Sorti initialement sur PC en 2017, Darkestville Castle fait son apparition sur consoles de salon et plus précisément sur Switch dans mon cas. Alors, le point & click ne serait pas complètement mort ?

S’il y a bien un style de jeux qui se fait de moins en moins et surtout rarement sur consoles, c’est le point&click. Rendu célèbre dans les années 90 et début 2000 par des jeux tels que Monkey Island, The Walking Dead, Runaway mais aussi les Chevaliers de Baphomet ou encore Day of the tentacle pour ceux qui s’en souviennent. Malheureusement le genre se faisait de moins en moins présent, au grand dam des amateurs du genre. Quel plaisir donc de retrouver Darkestville Castle, surtout quand celui-ci se veut absurde et plein d’humour.

Day of the Tentacle pour ceux qui s’en souviennent

Cid, ce démon pas comme les autres

Darkestville Castle c’est l’histoire de Cid, un démon squelette qui passe sa vie à faire des blagues machiavéliques à tous les habitants de Darkestville. Malheureusement, en voulant récupérer son dû auprès de chasseurs de démons, celui-ci se fait prendre à son propre jeu. Il faudra donc l’aider à pouvoir récupérer son château des mains des démons libérés. Afin que Cid redevienne le seul démon de cette petite bourgade paisible.

darkestville castle

Je vous présente Cid et son poisson Domingo

Darkestville Castle, un jeu qui respecte les codes du genre

Dans ce point & click, le principe de base reste le même. On dirige le personnage dans des plans assez figés avec néanmoins quelques petites choses qui bougent. On déplace son personnage en cliquant sur un endroit bien précis et on clique sur certains objets ou personnages afin d’interagir avec eux. 3 actions sont disponibles entre parler, regarder/fouiller ou encore utiliser/interagir. Le tout sur fond d’énigmes un peu absurdes. Pour ceux qui s’en rappellent et pour l’analogie, c’est comme arriver à penser qu’il fallait mettre un pull dans la machine à laver dans Day of the tentacle pour que celui-ci rétrécisse et puisse être porté par un hamster dans le futur.

darkestville castle

Un jeu plein d’humour et aux énigmes assez farfelues

Complètement barré et dans le même genre ici. Pour vous donner un exemple, Cid devra par exemple trouver un aveugle se plaignant du gout de son mojito qui manque de menthe. Utiliser un rouleau de papier toilettes parfumé dans son verre, pour que celui-ci le boive et vous le donne. Ce qui vous permettra ensuite de le remplir d’eau et de le mélanger avec un somnifère pour endormir un personnage bien précis. Vous avez dit perché ? Personnellement j’adore et le concept fonctionne bien même si c’est parfois tiré par les cheveux et qu’on aimerait quelques indices. Ceux-ci sont malheureusement absents.

Lire aussi :
Avis - Quantum Replica - Gamescom 2016

Idéal sur la Switch

Rien à dire au niveau de la jouabilité, la Nintendo Switch étant super bien adaptée au genre. On optera pour la manière traditionnelle de jouer ou simplement en utilisant l’écran avec les doigts. Le tout répond hyper bien et je ne peux que vous conseiller de parfois tenter toutes les combinaisons. Les dialogues ont leur importance aussi car ceux-ci vous donnent souvent une petite idée des choses à réaliser.

darkestville castle

Un univers graphique parfait pour le style et idéal sur la Switch

L’univers graphique presque cartoonesque colle super bien au genre. Bourré de couleurs et insistant fort sur les traits de chaque chose, j’ai super bien accroché. Que demander de plus si on aime le genre ?

Présentation vidéo de Darkestville Castle

Conclusion

Darkestville Castle ne révolutionne pas le genre mais réussit à convaincre par sa réalisation, son humour et sa progression basée sur des énigmes essentiellement absurdes. Il vous donnera un peu de fil à retordre à certains moments et ne se laissera pas terminer trop vite. Disponible sur le store pour 15 euros seulement, on ne sera pas volé si on aime le genre. Un bon petit jeu pour terminer les vacances.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site officiel de Darkestville Castle.

À bientôt sur Sitegeek.

Arnaud