Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Super Mario Odyssey – Nintendo Switch – Big N en état de grâce
super mario odyssey

Test | Super Mario Odyssey – Nintendo Switch – Big N en état de grâce

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

On attendait son retour depuis l’excellent Super Mario Galaxy. Notre désormais ex-plombier est de retour dans Super Mario Odyssey, une aventure immense, ouverte et féérique comme on était en droit d’attendre.

Une après-midi avec Super Mario Odyssey sur Nintendo Switch

Et voilà après une semaine d’efforts intenses, j’ai réussi à terminer l’aventure principale de Super Mario Odyssey afin de vous livrer mes impressions sur ce qui reste pour moi le meilleur jeu de l’année. On le sait tous, la sortie d’un nouveau Mario est toujours hyper attendue par la communauté de fans mais aussi par Big N, car il s’agit clairement, avec Zelda, d’un jeu capable de vendre des consoles à lui seul.

Super Mario Odyssey ne fait pas exception en la matière et est même devenu le Mario le plus rapidement vendu en Europe mais aussi le jeu Switch le plus rapidement vendu, avec 2 millions d’unités en 3 jours. On peut également signaler que le jeu a pour l’instant une note moyenne de 97/100 sur Metacritic, dont 43 scores parfaits de 100. Une réussite unanime donc. Mais au fond, pourquoi est-ce que ce Super Mario Odyssey est si bien noté ?

super mario odyssey
Mario est de retour et cette fois avec son ami Cappy

Un scénario quelque peu différent

Pour le pitch (j’ai failli dire peach mais j’ai pas osé), celui-ci est très simple bien qu’un peu différent. Une fois n’est pas coutume, Bowser a décidé de kidnapper la princesse Peach. Cependant, cette fois-ci, il a décidé de l’épouser de force et de s’emparer au même moment de la sœur de votre nouvel ami de circonstances, Cappy, sorte de chapeau magique, qui est bien décidé à combattre Bowser à vos côtés. L’objectif étant de récolter des lunes afin d’alimenter votre vaisseau, l’Odyssey, en énergie pour pouvoir suivre Bowser à travers les différents mondes.

Bowser est bien décidé a se marier avec Peach

Mario décroche la lune

Afin de révolutionner un genre, il faut de la créativité et surtout une petite dose de risques pour changer ce à quoi les gens sont habitués. Dans ce Super Mario Odyssey, c’est tout le concept de base qui a été revisité. Alors oui bien sûr, Mario est toujours capable de faire tous ses mouvements de base comme sauter, faire la roue, tournoyer et j’en passe.

Le gameplay classique toujours présent mais pas que

La grande nouveauté c’est le pouvoir de votre casquette, j’ai nommé Cappy. Exit les fleurs, feuille et autres items capables de vous donner un pouvoir spécifique temporaire. Ici, votre casquette est vivante et peut servir à fracasser les ennemis d’une part. D’autre part, grâce à la chapimorphose, Cappy vous permettra de prendre le contrôle de nombreux objets et autres ennemis rencontrés sur votre chemin. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir incarner ce satané missile géant dans Mario ? Ou alors pourquoi ne pas se prendre pour un Koopa et lancer des marteaux ou boules de feu ? Ou encore envie de vous prendre pour une boule de feu afin de passer des passages de lave bien complexes ?

Tout ceci est possible dans Super Mario Odyssey grâce à Cappy, ce qui propose une toute nouvelle dynamique de jeu ainsi qu’une diversité dans le gameplay assez hallucinante. Il sera nécessaire de réfléchir différemment et partir du point de vue que votre casquette pourra interagir avec tout ou presque.

Mario peut se prendre pour un poisson…mais aussi une boule de feu, un missile, un dinosaure…

Comme je vous le disais plus haut, l’objectif de Super Mario Odyssey est de récolter des lunes afin d’alimenter votre vaisseau pour pouvoir parcourir les mondes. Il vous faudra chaque fois récolter un nombre minimum de lunes pour compléter un monde mais il en restera énormément cachées. La durée de vie devient considérable. Comptez plus ou moins 130 lunes pour arriver au bout de l’aventure principale, sur un total de 600 disponibles. Quand je vous disais colossal ! Ceci veut également dire que Super Mario Odyssey peut se rejouer pendant de très longues heures une fois l’aventure principale terminée.

