Rarement représenté dans les jeux vidéo, le Dakar a pourtant tout pour plaire aux fans de jeux de course. Dakar 18 débarquait donc avec de grandes ambitions pour le petit studio de Bigmoon Entertainment. Une première pleine de bonnes intentions mais trop brouillonne.

Une après-midi avec Dakar 18 sur Xbox One

On ne vous présente plus la légende du Dakar. Anciennement Paris-Dakar, la course a depuis quelques années changé de nom et même de continent, n’ayant plus de Dakar que le nom vu qu’elle se déroule maintenant en Amérique du sud. Quoi de mieux pour la 40eme édition de sortir une version sur consoles. Le challenge étant bien sûr de pouvoir représenter un monde ouvert pour une course qui, cette année, faisait près de 9000 Km. Le petit studio de Bigmoon Entertainment s’est donc attaqué à cette lourde tâche et nous propose un jeu en monde ouvert de 15.000 Km2, pas mal donc mais encore fallait-il que la technique soit à la hauteur.

Ça vous dit de faire le Dakar avec Ari Vatanen?

Un systeme de navigation qui change

Et c’est bien là que le bats blesse tout au long du jeu. Malgré un trailer qui envoie du lourd, on s’aperçoit vite que le jeu ne sera pas du même calibre. Rien que le temps de chargement pour arriver au menu nous passerait presque l’envie de jouer.

On commence alors par un tutoriel (obligatoire et en anglais seulement comme tout le reste d’ailleurs). C’est là qu’on découvre le système de waypoints et de navigation complètement propre au rallye raid. En effet, là où vous allez, il n’y aura bien souvent pas de route (la route, quelle route…bon ok je sors) et il faudra suivre des caps et autres objets sur le parcours afin de vous orienter. Je ne connaissais pas vraiment et je vous avoue que c’est super bien fait et déroutant à la fois. Vous entendre dire : cap 268 degrés avec les palmiers sur la droite…Si vous ne voyez pas les palmiers, vous êtes perdus.

Un système de navigation déroutant mais bien fait

Un gameplay qui patine

La prise en main des véhicules n’a rien de compliqué mais malheureusement, on se rend vite compte que la conduite va être plus que bancale. Alors oui je veux bien admettre que les surfaces sont très différentes de ce à quoi on est habitués, le rendu dans de la boue ou des tonnes de sable se doit d’être différent. Cependant, même sur route normale, le véhicule se comporte bizarrement, fait preuve d’une inertie digne d’un double semi-remorque et peine même à tourner dans de simples virages. Pour tout vous dire, je n’ai même pas eu envie de tester les autres véhicules tant cette expérience m’a déçu.

Une conduite bancale sur toutes surfaces

Visuellement fort à la traîne

Je sais qu’il y aura certainement 2 écoles mais graphiquement non plus, Dakar 18 n’est pas à la hauteur. Il y a un tel décalage entre les environnements dont les textures dégoulinent et manquent de relief, du clipping à outrance, des spectateurs figés et scriptés et alors des véhicules bien modélisés qu’on a parfois l’impression qu’ils ne vont pas ensemble. Pour moi ce n’est pas digne d’un jeu de 2018 lorsqu’on voit ce que la concurrence est capable de faire (avec d’autres moyens d’accord mais quand-même). D’autres me diront que ce n’est pas mal pour un premier essai et pour un terrain de jeu de 15.000 Km2 au total. A vous de voir, je sais où je me situe.

Je pense que tout est dit…

J'ai aimé

  • Le système de navigation
  • Jouer un rallye mythique avec des légendes

Je n'ai pas aimé

  • Temps de chargement
  • C'est vraiment pas beau
  • Un gameplay aux fraises
Rarement représenté dans les jeux vidéo, le Dakar a pourtant tout pour plaire aux fans de jeux de course. Dakar 18 débarquait donc avec de grandes ambitions pour le petit studio de Bigmoon Entertainment. Une première pleine de bonnes intentions mais trop brouillonne. Une après-midi avec Dakar 18 sur Xbox One On ne vous présente plus la légende du Dakar. Anciennement Paris-Dakar, la course a depuis quelques années changé de nom et même de continent, n’ayant plus de Dakar que le nom vu qu’elle se déroule maintenant en Amérique du sud. Quoi de mieux pour la 40eme édition de sortir…
Un potentiel énorme mais beaucoup trop d'erreurs rendent le jeu difficilement agréable

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Contenu

Mouais

Un potentiel énorme mais beaucoup trop d'erreurs rendent le jeu difficilement agréable

Revue de presse

 –/10

Gamekult

 –/20

Gamergen

 –/20

JV.com

 –/10

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

A la base, Dakar 18 a beaucoup d’arguments pour plaire. Le fait de pouvoir prendre part à l’une des courses les plus mythiques au monde, dans un open world immense, tout en incarnant les légendes de la discipline a de quoi donner envie. Néanmoins en raison de temps de chargement trop longs, de graphismes d’une autre époque et d’un gameplay pas du tout au point, Dakar 18 ne restera pas dans les annales. Certains seront peut-être ravis de pouvoir y jouer et le jeu a un avenir dans son segment, mais il faudra sacrément revoir la copie.

Plus d’infos sur le site officiel de Dakar 18.

A très bientôt sur Sitegeek

Arnaud Godet

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Référence : Dakar 18
Amazon
Boulanger
Rakuten

Des étendues immenses


Dakar 18
DéveloppeursDEEP SILVER
EditeurDEEP SILVER 
Date de sortie25 September 2018
Prix 30,58

 Achetez le sur :
 
Référence : Dakar 18
Amazon
Boulanger
Rakuten
 

Bande-annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=VQSqjDCfpkw

Galerie :