À l’instar des plateformes de divertissement sur demande, les offres de Cloud Gaming ont récemment commencé à se démocratiser. Pourtant, lancées dès les années 2000 par le fournisseur finlandais G-Cluster, ce n’est que depuis quelques mois que les joueurs du monde entier se tournent peu à peu vers ce mode de jeu. Google Stadia, GeForce Now ou encore Microsoft xCloud proposent désormais de jouer à tout un catalogue de jeux en ligne, depuis notre salon. Le serveur qui supporte le jeu, lui, se trouvant parfois à des centaines ou des milliers de kilomètres de nous. Mais une question se pose alors : quelle offre choisir ?

Quelle plateforme choisir ?

Lorsque vous devez choisir une plateforme de séries ou films à la demande, vous allez certainement baser votre décision sur le catalogue que proposent les différents fournisseurs. Pour le Cloud Gaming, il va d’abord falloir que vous vous souciiez de l’expérience de jeu que vous voulez tirer de votre abonnement. Ainsi, si votre but est de jouer à des jeux haut de gamme, avec une belle résolution, il vous faudra certainement vous tourner vers les plus gros serveurs.

Google Stadia Pro ou Google Stadia Base, NVIDIA GeForce Now, Vortex, PlayStation Now et même BlackNut (une startup française de CloudGaming arrivée en 2018 sur le marché) proposent tous des jeux en haute définition. Et ce avec un flux jusqu’à 60 fps selon votre débit internet. De leur côté, Microsoft xCloud, le Pass Jeux Vidéo Orange, le Pass Jeux Intégral de SFR, les plateformes Shadow et le Projet Atlas d’Electronic Arts n’ont pas encore donné d’informations quant à la définition disponible sur leurs serveurs. Nous ne savons pas non plus si leur flux de streaming sera aussi attrayant que celui de leurs concurrents.

Choix offre Cloud Gaming

Cloud Gaming de NVIDIA GeForce Now

Il sera également important de vérifier que votre débit internet est compatible avec la plateforme. Mais la plupart des fournisseurs proposent maintenant des connexions d’au moins 10 Mbit/s, requises par la plupart des serveurs, donc cela ne devrait pas trop vous inquiéter.

Lire aussi :
Shadow - Test de la solution cloud gaming ultime

Sur quel appareil jouer ?

De la même manière, le deuxième argument qui devrait vous faire pencher vers une plateforme plutôt qu’une autre est le matériel que vous souhaitez utiliser pour jouer. Si vous jouez depuis un ordinateur, même portable, ou un Mac, vous aurez accès à la majorité des serveurs sans problèmes. Les seules exceptions seront les pass de jeux d’Orange et de SFR, seulement compatibles avec leurs décodeurs TV, le PlayStation Now et, évidemment, le Microsoft xCloud.

Si vous aimez l’idée d’emporter vos jeux où que vous soyez, sachez que les plus gros fournisseurs ont rendu leurs plateformes accessibles sur Android. Ainsi, avec NVIDIA, Shadow, Vortex, et Blacknut, vous pourrez jouer en tout temps depuis votre smartphone. Un peu plus chauvin que les autres, Google n’offre ses plateformes Stadia qu’aux possesseurs de téléphones Google Pixel. Et si vous avez un IPhone, seuls les serveurs Shadow seront accessibles depuis votre appareil.

Et le catalogue de jeux, dans tout ça ?

Il est évident que votre choix de plateforme se fera également selon les jeux disponibles sur les différents serveurs. Et il s’agit encore d’une question fort délicate dans le milieu. En effet, comme le marché du Cloud Gaming est encore récent, la plupart des gros éditeurs de jeux n’ont pas encore conclu d’accords avec les plateformes. Certains développeurs ont même indiqué ne pas souhaiter décliner leurs jeux sur le Cloud Gaming à cause d’une offre financière trop faible des différents fournisseurs.

La majorité des plateformes proposent donc actuellement un catalogue encore assez petit, et n’offrant pas nécessairement les jeux les plus populaires. Cependant, les monstres comme Google Stadia et NVIDIA ont indiqué qu’ils étaient en train de conclure des accords avec de grands développeurs comme RockStar Games, Ubisoft ou EA. On peut donc s’attendre à ce que de plus en plus de gros titres sortent sur leurs serveurs.

Cloud Gaming évolution

Evolution mondiale du Cloud Gaming

Les fournisseurs internet comme SFR ou Orange n’ont mis que quelques anciens jeux AAA sur leurs plateformes, ce qui n’est pas l’idéal si vous souhaitez jouer aux titres les plus attendus, dès leurs sorties. De leur côté, Microsoft xCloud et PlayStation Now peuvent au moins se targuer de proposer certains jeux exclusifs à leurs consoles sur leurs serveurs, ce qui est un peu plus intéressant.

Cloud gaming Microsoft Project xCloud Xbox

Microsoft xCloud

Enfin, si nous n’avons pas encore d’informations quant au fameux « Projet Atlas » d’Electronic Arts, nous pensons qu’il pourrait s’agir d’une des plateformes les plus attrayantes. Car si un tel développeur se lance dans le Cloud Gaming, on peut s’attendre à une belle proposition concernant le catalogue, mais aussi la définition et le flux des jeux vidéo. De plus, n’étant pas nécessairement rattaché à une entreprise d’informatique ou de consoles, on imagine que leur serveur sera sûrement disponible sur la majorité des appareils.

Lire aussi :
Nvidia Shield – Le Dossier complet | Introduction

Et vous, ça vous branche le cloud gaming?

À bientôt sur Sitegeek.

Gwen