Microsoft promet de sortir Call of Duty sur les consoles PlayStation pendant « plusieurs années » au-delà de l’accord existant entre Sony et Activision.

Phil Spencer, le dirigeant de Microsoft Gaming et responsable produit de la branche Xbox, s’est engagé dans une lettre écrite au PDG de Sony Interactive Entertainment, à ce que la franchise Call of Duty ne disparaisse pas soudainement des plateformes PlayStation. Pour rappel, Microsoft souhaite acquérir Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars, mais cette acquisition est toujours en attente d’approbation par les régulateurs.

Une franchise stratégique pour les fabricants de consoles

Le PDG de Microsoft Gaming a déclaré : « En janvier, nous avons fourni un accord signé à Sony pour garantir la présence de Call of Duty sur les plateformes PlayStation, avec la parité des fonctionnalités et du contenu, pendant au moins plusieurs années supplémentaires au-delà du contrat actuel de Sony, une offre qui va bien au-delà des accords typiques de l’industrie du jeu ».

Le nombre exact d’années pendant lesquelles Call of Duty continuera de sortir sur PlayStation n’est toujours pas clair. Microsoft s’était engagée à publier Call of Duty sur PlayStation « pendant au moins les deux prochaines années », suggérant que l’accord avec Sony pour la franchise pourrait expirer en 2024. Microsoft s’est ensuite engagée publiquement au mois de février à maintenir Call of Duty « disponible sur PlayStation au-delà de l’accord existant et dans le futur ».

Les fans de la franchise Call of Duty se demandent si Microsoft pourrait faire du jeu une exclusivité Xbox si l’accord avec Activision Blizzard se finalise. La dernière déclaration de Microsoft ne traite pas de ce qui se passe après ces « plusieurs années supplémentaires », mais il est clair que le géant de Redmond est disposé à garantir un statut à part pour maintenir Call of Duty sur les consoles de Sony.

Les craintes concernant une potentielle exclusivité de Call of Duty sur les consoles Xbox ont également été attisées après l’acquisition de Bethesda Softworks par Microsoft l’année dernière. Le géant de Redmond a promis de conserver les accords contractuels existants avec Sony pour Deathloop sur PS5, mais a fait de Redfall et Starfield des exclusivités Xbox et PC.

La rivalité entre Xbox et PlayStation concernant Call of Duty est présente depuis que la franchise existe. Sony avait conclu un accord pour du contenu téléchargeable supplémentaire pour les joueurs PlayStation en 2015, alors que la Xbox était la maison traditionnelle de Call of Duty. Cette bataille se poursuivra sûrement alors que les avocats de Microsoft et Sony continuent de se disputer à propos de Call of Duty.