La PS5 et la Switch pourront dorénavant être louées pour une période de 18 mois au moins chez Micromania.

Vous vouliez jouer à la PS5, mais n’avez pas pu vous la procurer ? Ou vous souhaitez simplement profiter de celle-ci ou la switch sans avoir à payer le prix plein d’un coup ? Micromania à la solution : un système de location de console. Mais comment fonctionne-t-il ? Et est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

Comment fonctionne le nouveau système de location de console de chez Micromania ?

Pour louer une console chez Micromania, il est possible de se rendre directement en magasin ou sur internet. Vous pourrez alors choisir parmi plusieurs forfaits, chacun ayant son propre montant et une période de location définie, que ce soit pour la Nintendo Switch ou la PS5.

Par exemple, pour la PS5, vous aurez toujours un premier versement de 69,99 euros et pourrez choisir :

  • Le forfait starter à 17,49 euros par mois pendant 24 mois pour simplement louer la console.
  • Le forfait Pro Gamer à 24,99 euros par mois pendant 24 mois pour la console, une deuxième manette, une garantie casse et panne, un bon d’achat Micromania de 40 euros et une adhésion « Le Club ».
  • Le forfait Gamer + à 19,99 euros par mois, qui contient la même chose que le Pro Gamer, mais sur une période de 36 mois au lieu de 24.

Néanmoins, sachez que vous devrez, avant d’avoir accès à la location de console, envoyer un dossier complet qui devra être validé et approuvé avant de vous permettre la location de console.

Lire aussi :
Un PC salon comme console nextgen

Vraiment une bonne idée de louer sa console ?

Les avis sur la toile, vous vous en doutez, sont très mitigés à cette idée. En effet, beaucoup trouvent les montants trop élevés. On doit alors compter entre 470 et 770 euros pour la PS5 à la fin de la période d’abonnement, contre 340 à 525 pour la Switch, selon le forfait choisi et sans la seconde manette. Des prix relativement hauts, surtout pour la dernière console citée.

Mais ce qui dérange le plus, c’est qu’au bout de ces deux ans et demi, si l’abonnement n’est pas renouvelé, alors la console doit être rendue. Ainsi, le coût de la location revient plus cher finalement que l’achat, mais, de plus, la console n’appartiendra jamais au client.

Du coup, même si l’idée pourrait être pas mal pour ceux qui veulent tester une console avant l’achat, le contrat de deux ans et demi ne permet pas cela. Ainsi, à part pour les impatients souhaitant absolument obtenir la PS5 avant qu’elle ne soit à nouveau disponible en magasin, le public ciblé semble très restreint.

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez?

Gwen