Voilà enfin Monster Hunter Rise qui débarque dans un premier temps sur Nintendo Switch. Mais est-ce que ce nouvel épisode se révélera comme étant le digne successeur de Monster Hunter World ? On vous dit tout dans ce test !

Fiche - Monster Hunter Rise

Fabricant : Nintendo
Version : Standard Edition
Date de sortie : 26 March 2021
Prix : 44,99 €

Chercher sur les boutiques en ligne:

Monster Hunter Rise, la chasse est ouverte

Pour ceux qui ne connaîtraient pas la licence, je vais rapidement poser ses fondements afin que tout soit clair. Monster Hunter est un jeu qui repose essentiellement sur le farm. Pour ce faire, il s’agira de partir affronter des gros monstres se situant dans des environnements riches et variés. Une fois éliminé, un monstre drop des ressources qui permettent de se crafter des nouvelles armes et de nouvelles armures. Une fois équipé de ses nouveaux items, on peut aller s’attaquer à des monstres plus forts et ainsi de suite. La grande particularité de ce titre est qu’il propose au joueur une flopée d’armes différentes dès le début. Il est donc possible de s’essayer à plein de styles de combat différents et d’adapter son arsenal en fonction de la proie qu’on ira affronter.

Revenons ensuite sur Monster Hunter Generations Ultimate qui est sorti sur Switch en 2018 et qui est une adaptation de Monster Hunter XX. Alors certes, c’est un portage d’un épisode 3DS qui n’est sorti qu’au Japon, mais en ce qui me concerne, il a plutôt eu du mal à passer après Monster Hunter World. L’absence de scénario, la disparition des mondes ouverts et les temps de chargement incessants y étaient pour beaucoup. J’étais donc assez impatient de mettre les mains sur Monster Hunter Rise et je n’ai vraiment pas été déçu. Tous les éléments qui ont fait le succès de Monster Hunter World sont présents et bien plus encore puisqu’on retrouve désormais le Filoptère et les Chumskys.

Quoi de neuf dans ce nouvel opus ?

Dans les grandes lignes, Monster Hunter Rise est assez similaire à Monster Hunter World. D’ailleurs autant vous prévenir tout de suite, si vous n’avez jamais fait ces jeux et que vous voulez vous y mettre, sachez qu’ils sont assez durs avec les nouveaux venus. Certes, ils sont dotés de scénarios, mais ils ne sont pas très développés et ces jeux ne prennent pas vraiment les nouveaux joueurs par la main. Je vous invite donc à ne pas vous décourager si vous débutez, car Monster Hunter Rise vaut largement le détour. Et pour cause, Capcom a mis les petits plats dans les grands en nous balançant une kyrielle de nouveaux monstres qui viennent faire grossir les rangs d’un bestiaire qui était déjà énorme.

Un combat face à un Tetranadon dans Monster Hunter Rise

Le Tetranadon vous donnera du fil à retordre

Ce qui frappe directement dès la première exploration, c’est que les gros monstres sont désormais affichés sur la carte. C’est vraiment très cool car on ne doit plus tourner en rond pendant des heures afin de trouver ses proies. D’autant plus qu’à pied, tout ça semblait assez rébarbatif. D’ailleurs sachez qu’on est désormais accompagné par un Chumsky que l’on peut chevaucher afin de se déplacer plus rapidement. Au même titre que les palicos, ces gros chiens nous aideront pendant les combats et il sera même possible de leur crafter de l’équipement. À noter que l’on pourra aussi recruter bon nombre de ces bestioles et les envoyer faire des quêtes parallèles pour qu’ils nous rapportent de précieuses ressources supplémentaires.

Un Chumsky et un Palico dans Monster Hunter Rise

Ces boules de poils deviendront rapidement vos meilleurs amis

Le Filoptère apporte encore plus de verticalité

S’il y a bien quelque chose que l’on pouvait reprocher aux anciens Monster Hunter, c’est la rigidité de leur gameplay. La moindre erreur de positionnement pouvait être fatale et on avait plutôt tendance à y réfléchir à deux fois avant de porter un coup. Dans Monster Hunter Rise, tout cela appartient désormais au passé. En effet, jamais aucun épisode de la licence n’a jamais été aussi fluide. Et j’ai toujours été amateur d’épées longues donc je sais de quoi je parle. Pour palier à un coup porté dans la mauvaise direction, il suffit de faire une roulade pour venir se repositionner correctement et enchainer les coups.

Lire aussi :
Test | Splatoon 2 - Nintendo Switch - Ça vous dit de venir peindre chez moi ?

Une des autres grandes nouveautés de cet opus est le Filoptère qui n’est autre qu’une sorte de grappin que l’on peut utiliser à tous moments. Le premier avantage de cet accessoire est de pouvoir atteindre des zones en hauteur qui regorgent généralement de précieuses ressources. Son second avantage est de rendre les combats beaucoup plus nerveux. D’une part parce qu’on peut s’en servir pour esquiver les monstres ou se positionner de façon avantageuse. D’autre part parce qu’il permet de déclencher des attaques dévastatrices propres à chaque arme, voire de prendre le contrôle de certains monstres.

L'utilisation du Filoptère dans Monster Hunter Rise

Là où on va, on n’a pas besoin de route

Et le multijoueur dans tout ça ?

Même s’il est possible de faire toute l’aventure de Monster Hunter Rise en solo, sachez que c’est en multijoueur que le jeu prendra toute son ampleur. Pour ce faire, rendez-vous donc au grand-camp pour accéder aux quêtes faisables à plusieurs. Pour ma part, je n’ai eu l’occasion de m’essayer qu’au mode multi local pour l’instant. Comprenez par là que j’ai joué en présence d’un ami qui possédait une Switch et le jeu. Et force est de constater que ça fonctionne plutôt bien. En quelques cliques, j’ai rejoint sa partie et on n’a eu qu’à se rendre au panneau des quêtes pour se faire quelques chasses ensemble. Soulignons quand même qu’il est également possible de jouer en ligne avec ses amis ou avec des inconnus et qu’il est possible de constituer des escouades allant jusqu’à 4 joueurs.

Mon avis en bref sur Monster Hunter Rise

Monster Hunter Rise est selon moi l’opus de la série le plus abouti à ce jour. Et pour cause, il reprend toutes les qualités de Monster Hunter World tout en allant piocher dans les features qui ont fait le succès des anciens épisodes. Il ne fait donc aucun doute que ce titre plaira aux fans inconditionnels de la licence tout comme aux nouveaux venus. Il faut dire qu’avec ses 34 grands monstres (dont 11 inédits), il y a largement de quoi faire. Le jeu s’offre même le luxe d’introduire des quêtes plus axées Tower Defense dans lesquels il faudra repousser des vagues d’ennemis. Ajoutons à cela qu’il s’agit sans aucun doute d’un des plus beaux titres de la Nintendo Switch et on frôlerait presque la perfection. En résumé, je dirais qu’il s’agit d’un sans faute pour Monster Hunter Rise qui améliore encore plus une formule pourtant déjà bien rodée. Vivement l’année prochaine pour voir le jeu débarquer sur PC !

Une chevauchée dans Monster Hunter Rise

Quoi de mieux qu’un monstre pour terrasser un autre monstre ?

Pour plus d’informations sur Monster Hunter Rise, rendez-vous sur le site officiel de Capcom. Et pour d’autres tests de jeux vidéo, à bientôt sur Sitegeek.

Lire aussi :
Va-t-on voir débarquer une nouvelle version de la Nintendo Switch ?

Johnny.

Disponible dans nos boutiques partenaires :

Chercher sur les boutiques en ligne: