Le retour de Crash Bandicoot est toujours un événement pour les fans et c’est également le cas avec le remake plus que réussi de Crash Team Racing. Mario Kart n’a qu’à bien se tenir.

Après nous avoir ressorti les 3 premiers volets des aventures de Crash Bandicoot dans Crash Bandicoot N’Sane trilogy, Activision nous refait le coup avec le remake de Crash Team Racing sorti il y a de ça 20 ans. En plus d’avoir pris une claque en pensant que c’était déjà il y a tant d’années, je me suis rappelé à quel point j’avais adoré Crash Team Racing lors de sa sortie initiale. Offrant une expérience de conduite hyper convaincante et une vraie concurrence au plombier moustachu. Celui-ci m’avait également convaincu par son immense rejouabilité avec en plus des courses classiques, des épreuves CTR et des courses de reliques. On prend les mêmes et on recommence mais en mieux, voici pourquoi.

Crash is back, 20 ans après

Un contenu plus que conséquent

Dans l’épisode original, on disposait de 18 circuits répartis sur 5 mondes très différents ainsi que d’une douzaine de personnages. Ayant la volonté d’apporter un plus par rapport à l’original, les studios nous ont également amené tout le contenu de Crash Nitro Kart. Épisode nettement moins marquant mais ayant ses propres personnages, circuits et options de customisation. Ceci ayant pour conséquence de porter le nombre de personnages à 25, d’ajouter 13 circuits et de permettre au joueur de customiser son kart (à la manière de ce qu’a fait Sonic Team Racing récemment). Ça c’est pour le contenu de base.

Une belle quantité de personnages jouables avec l’ajout du contenu de Crash Nitro Kart

Si on ajoute à cela les différents modes comme le mode aventure, contre la montre, combat, CTR, courses de reliques et courses de cristaux sans oublier le mode online, on a donc un contenu titanesque offrant de nombreuses heures de plaisir en perspective.

Le mode aventure vous propose de faire les courses les unes après les autres et de conclure chaque monde, au nombre de 5, par un défi face à un boss. Certains de ceux-ci s’avérant carrément frustrants parfois, la différence entre facile et moyen étant vraiment significative.

Un mode online qui promet de renouveler le challenge encore plus

Enfin, le mode online, bien que peu testé, offre des challenges permanents et promet de renouveller ceux-ci régulièrement, augmentant encore plus la durée de vie.

Pour débutant mais pas que…

Le gameplay de Crash Team Racing est vraiment bien nerveux et offre des sensations très rapidement. C’est ce genre de jeu accessible à tous mais offrant une profondeur que les hard core gamers apprécieront également. En effet, en mode facile, la prise en mains est immédiate et on parvient rapidement à gagner. En revanche, dès que vous augmentez le niveau ou si vous avez la prétention de vouloir finir toutes les épreuves CTR et reliques, c’est là qu’il vous faudra des skills. Fini la simple course, il faudra apprendre à maîtriser les dérapages et le triple turbo et surtout, savoir enchaîner ceux-ci rapidement afin d’accumuler le boost.

Crash Team Racing

Maîtriser le turbo sera indispensable pour tout gagner

Par contre, je ne sais pas vous, mais je ne peux que vous conseiller de jouer à la manette. La version portable nécessitant des enchaînements constants sur divers boutons, cela rend parfois le tout plus ardu que sur une manette conventionnelle.

Graphiquement un peu décevant mais joli quand même

L’avantage lorsqu’on rejoue à un jeu auquel on a joué 20 ans auparavant, c’est qu’on en a un souvenir daté, surtout pour ce jeu sorti sur Playstation 1ere du nom. Même si on doit reconnaître le travail indéniable des équipes de développement afin d’adapter Crash Team Racing aux consoles dernière génération, le résultat est quelque peu décevant. Bien sur le jeu est joli, hyper coloré et vraiment bien fluide sans pour autant être net. Et lorsqu’on réalise que sur Nintendo Switch (console utilisée pour ce test), celui-ci ne tourne qu’à 30 FPS, c’est carrément décevant. Mario Kart, sorti il y a déjà quelques années tourne lui en 60 FPS. On se demande donc pourquoi Crash n’a pas pu en faire autant.

Un remake joli mais qui ne tourne qu’a 30 FPS malheureusement

Découvrez la bande annonce du jeu

Le retour de Crash Bandicoot est toujours un événement pour les fans et c’est également le cas avec le remake plus que réussi de Crash Team Racing. Mario Kart n’a qu’à bien se tenir. Après nous avoir ressorti les 3 premiers volets des aventures de Crash Bandicoot dans Crash Bandicoot N’Sane trilogy, Activision nous refait le coup avec le remake de Crash Team Racing sorti il y a de ça 20 ans. En plus d’avoir pris une claque en pensant que c’était déjà il y a tant d’années, je me suis rappelé à quel point j’avais adoré Crash Team Racing…
Nerveux

La note d'Arnaud

Graphismes - 7.5
Gameplay - 8.5
Plaisir du Testeur - 8.5

8.2

Nerveux


En bref

Plus qu’un remake, Crash Team Racing est un vrai bon jeu offrant un contenu plus que conséquent, surtout avec les ajouts de Crash Nitro Kart pour notre plus grand plaisir. Offrant un plaisir immédiat et pourtant complexe à maîtriser, on ragera parfois mais on voudra recommencer pour collecter tous les items. Graphiquement légèrement décevant, il n’en reste pas moins agréable pour la rétine. En gros, un jeu qui nous donne beaucoup de plaisir pendant les mois d’été, seul ou accompagné et qui offre une vraie concurrence à Mario Kart et Team Sonic Racing.

Pour plus d’infos n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site officiel de Crash Team Racing .

Et vous ? Vous y avez déjà joué ?

A bientôt sur Sitegeek

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Référence : Crash Team Racing Nitro-Fueled
Amazon
Boulanger
Rakuten

Arnaud Godet