Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Shovel Knight – Avis

Shovel Knight – Avis

Partagez avec vos amis










Submit
Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

En cette période où les blockbusters peinent à se renouveler, les jeux indépendants ont la côte. Avec du gros pixel, de la nostalgie et quelques doses de WTF, l’équipe de Yacht Club a facilement emballé les foules sur son Kickstarter. Cette recette appétissante suffira-t-elle à combler un manque flagrant d’originalité ? Pas vraiment

Une après-midi avec Shovel Knight sur PC

Shovel Knight : Du gros pixels pour fan nostalgiques
Shovel Knight : Du gros pixels pour fan nostalgiques

Dès le lancement du jeu, on se rend compte que Shovel Knight est un hommage à la génération 8bits ; souvent décrite comme la période dorée du jeu vidéo. La séquence d’intro fleure bon le retrogaming et les gros pixels présentés à l’écran ont un certain charme, difficile de le nier. Nombreux sont ceux qui seront sensible à la chose mais, étonnamment, alors que je suis assez bon public pour ce genre de chose, la sauce ne prend pas.

Shovel Knight : Un look sympa très accrocheur
Shovel Knight : Un look sympa très accrocheur

Les principales inspirations du jeu sont Ducktales, Megaman et Castelvania, jeux que je n’apprécie pas particulièrement… La musique très énervante mêlée au gameplay rigide forme un tout qui procure rapidement une indigestion. C’est bien simple, la difficulté du jeu se trouve d’avantage dans maniabilité approximative et la confusion des niveaux, que dans le challenge réellement proposé ; c’est frustrant.

Shovel Knight : Des séquence délicieusements WTF
Shovel Knight : Des séquence délicieusements WTF

Au rayon des bonnes nouvelles, je note tout de même que les boss de fin de niveau sont très réussis  avec leurs patterns complexes à appréhender. La composante RPG me rappelle ces heures magiques sous Wonderboy. Certaines mécaniques de jeux assez recherchées forcent malgré tout le respect et l’on se répète assez régulièrement que c’est bien pensé. Heureusement pour nous, il y a quelques checkpoints permettant d’éviter le fameux Game Over punitif et définitif, un peu trop trash en 2014.

J'ai aimé

  • Les boss
  • Le challenge
  • Le Neo-retrogaming
  • L'évolution du personnage
  • Mini Rpg

Je n'ai pas aimé

  • Musiques répétitives
  • Sprites pauvres
  • Couleurs gerbantes
  • Gameplay ridige
  • Sans originalité

Review Overview

Originalité
Technique
Fun

Décevant

S’il reste un bien bel hommage, ne brille, ni par son originalité, ni par son gameplay

Revue de presse

8

Gamekult

/

Gamergen

/

JV.com

9

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Gwen

Mélanger un tas d’ingrédients des grandes licences du passé ne suffit plus à mon goût et Shovel Knight, même s’il reste un bien bel hommage, ne brille, ni par son originalité, ni par son gameplay, alors que c’est exactement ce que j’attends d’un jeu indé. Au milieu des Rogue Legacy, Super Meatboy, TowerFall et compagnie, il fait peine à voir et je dois vous avouez ne pas comprendre toutes les éloges lues à son sujet. Suis-je passé à côté du jeu ? Peut-être …

Site officiel : http://yachtclubgames.com/shovel-knight/

N’hésitez pas à me donner votre avis sur ce titre atypique disponible sur PC et Wii U et vos impressions globales sur ces jeux indépendants qui inondent les boutiques en ligne.

testUAMA1_vectorized

De la came pour indiefag :

Shovel Knight
3e29f88041b544751e33dc189d6a7c7f_large
Développeurs Yacht Club Games
Editeur Yacht Club Games
Platforme PC,Wii U,3DS
Date de sortie 26/06/2014
Genre Plateforme

Bande annonce :

Gallerie :

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chats, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

Test | Degrees of separation – Xbox One – A deux on va toujours plus loin

Test | Degrees of Separation - Xbox One - Partez à l'aventure avec Rime et Ender en mettant vos pouvoirs en commun pour progresser

Test | Far Cry : New Dawn – Xbox One – On en a gros !

Test | Far Cry : New Dawn fait office de 6è volet assez agréable dans l'ensemble mais nous montre aussi une licence qui s’essouffle peu à peu...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.