Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Assetto Corsa – PS4 – La simulation auto pour les vrais
Assetto Corsa

Test | Assetto Corsa – PS4 – La simulation auto pour les vrais

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Sorti à la fin du mois d’août sur consoles, Assetto Corsa était attendu comme la simulation de voitures destinée à concurrencer Project Cars et Forza dans une moindre mesure. Tour d’horizon de A à Z pour un pari pas tout à fait réussi.

Une après-midi avec Assetto Corsa

Authenticité car dans tout ce qu’il fait, Assetto Corsa nous donne ce sentiment d’immersion et d’avoir devant nous un produit fait par des connaisseurs pour les connaisseurs.

Bolides, il y en a près de 90 que vous pourrez tester. On a vu mieux mais vu leur modélisation, on pardonne ce petit manque.

Carrière ou le mode qui aurait du relever la durée de vie mais qui malheureusement pêche par un manque de profondeur réelle.

Décors, complètement inégaux en fonction des circuits et pour la plupart, on ne s’arrête pas pour les regarder.

Avouez qu'on a vu mieux niveau décors?
Avouez qu’on a vu mieux niveau décors?

Evénements spéciaux ou le 3eme pilier du jeu avec l’entrainement et la carrière. Prenez part à des courses d’hier et d’aujourd’hui au volant des plus beaux bolides pour réaliser des temps, des drifts ou simplement gagner la course.

Ferrari ou la marque que l’on regarde dans les moindres détails. Le plaisir de pouvoir jouer avec la LaFerrari, du pur bonheur.

Ferrari, le mythe!
Ferrari, le mythe!

Graphismes ou comment déséquilibrer un jeu. Entre voitures et circuits magnifiquement designés mais des environnements qu’on apprécie passer à toute vitesse tellement il n’y a rien à voir.

Habitacles ou comment approcher la perfection dans la modélisation de l’intérieur des voitures.

On apprécie le soin pour les détails
On apprécie le soin pour les détails

Italie, parce que c’est de là qu’est originaire Kunos Simulazioni et que tout le jeu sent bon l’Italie et son influence.

Jouabilité. Il vous faudra faire beaucoup de réglages avant de trouver vos marques. Assetto Corsa n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Kunos Simulazioni ou le studio rendu célèbre grâce à un jeu et dont je suis sur qu’on reparlera très rapidement.

Kunos Simulazioni - Le petit studio qui monte
Kunos Simulazioni – Le petit studio qui monte

Lag, aliasing et j’en passe. Pas mal de petits bugs sur cette version consoles.

Manette. Franchement je ne sais pas si je suis nul mais la prise en main est vraiment très délicate avec un pad.

Nordschleife. Pour ceux qui apprécient l’endurance, foncez sur ce tracé de 24 kilomètres.

Où est la météo ? Étrange absente pour un jeu de courses, tout comme la nuit d’ailleurs

PC comme la première version sortie plusieurs mois avant et qui a fait connaitre le jeu avant son portage sur consoles.

Qualité plutôt que quantité. Voila ce qu’on peut dire au niveau du contenu. Assetto Corsa nous tiendra par sa difficulté et l’envie de toujours s’améliorer plutôt que par la quantité de ses courses et voitures.

Réglages, il vous faudra affiner vos paramètres pour améliorer vos performances

Un petit aperçu de tous les réglages disponibles
Un petit aperçu de tous les réglages disponibles

Simulation, pure et dure, comme on en a rarement vue. Il vous faudra patience, entrainement et maîtrise pour rejoindre les meilleurs

Temps de chargement, parfois un peu longs.

Ultra qui est surement le meilleur déterminant pour ce jeu. Ultra dur, ultra immersif mais ultra bien modélisé

Volant ou selon pas mal de critiques, la meilleure (voire la seule) manière d’y jouer correctement.

Week-end de course ou l’une des options à la mode dans les jeux de course mais qui aurait pu être plus approfondie

Xbox-One, l’autre version disponible sur consoles que nous n’avons pas pu comparer.

Y‘a de la concurrence et cela fait du bien. Qu’on aime Assetto Corsa ou non, force est de constater qu’il bouscule l’univers et remet les choses en question.

Zandwoort ou l’un des circuits disponibles et parce que franchement, y’avait pas grand chose à dire en Z.

J'ai aimé

  • Le côté simulation
  • La modélisation des voitures
  • La modélisation des circuits
  • Les habitacles
  • Les voitures de légende

Je n'ai pas aimé

  • Le coté simulation
  • Les graphismes inéquitables
  • La prise en main difficile à la manette
  • Le mode carrière

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Durée de vie

Réalisme

Une simulation pour les durs ou il vous faudra patience et entrainement afin de maîtriser toutes les subtilités du pilotage

Revue de presse

 14/20

Gamekult

 /

Gamergen

 15/20

JV.com

 16/20

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

Pour conclure, sachez que Assetto Corsa fut pour moi une expérience plus que mitigée. Difficile de critiquer la réussite de Kunos Simulazioni à réaliser un jeu à la pointe au niveau simulation. Il vous faudra en effet beaucoup d’entrainement et malheureusement peut-être un volant afin de pouvoir maîtriser ce dernier complètement. Les voitures sont superbement modélisées tout comme les circuits. Cependant, malgré toutes ces qualités techniques, je n’arrive pas à accrocher au jeu que je trouve personnellement trop dur au niveau prise en mains avec des voitures qui chassent quoi que je fasse. Peut-être une question de réglages mais sachez cependant, avant de vous lancer dans l’aventure, que ce jeu s’adresse aux fans de simulation totale.

Site officiel Assetto Corsa

Et vous que pensez-vous de ce Assetto Corsa sur consoles ? N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires pour en discuter.

A bientôt sur Sitegeek.

Arnaud

testUAMA1_vectorized

Une simu hardcore :

Assetto Corsa [import anglais]
Développeurs 505 Games
Editeur 505 Games 
Plateforme PlayStation 4
Date de sortie 26 August 2016
Prix EUR 14,99
Achetez le sur :
Amazon
Boulanger


Assetto Corsa [import anglais]
Développeurs 505 Games
Editeur 505 Games 
Plateforme Xbox One
Date de sortie 26 August 2016
Prix EUR 20,99
Achetez le sur :
Amazon
Boulanger

Bande annonce :

Galerie :

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Ghost of a Tale

Test | Ghost of a Tale – PC – Une souris et ça démarre

Test | Parfois, pour accomplir de grandes choses, il suffit simplement d'une sacrée dose de détermination. C'est le cas de Tilo, la souris à l'affiche de Ghost of a Tale, mais aussi de son développeur qui a conçu le jeu quasi seul.

Yakuza 6

Test | Yakuza 6 – PS4 – Comment tirer sa révérence avec classe

Test | 13 ans après ses premières aventures, Kazuma Kiryu tire sa révérence de la plus magistrale des façons dans un Yakuza 6 au sommet de son art. Merci à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *