Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Just Cause 4 – Xbox One – Rico is back pour tout péter
Just Cause 4

Test | Just Cause 4 – Xbox One – Rico is back pour tout péter

Partagez avec vos amis










Submit

3 ans après un épisode 3 hautement jouissif, Rico Rodriguez nous revient dans Just Cause 4 pour toujours plus d’explosions dans un monde ouvert immense.

Une après-midi avec Just Cause 4 sur Xbox One

Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, Just Cause est une série à succès donc la recette est très simple : un max d’explosions, un héros plein de testostérones façon Bruce Willis (ou Rambo) et un monde immense rempli de possibilités où le but principal est de tout détruire pour faire tomber le tyran au pouvoir. Dans Just Cause 4, 3 ans presque jour pour jour après la sortie du 3 que l’on a adoré, la recette est presque exactement la même.

Rico is back et ca va péter

Un scénario anecdotique

Le scénario de ce 4eme épisode est d’ailleurs des plus anecdotiques et ne sert que de fil rouge afin de faire la différence entre mission principale et missions secondaires. Votre but sera d’affronter les forces de la main noire avec votre armée du chaos pour faire tomber Oscar Espinoza.

Les forces de la Main Noire…Ouais bon ok, on passe à autre chose

Ne vous attendez pas à de grandes nouveautés dans ce Just Cause 4 mais plus à certains ajustements et changements dans la manière générale de progresser. La petite nouveauté dans cet épisode vient de l’apparition des phénomènes météorologiques et de la notion jour/nuit qui apporte plus de réalisme. Bonne idée à la base, les tempêtes, tornades et autre foudre sont surtout exploités au long de l’histoire principale mais très peu en dehors.

Là où l’épisode précédent vous faisait suivre un fil rouge tout en exigeant de vous de libérer village après village en détruisant une liste précise de bâtiments, cet épisode a décidé de changer quelque peu. Je vous avoue tout de suite, je pense que je préférais la progression à l’ancienne.

Une manière de progresser nouvelle mais peu convaincante

En effet, ce jeu se voulant être un encore plus grand bac à sable que son aîné, la progression s’en ressent. Vous progresserez ainsi en suivant l’histoire principale mais également en remplissant les missions secondaires (escorter des soldats, désactiver des générateurs, saboter des sites…). Là où le tout se veut moins clair c’est que comme d’habitude, plus ça pète plus vous gagnez des points de chaos. Ces points de chaos vous permettront de libérer des unités rebelles afin de faire avancer vos lignes de front. Sans pour autant se perdre, on doit parfois sauter d’une mission à l’autre afin d’obtenir plus de points et de libérer de nouvelles unités. Ceci a tendance à rendre le tout moins lisible quitte à nous faire oublier le scénario principal presque totalement.

Une nouvelle façon de progresser pas toujours claire

Ceci étant dit, quel plaisir de devoir tout détruire sur sa route. La panoplie d’armes est toujours aussi énorme et digne de John Rambo. Que dire des véhicules équipés d’armes ou pouvant servir de projectiles.

Maniabilité efficace et parfois frustrante

Pour vous déplacer, le combo grappin-wingsuit-parachute sera toujours votre meilleur allié afin de parcourir la map qui est juste énorme. N’hésitez cependant pas à repérer les hélicos, voitures puissantes ou encore avions de combat afin de voyager plus rapidement entre 2 points. Dans certains endroits ayant déjà été visités, il vous sera également possible d’effectuer un largage afin d’y arriver beaucoup plus rapidement. Le grappin bénéficie de certaines améliorations avec l’apparition du treuil, du ballon gonflable et des propulseurs. Intéressantes mais sous exploitées, les combats ne se prêtant pas toujours à ce genre de moyen de lutter plus lent. Petite déception également (ou alors j’ai raté un épisode) mais on note l’absence des bombes. Celles-ci étaient pourtant diablement efficaces dans l’épisode précédent.

La sulfateuse…

Graphiquement Just Cause 3.5

Just Cause n’a jamais été réputé pour son coté visuel. Sans être laid du tout, le 3 nous avait montré les limites techniques du jeu avec des plans d’ensemble relativement beaux et des effets de lumière bien réalisés alors que les détails et personnages (y compris images de synthèse) semblaient parfois dater d’une autre époque. Ce qui est également le cas pour ce Just Cause 4, on pourrait donc parler de Just Cause 3.5 plutôt que de Just Cause 4. J’en veux pour preuve l’image que j’ai montrée à un ami qui m’a demandé si je testais à nouveau le 3 pour comparer. Je vous laisse juge.

Visuellement fidèle a sa réputation. Pas fabuleux mais agréable sans surprendre

Personnellement, je sais à quoi m’attendre et cela ne me dérange absolument pas mais si le jeu veut se hisser à la hauteur de certaines autres franchises, il faudra franchir un palier. N’oublions pas cependant l’immensité de la carte et les temps de chargement magnifiquement revus à la baisse, expliquant également le manque de détails à d’autres endroits.

J'ai aimé

  • Combo wingsuit-grappin-parachute
  • L'ambiance
  • La taille de la map
  • TOUT faire péter
  • Le sentiment de liberté

Je n'ai pas aimé

  • Maniabilité vieillissante
  • Techniquement pas au niveau
  • Des nouveaux concepts trop peu exploités
  • La progression pas toujours claire

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Plaisir du testeur

Boom

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

Just Cause 4 est dans la lignée du reste de la série. Toujours aussi explosif et jouissif, on sent cependant que la franchise pourrait profiter d’un petit lifting dans le futur. Débarquant avec quelques nouveautés pour le grappin, le concept de la météo et une nouvelle manière de progresser, on aurait aimé une meilleure exploitation et une plus grande lisibilité. On passera cependant des heures à regarder Rico tout exploser sur son passage et on attendra avec impatience le prochain.

Plus d’infos sur le site officiel de Just Cause 4.

A très bientôt sur Sitegeek

Arnaud

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

Rico Rodriguez


Just Cause 4
Développeurs Square Enix
Editeur Square Enix 
Date de sortie 4 December 2018
Prix 49,99

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Test | Trials Rising – Xbox One – On change pas une équipe qui gagne

Test | Trials Rising débarque 3 ans après "Blood Dragon" et même si les mécaniques n'ont pas bougé d'un iota c'est un plaisir de s'y replonger.

Test | Degrees of separation – Xbox One – A deux on va toujours plus loin

Test | Degrees of Separation - Xbox One - Partez à l'aventure avec Rime et Ender en mettant vos pouvoirs en commun pour progresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.