Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | God of War – PS4 – Dieu existe, il s’appelle Kratos

Test | God of War – PS4 – Dieu existe, il s’appelle Kratos

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Clairement passé au panthéon des jeux cultes avec sa trilogie initiale, God of War nous revient dans un épisode somptueux et entièrement repensé. Certainement l’un des jeux de l’année.

Une après-midi avec God of War sur PS4

Les Spikes Awards sont forts critiqués car ils récompensent les jeux à fortes popularitée plutôt que l’excellence technique. Mais il n’empêche que depuis ses débuts en 2003 la plupart des éditeurs espèrent toujours y avoir au moins une nomination histoire de pourvoir fièrement coller une étiquette sur la jaquette du jeu. C’est ainsi que God Of War premier du nom peut se vanter d’être, en 2005,  le meilleur jeu d’action et d’avoir le meilleur designer. 

En 2007, Kratos revient dans God of War 2 et s’attaque à la BAFTA (British Academy Vido Games Award). Pour y rafler la récompense de  “meilleure réussite technique” et “personnage et histoire” avec face à lui pourtant le non moins célèbre Uncharted : Drake’s Fortune.

Et comme si cela ne suffisait pas en 2010 le Dieu de la guerre remet le couvert dans son troisième volet en écrasant tout le monde :

  • Spike Award – Meilleur Jeu PS3
  • Spike Award – Jeu le plus attendu
  • Spike Award – Meilleurs graphismes
  • Spike Award – Jeu le plus Badass
  • BAFTA Award – Meilleure réussite artistique

Ce qui fait que, malgré le portage PS4 de ce dernier épisode en 2015, les fans de Kratos avaient envie de reprendre du service et d’aller défoncer les dieux et leurs animaux mystiques.

Kratos est de retour et il envoie du lourd

Tu seras un homme mon fils !

Santa Monica Studio est encore une fois aux commandes et a décidé de quelque peu repenser son bébé, afin de lui donner un nouveau souffle, tout en gardant les éléments qui ont fait son succès. Dès le début de l’aventure, on sent une volonté d’apporter plus de profondeur à l’histoire. Votre but sera d’accompagner Atreus, votre fils, dans un voyage initiatique tout en haut de la montagne, afin qu’il puisse y répandre les cendres de sa mère qui vient tout juste de mourir. Ceci coupe avec l’histoire précédente du jeu et rend Kratos plus humain. Ce qui permet aux développeurs d’aller plus loin dans la psychologie du personnage. Kratos, cette grosse brute sans émotion, doit prendre soin d’un fils qui vient de perdre sa mère tout en le préparant aux horreurs de ce monde. Il devra trouver l’équilibre entre sa colère et l’amour pour son fils et sa femme tout au long de l’aventure.

Kratos et son fils Atreus, une histoire poignante

Exit donc le mont Olympe des précédents opus. Vous passerez ici dans les forêts, grottes et montagnes répartis à travers les 8 mondes constituant le royaume d’Odin. Les développeurs ayant décidé de mixer le monde de Midgard avec la mythologie nordique. Cela apporte énormément de diversité au jeu mais aussi aux paysages et au bestiaire, sur lequel nous reviendrons. Ce nouveau God of War est hyper fluide dans son déroulement. Enchaînant entre les phases de dialogues, votre parcours et les affrontements épiques, pour un total de plus ou moins 25 heures.

Des environnements plus diversifiés et somptueux

THIS…IS…SPARTAAAAAAA !!!

Tout ceci est bien sympa mais ce qui compte le plus dans un beat’em all, c’est bien la jouabilité. Celle-ci a été revue pour nous offrir une performance magistrale. Même si certains regretteront l’aspect parfois un peu « assisté » du jeu, comme lors des phases ou vous devez franchir des obstacles, longer une corniche ou autre. En effet, il suffira par exemple de vous approcher et d’appuyer sur un bouton afin d’effectuer l’action. On aurait apprécié un plus grand sentiment de liberté mais est-ce bien grave.

Des scènes de combat épiques

L’aspect le plus réussi se situe au niveau des combats. Honnêtement, c’est magnifiquement orchestré et jamais redondant. Vous rencontrerez énormément de monstres différents, aussi bien par la taille que par la tactique nécessaire pour les vaincre. Que ce soit à mains nues, avec votre (nouvelle) hache Léviathan ou encore aidé par votre fils, vous aurez bien sur l’option de tout bourriner mais il faudra bien souvent un peu de jugeote afin de réfléchir à comment éliminer vos ennemis. Sinon c’est la mort assurée ! Kratos dispose d’une belle panoplie de mouvements, qu’il pourra étoffer au fur et à mesure de l’aventure grâce à des points d’expérience. Mais nous reparlerons de ce point dans un instant. Enfin, quel plaisir d’enclencher le mode rage spartiate, Kratos devenant alors surpuissant, mieux vaut ne pas être sur son chemin.

Un jeu hyper complet

Comme je vous le disais, Kratos et son fils auront la possibilité d’améliorer leurs techniques et leurs armes au fil de leur aventure. En récoltant de l’argent et autres richesses pour acheter de nouvelles armes ou améliorer celles existantes d’une part. Ou en utilisant des points d’expérience pour apprendre de nouvelles techniques, offensives ou défensives. Très bien pensé et facile à utiliser, ce système offre plus de richesse au contenu, sans pour autant gaver ceux que ce petit aspect RPG pourrait rebuter. Vous acquerrez vos points d’expérience en progressant dans l’aventure principale mais aussi en remplissant tous les objectifs annexes du jeu et ceux-ci sont nombreux. God of War nous propose donc un contenu plus que satisfaisant.

Somptueux !

God of War est visuellement somptueux et je l’ai testé sur PS4 normale. C’est simple, je crois que c’est ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle sur la console. La diversité des paysages et des environnements explose la rétine et ne lasse jamais. Le souci du détail dans les décors est poussé à l’extrême. Les effets de lumière, en extérieur mais aussi et surtout en intérieur, sont juste magiques. Et les personnages et monstres bénéficient d’un souci du détail rarement vu. Je n’ai par ailleurs observé aucun lag, chose hyper impressionnante, le jeu enchaînant sans chargement, entre dialogues/cinématiques et phases d’action, sans aucune différence. Une vraie prouesse technique donc, que l’on prend plaisir à simplement regarder. Je pense n’avoir jamais pris autant de screenshots lors d’un test d’ailleurs, c’est tout dire.

Une merveille graphique, sans lag ni chargement

J'ai aimé

  • Artistiquement somptueux
  • Combats monstrueux
  • La profondeur du scénario
  • Le bestiaire hyper diversifié
  • Une durée de vie plus que respectable

J'ai pas aimé

  • Le côté assisté de certains passages

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Scénario
Durée de vie

Divin

Du pur bonheur ! Un scénario prenant, des combats majestueux et des graphismes somptueux! N'attendez plus !

Revue de presse

 8/10

Gamekult

 19/20

Gamergen

 20/20

JV.com

 10/10

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

God of War est-il parfait ? Peut-être pas diront certains mais il s’en rapproche fortement. Avec une durée de vie conséquente, une jouabilité au top pour des combats toujours plus épiques, un scénario avec une belle profondeur et des graphismes superbes, cet épisode est une belle réussite. Les anciens seront peut-être un peu déboussolés mais chapeau bas aux développeurs, qui ont réussi à réinventer une série tout en gardant ce qui a fait son succès. Sur ce, vous m’excuserez, j’ai un voyage à finir et des monstres à dégommer.

Plus d’infos sur le site officiel de God of War.

À très bientôt sur Sitegeek,

Arnaud

testUAMA1_vectorized

Kratos et Atreus


God Of War
Développeurs Sony
Editeur Sony 
Date de sortie 20 April 2018
Prix 29,99

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Starlink

Test | Starlink : Battle for Atlas – PS4 – De la SF bien enfantine

Test | Loin d'être un simple copié/collé des jeux vidéo utilisant des jouets, Starlink : Battle for Atlas est une belle introduction à la SF pour enfants.

cthulhu

Test | Call of Cthulhu – PS4 – Sombrez dans la folie !

Test | Call of Cthulhu - PS4 - l'oeuvre de Lovecraft est de nouveau mise sur le devant de la scène mais dans le monde du jeu vidéo !

3 commentaires

  1. Perso, je t’avoue que tout ce qui concerne les dieux de la mythologie, j’adore ! Du coup, je suis accro à ce jeu et je ne peux que le recommander à ceux qui ne l’ont pas encore essayé. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.