Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Assassin’s Creed Odyssey – Xbox One – Un épisode parfait, mais…
Odyssey

Test | Assassin’s Creed Odyssey – Xbox One – Un épisode parfait, mais…

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

 

Au moment où je vous écris ces lignes je n’ai pas encore été lire les autres critiques d’Assassin’s Creed Odyssey. Mais je n’ai aucun doute que la critique l’encensera. Et en soi elle n’aura pas totalement tort. Mais afin de vous écrire ce test j’ai réussi à caser 7h de jeu le week-end dernier, tant bien que mal au sein de ma vie bien occupée entre famille et théâtre. Et même si le jeu frôle la perfection j’ai tout de même un énorme MAIS dont je voudrais vous faire part…

Une après-midi avec Assassin’s Creed Odyssey sur Xbox One

Afin de bien comprendre mon test et ma note il faut de suite que je vous explique le contexte. En l’occurrence, comme dit ci-dessus, j’ai déjà joué durant près de 7h à Assassin’s Creed Odyssey. Et s’il m’est impossible de vous donner des détails de l’histoire sous peine de vous spoiler, je me dois de vous dire que jusque là j’ai conscience de jouer à Assassin’s Creed grâce aux mécaniques de gameplay. Ainsi on m’aurait vendu le jeu comme étant Ryse 2 que j’aurai pu y croire. Et c’est en cela que ma note de scénario se voit rabotée.

L’histoire en elle même est juste géniale mais je n’arrive pas bien à voir à quel moment on va enfin être plongé dans l’univers connu des Assassins/Templiers. C’est donc surtout par frustration et avec un sentiment d’être un peu grugé que je mets cette note scénario.

Assassin's Creed Odyssey - L'histoire reste tout de même excellente
Assassin’s Creed Odyssey – L’histoire reste tout de même excellente

Assassin’s Creed Odyssey – Un condensé des meilleures idées

Ceci étant dit vous comprendrez à quel point écrire ce test est compliqué pour moi. Je peux soit faire abstraction du titre et juger Odyssey simplement en tant que “jeu”. Ou alors rester sur ma frustration de départ et chicaner sur chaque détail qui me fait comprendre que Desmond, Altair & tout ceux du début sont bien loin. Rassurez-vous je vais choisir la première idée. Car au final lorsqu’on lit un test on essaye surtout de savoir “est-ce que j’achète ce jeu ou pas ?”.

Parlons-en donc de ce scénario. Vous allez pouvoir choisir de jouer avec Kassandra ou Alexios. Ce choix sera irréversible. Rien que ça c’est génial, parce que pour avoir choisi Kassandra je suis déjà impatient de pouvoir finir le jeu afin de le refaire à nouveau d’un autre point de vue.

Kassandra ou Alexios - Les deux font envie en tous cas
Kassandra ou Alexios – Les deux font envie en tous cas

Je n’ai vu que le début de Kassandra qui me plonge dans la peau d’une Spartiate. Vivant dans la Grèce antique il me faut faire avec des guerres incessantes entre les Spartiates et les Athéniens. D’une quête à l’autre on vit et découvre la vie de Kassandra avec une narration et des cut-scènes magistralement mises en scène.

I believe I can fly

Côté gameplay celui-ci est tellement riche qu’il me serait difficile de vous le résumer par écrit. Seul “remarque” que j’aurai à faire ce serait au niveau de l’agilité du perso principal. Celui-ci grimpe et court avec une telle légèreté qu’on en vient presque à ne plus vraiment ressentir le “poids” de celui-ci. Dans Odyssey les développeurs ont d’ailleurs fait le choix qu’il ne faut même plus tenter de reconnaître les endroits où grimper. Vous voyez un mur ? Vous pouvez y aller ! Quand bien même vous auriez l’impression qu’il n’y a pas réellement de prise Kassandra (ou Alexios j’imagine) s’envole tel un cabri.

Grimper n'est qu'une formalité
Grimper n’est qu’une formalité

J’ai pris la peine de préciser que cela n’est qu’une remarque car il va de soi qu’a choisir entre un perso lourdeau ou un chouia trop léger je préfère de loin comme c’est ici. Le jeu gagne clairement en fluidité et en plaisir d’exploration. Surtout qu’il va falloir courir. La carte est immense et afin de la parcourir vous allez même avoir la chance de retrouver les excellentes phases de navires chère à Assassin’s Creed Black Flag.

Exit redondance, bonjour diversité

Au delà de la simple visite du monde on vous demandera de participer à diverses quêtes. Et tout comme dans Assassin’s Creed Origins même les histoires annexe donnent envie de s’y perdre. Surtout que cela est utile pour faire grimper votre perso en niveau et facilite alors la reprise de l’histoire principale qui vous freinera vite fait si vous tentez d’avancer trop vite sans prendre le temps de faire évoluer votre héros.

Comme je le disais plus haut dans un sous-titre, Assassin’s Creed Odyssey est un condensé de toutes les meilleures idées des développeurs. On reprend à nouveau le système de Far Cry avec son arbre d’évolution, ses sauvetages de lieux/pnj… Mais on profite aussi de genres venus d’autres jeux. Par exemple la musique grandiose qui résonne comme un écho de The Witcher 3.  Le système de mercenaire, quant à lui, fait clairement penser à celui existant dans Shadow of Mordor. On retrouve aussi les batailles navales, les chevauchées haletantes, les combats nerveux et intenses.

Le retour des navires est une excellente nouvelle
Le retour des navires est une excellente nouvelle

Parlons-en des combats. Ceux-ci reprennent les mécaniques connues du dernier opus. Chaque arme influencera le style de combat, l’épée fera de vous un Bruce Lee en puissance, là où les massues à deux mains vous donneront des airs de Hulk. Le niveau des ennemis sera tel qu’il suffirait de 2 niveaux au dessus du vôtre pour que vous décidiez de privilégier l’approche silencieuse à l’entrée brutale que permettait par exemple Assassin’s Creed Syndicate.

Mais même en mode Assassin les capitaines et généraux résisteront à vos tentatives d’assassinat. Les combats de prise de pouvoir sont impressionnants de vie et de réalisme. Odyssey surpasse, et de loin, Ryse dont je vous faisais mention, en termes de ressenti de guerre. Impossible de se concentrer sur un seul ennemi ou d’espérer vaincre tous les ennemis vous même.

Une pointe de Shadow of Mordor
Une pointe de Shadow of Mordor

Les plus assidus d’entre vous auront remarqué que je n’ai même pas évoqué les graphismes. Tout simplement parce que depuis le premier épisode mettant en scène Altair la série Assassin est toujours capable de vous donner envie de juste regarder les paysages. Et l’ajout d’un mode photo instantané renforce encore cette envie. Le jeu est tout bonnement sublime tant dans les détails que dans les effets de lumières. Encore une fois Ubisoft met la barre haut, très haut !

J'ai aimé

  • L'ambiance Spartiate
  • L'idée de deux histoires
  • La diversité du gameplay

Je n'ai pas aimé

  • Pas assez d'Assassin
  • Perso un peu trop léger

Résumé des scores

Graphismes
Scénario
Jouabilité
Plaisir du testeur

Mercenaire's Creed

Conclusions hâtives de l’ami Fred

Je pense que je pourrais écrire le double sur Assassin’s Creed Odyssey mais cela n’apporterait plus grand chose d’utile au test en soi. À la question “Faut-il acheter Odyssey ?” La réponse est définitivement OUI ! Mais avec la nuance que j’apporte précisant que même après 7h de jeu auprès de Kassandra je ne retrouve pas l’essence même des premiers épisodes. Pas de lame discrète et inventive, pas de capuche qui puisse vraiment coexister avec la Grèce antique, pas de requiescat in pace nous faisant faire un bond dans l’animus. Pas de réel avancée dans le présent…

Alors peut-être que toutes mes frustrations seront balayées plus loin dans l’aventure mais tout de même… 7h de jeu ce n’est pas 15min dans un event. En tant que joueur achetant un jeu aussi (surtout) pour le titre de la licence j’estime être en droit de regretter que tout cela ne soit pas là plus vite. Si le but d’Ubisoft est juste de faire un jeu utilisant les mécaniques d’Assassin ils peuvent changer le titre. Avec un tel niveau de qualité le jeu se vendrait tout aussi bien s’il n’était pas tamponné AC j’en suis certain.

Plus d’infos sur le site officiel d’Assassin’s Creed Odyssey.

A très bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

Des mercenaires !


Assassin’s Creed Odyssey Gold
Développeurs Ubisoft
Editeur Ubisoft 
Date de sortie 2 October 2018
Prix 89,99

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

V-rally 4

Test | V-Rally 4 – PS4 – Un dérapage pas tout à fait contrôlé

Test | V-Rally 4 - PS4 – Le retour d'une légende, offrant d'agréables moments mais qui peinera pour concurrencer Forza et autre Dirt

NBA Live 19

Test | NBA Live 19 – PS4 – Du bon basket sans identité

Test | NBA Live 19 doit s'affirmer en jeu arcade à part entière, afin d'avoir une identité propre car il prouve cette année qu'il en a sous le capot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.