes saccadées durant la campagne, mais dans l’ensemble, les développeurs ont traité le matériau d’origine avec soin. Beau, varié, fluide, joliment animé. Un régal. Si la musique reste assez modeste, avec pour seule référence mémorable le thème principal de Star Wars, un travail remarquable a été effectué sur le son. Comme pour le premier opus, on retrouve les sonorités typiques de la série, des sabres laser au zoom des Chasseurs TIE, ce qui renforce l’immersion. Le doublage s’avère aussi très réussi en VO, la VF étant légèrement moins convaincante (je suis peut-être subjectif sur ce point, cela dit). Du beau boulot, tout simplement !

Battlefront 2
C’est juste très beau !

J'ai aimé

  • Esthétique et son remarquables
  • Assaut Galacique, du Star Wars épique
  • Enfin un mode solo...
  • Des combats spatiaux grandioses...

J'ai pas aimé

  • Soucis d'équilibrage en ligne
  • Faut trop jouer pour progresser
  • ... avec un pitch gâché
  • ... dont on a vite fait le tour
Un après-midi avec Star…

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Bande son
Contenu
Scénario

Plus épique mais...

Star Wars Battlefront 2 redresse indiscutablement les torts de son aîné, sans être parfait pour autant. Il reste néanmoins un jeu indispensable pour les fans de FPS et de la Guerre des Étoiles. Acheter ce jeu, je vous conseille...

Revue de presse

 4/10

Gamekult

 17/20

Gamergen

 16/20

JV.com

 8/10

Gameblog

Tu devais être l’élu !

En général dans une trilogie Star Wars, le second épisode est celui qui apporte de la substance. Star Wars Battlefront 2 perpétue cette tradition, avec une expérience digne de la saga, pour tout fan qui respecte. Ou du moins pour tout fan en quête de jeu multi car le solo, avec ses 5 heures et sa trame convenue, ne constitue pas un argument à 60 balles. Mais si vous cherchez à revivre les batailles épiques et inédites de la Guerre des Étoiles, Star Wars Battlefront 2 est le jeu qu’il vous faut. Beau, nerveux, dynamique, il vous occupera de nombreuses heures, ce qui ne sera pas du luxe si vous souhaitez tenir tête à des joueurs bien plus aguerris, vu l’équilibrage douteux du jeu. On espère que le prochain volet apprendra des quelques maladresses persistantes de celui-ci pour proposer un Episode III irréprochable.

Plus d’infos sur le site officiel de  Star Wars Battlefront 2.

À très bientôt sur Sitegeek.

Musa

testUAMA1_vectorized

Star Wars : Battlefield II


Star Wars : Battlefront 2 - Edition Standard
DéveloppeursElectronic Arts
EditeurElectronic Arts 
Date de sortie17 November 2017
Prix 64,95

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Musa

J’aime tout mais je suis difficile. Voilà qui me résume bien. Littérature, cinéma, jeux vidéo, séries, animés, comics, mangas, jeu de rôle papier, etc. Ce qui compte pour moi, c’est de distinguer ce que j’aime de ce qui est bon ou mauvais. Car non Einstein, tout n’est pas relatif !

Voir aussi

sonic forces

Test – Sonic Forces – Xbox One – Un retour en demi teinte pour le hérisson bleu

Test | Sonic Forces - On l'attendait de pied ferme et le hérisson bleu n'arrive pas a convaincre entièrement malgré une expérience agréable pour les fans

Test | Wolfenstein II – Xbox One – Heil MachineGames

Test | Wolfenstein II - The New Colossus remet une fois de plus Blazkowicz en scène pour notre plus grand plaisir. Les Nazis n'ont qu'à bien se tenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *