La franchise Call of Duty restera bien présente en 2022.

L’éditeur Activision travaille sur deux grands projets Call of Duty pour 2022. Le premier est une suite au Call of Duty: Modern Warfare de 2019, et le second est une « nouvelle expérience Warzone ». Selon un article sur le blog officiel de Call Of Duty, les projets seront « conçus ensemble à partir de zéro ».

Les bonnes résolutions pour 2022 d’Activision

Nous ne savons pas si cette nouvelle expérience Call of Duty: Warzone est une suite complète ou une mise à jour majeure dans la même que les changements de chapitre de Fortnite. Néanmoins, Activision promet de grandes choses avec « une évolution massive de la bataille royale avec un tout nouvel espace de jeu et un nouveau mode sandbox ». L’article du blog décrit également un nouveau moteur de jeu qui alimente « à la fois la nouvelle version du jeu Call of Duty et Warzone ».

Le développement du nouveau titre Call of Duty et de Warzone sera réalisé par Infinity Ward, le studio à l’origine de Modern Warfare, Infinite Warfare, Ghosts ou encore du tout premier Call of Duty (2003).

Activision a également annoncé des améliorations sur la façon dont il fera évoluer Warzone, qui a été fortement critiquée ces derniers mois en raison de bugs, de failles de sécurité et la prévalence des tricheurs.

Un éditeur dans la tourmente

Le géant Activision Blizzard dans son ensemble a fait l’objet d’un examen minutieux à la suite du procès contre l’entreprise qui alléguait qu’elle favorisait une culture de harcèlement et de discrimination sur le lieu de travail. Des manifestations syndicales et les efforts de syndicalisation des travailleurs du studio d’assistance Call of Duty Raven Software ont également été très médiatisés. De plus, un long profil du Washington Post sur le PDG d’Activision Blizzard, Bobby Kotick, a révélé des détails sur les poursuites dans lesquelles il a été impliqué.

Au mois de janvier, Microsoft a annoncé son intention de racheter Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars. Alors que Call of Duty serait certainement un atout précieux pour en faire une exclusivité Xbox, les déclarations de Microsoft depuis l’annonce de l’acquisition suggèrent que la société envisage de conserver Call of Duty et d’autres jeux d’Activision Blizzard sur plusieurs plateformes.