Si vous pensiez qu’en Belgique, on ne faisait que des frites, de la bière et du chocolat, vous vous trompiez. Sachez qu’on y fait aussi des jeux vidéos et qu’ils ont même tendance à être très bons. La preuve en est avec Flotsam, disponible actuellement sur PC en early access. On vous dit tout sur le jeu !

Recycler pour se développer

Flotsam est un jeu développé par Pajama Llama Games, un studio belge situé à Gent. Le jeu est un mélange entre city builder, rogue like et écologie. “Savant mélange” me direz-vous, d’autant plus que l’écologie n’a jamais été autant d’actualité qu’aujourd’hui. Le principe du jeu est très simple. Il s’agira de développer votre ville flottante en recyclant les déchets que vous récolterez dans l’océan. Pour se faire, vous aurez à votre disposition des villageois qui collecteront le bois et le plastique flottant à la surface. Original !

Une ville flottante dans Flotsam

Une ville flottante rudimentaire

Si vous êtes habitués aux city builders vous ne serez pas dépaysés puisque les mécaniques sont on ne peut plus classiques. Par exemple, après avoir ramassé du bois, il faudra construire des séchoirs afin d’en faire du bois de chauffage. Ceci vous permettra de purifier l’eau de mer en la faisant bouillir pour la transformer en eau potable. Le tout étant de construire toutes vos structures dans le bon ordre afin de pouvoir faire évoluer votre ville de façon optimale.

Flotsam et son petit côté rogue like

Si vous avez déjà joué à Faster Than Light, vous comprendrez aisément où je veux venir. En effet, après avoir construit une grande voile que vous aurez amarré à votre ville, vous pourrez vous déplacer sur une map qui vous proposera divers chemins. Bien entendu, vous ne pourrez à chaque fois en choisir qu’un seul. Ce qui vous permettra par exemple d’atteindre de nouvelles zones de pêche ou de pouvoir sauver de nouveaux villageois. Le tout étant généré de façon aléatoire pour vous offrir une expérience de jeu unique à chaque partie.

La carte de Flotsam

Cette carte ne vous fait-elle pas penser à celle de FTL ?

Pour le reste, tout est normal si vous êtes habitués à ce genre de jeu. A la manière d’un Banished, il sera très important de bien gérer vos villageois, de les assigner aux bonnes tâches et de leur procurer de la nourriture en suffisance. Pour ça, il faudra construire des bateaux afin d’envoyer vos hommes pêcher du poisson. Ce qui change un peu des autres systèmes de récolte habituels. Les graphismes sont quant à eux plein de couleurs et l’effet cel-shading rend le jeu super original. Par contre, les musiques ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable mais c’est bon signe, cela veut dire qu’elles ne sont pas horripilantes.

Flotsam est toujours en accès anticipé, cela veut dire qu’on peut s’attendre à certaines évolutions notoires. Raison pour laquelle je ne me suis pas lancé dans un test détaillé. En effet, le jeu à l’heure actuelle est encore assez rudimentaire mais n’en est pas moins très sympathique.

Pour plus d’infos sur Flotsam, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Pajama Llama Games et pour d’autres articles jeux vidéos, rendez-vous sur ici.

A bientôt sur Sitegeek,

Johnny.