Mario, l’arme de destruction massive

Mon titre n’est pas innocent. Pour moi, Mario est ce qui se fait de mieux au niveau gameplay pour un jeu de plateformes. Tout est millimétré et simple à réaliser. La prise en main est immédiate, bien aidée par le mode d’emploi hyper détaillé pour comprendre toutes les commandes. C’est l’arme de destruction massive de Nintendo, explosant les autres références sur son passage. On reprochera un certain manque de difficulté à ce Super Mario Odyssey. Axé sur un concept de monde ouvert bien que relativement facile à explorer, le plus gros challenge sera parfois d’arriver à trouver les lunes plutôt que de galérer pour les obtenir à coup de « die & retry ». Enfin, ce manque de difficulté se ressent également dans le fait qu’il n’y ait plus de notion de vies dans ce Mario. En effet, chaque fois que vous mourrez, vous serez délesté de 10 pièces et c’est tout. Autant vous dire que lorsque vous avez 700 pièces, vous êtes couvert pour un moment.

Un gameplay aux petits oignons

Ce n’est pas la difficulté des bosses qui viendra contredire cela. Ceux-ci étant la plupart du temps plus impressionnants visuellement que difficiles à battre.

La dernière chose que les développeurs ont cru bon d’insérer ce sont quelques passages en 2D du plus bel effet. Vous passerez ainsi de la 3D à la 2D en rentrant dans un tuyau afin de réaliser des passages à l’ancienne. Encore un clin d’œil aux anciennes versions et honnêtement, ça fonctionne super bien.

Des passages en 2D du plus bel effet

Que ce soit en mode portable ou sur la télé avec une manette pro, Super Mario Odyssey est toujours aussi fluide et agréable à jouer. J’ai clairement une préférence pour la manette pro, question d’habitude même si jouer aux joycons offre une plus grande liberté de mouvement.

Un univers original et visuellement splendide

Visuellement, Super Mario Odyssey est une pure claque dans ce qui se fait de mieux sur Switch pour l’instant. Je le qualifierais de poétique pour la diversité des univers qu’il amène et l’invitation au voyage qu’il propose. Vous enchaînerez comme souvent entre l’eau, la neige, le désert, les forêts et bien d’autres encore. Le tout ayant été réalisé dans les moindres détails, en pensant au joueur. L’un des mondes qui m’a le plus bluffé reste New Donk City. Clairement inspiré de Big Apple, on retrouve Mario dans un univers « humain », profitant des taxis et autres lumières afin de parcourir la ville dans tous ses détails. Super Mario Odyssey est magnifique et féerique, une merveille pour les yeux que l’on ne se lasse pas de parcourir.

New Donk City, superbe clin d’oeil

J'ai aimé

  • Les graphismes
  • Cappy
  • La chapimorphose
  • Le monde ouvert
  • La durée de vie immense

Je n'ai pas aimé

  • Parfois trop facile
t voilà après une…

Résumé des scores

Gameplay
Durée de vie
Graphismes

Poétique

Un nouveau Mario qui s'inscrira dans l'histoire des meilleures aventures de notre ex-plombier

Revue de presse

 16/20

Gamekult

 18/20

Gamergen

 19/20

JV.com

 20/20

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

Que puis-je bien vous dire d’autre si ce n’est que Mario est magistral et que l’on aurait aimé qu’il ne finisse jamais. Le nouveau concept axé autour de Cappy et de la chapimorphose est super original et change la donne des futurs Mario au niveau gameplay. Graphiquement superbe, invitant au voyage et au rêve, on parcourt Mario comme un bon bouquin qui se dévore trop vite mais auquel on a envie de retourner, pour continuer à bercer dans ce doux sentiment d’euphorie. Un coup dans le mille de Nintendo et vivement le prochain.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site officiel.

À très bientôt sur Sitegeek.

Arnaud

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

L’ex-plombier


Super Mario Odyssey
DéveloppeursNintendo
EditeurNintendo 
Date de sortie27 October 2017
Prix --

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Test | Fire Emblem Warriors – New 3DS / Switch – Même combat ?

Test | Fire Emblem Warriors vise haut en s'attaquant en même temps à la Switch et aux New 3DS. Reste à voir si les non initiés du genre accrocheront.

GT Sport

Test | GT Sport – PS4 – Les derniers ne seront pas les premiers

Test | GT Sport - Les équipes de Polyphony nous reviennent avec un épisode orienté multijoueurs qui déçoit fortement par son manque de prise de risques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *