Twin Mirror, sorti le 1er décembre sur PC, PS4 et Xbox One, est un jeu thriller psychologique basé sur vos choix.

C’est le dernier né des jeux d’aventures de Dontnod Entertainment, studio plus connu pour le titre Life is Strange. Le développeur à l’habitude d’offrir des expériences immersives et des personnages mémorables et Twin Mirror était plutôt attendu. Alors, quelles sont les premières impressions autour de ce titre ?

twin-mirror-jeu-video-aventure-7256842

Twin Mirror

Un jeu bien réalisé, mais une intrigue convenue et trop courte

Le jeu délaisse les éléments surnaturels des titres de Dontnod pour un thriller psychologique plus terre à terre. Le joueur incarne Sam Higgs, un journaliste d’investigation à la personnalité trouble qui retourne dans sa ville natale pour assister à l’enterrement de son meilleur ami. Sa mort mystérieuse décide Sam à prendre les choses en main. Les habitants sont assez méfiants vis-à-vis de Sam, qu’ils jugent responsable du délabrement de la ville suite à un article controversé.

Malheureusement, malgré un large éventail de personnage, le jeu a une durée de vie bien trop courte. Après seulement 5 heures de jeu, le générique de fin tombe et laisse quelque peu perplexe. 5 heures d’un mystère assez inégal et terne où l’on ne se sent jamais vraiment embarqué. La narration souffre de cette durée de vie bien trop courte et le rythme est particulièrement déconcertant.

Twin Mirror brille par contre par sa superbe réalisation où on retrouve un peu la maestria du développeur. Les graphismes sont époustouflants, en particulier les séquences de jeu qui se déroule dans la tête de votre personnage. Cet univers onirique parallèle fait la part belle à des formes géométriques cristallines et on se promène dans des eaux peu profondes dans ce qui ressemble à un océan infini. Cela donne des moments assez bizarres, mais intéressants.

Lire aussi :
Quels sont les 5 jeux les plus attendus de 2021 ?

Hélas, cette belle réalisation ne rattrape pas tout et il ressort de Twin Mirror le sentiment d’un jeu qui n’a pas été jusqu’au bout de son développement. Globalement, les premiers échos autour du jeu soulèvent un manque d’âme, c’est une semi-déception au vu de ce qu’est capable de livrer le studio habituellement.