[vc_row][vc_column][vc_column_text]

On ne va pas se mentir: je n’y connais pas grand-chose dans le monde du “bon son”. Un article publié récemment dans le Canard PC Hardware au sujet des arnaques dans le domaine des audiophiles, à grand coup de « tu l’as vu mon câble rôdé pour un meilleur son vas-y tu l’entends mon précieux à 1000 boules du mètre ?», et autres idioties telles que des connecteurs plaqués or sur un câble digital (s’riously…), a même renforcé ma méfiance quant aux vendeurs de sons cristallins et autres marabouts des watts.

Bose Soundlink Mini : who’s the Bose here ?

Bose Soundlink Mini - Classe et design

Bose Soundlink Mini – Classe et design

Bose Soundlink Mini - Housses colorées disponiblesVu que je suis un octet bleu(*) dans le domaine et que j’ai réussi l’exploit d’oublier toute notion technique présente dans leur excellent papier, je me fie donc à mon instinct, et surtout à mon oreille. Je suis conscient que la satisfaction audio passe par l’équilibre, par un rendu homogène de toutes les fréquences. Et pourtant, le bourrin qui sommeille en moi frétille toujours autant quand il a de bonnes basses qui claquent, quand le son est bien puissant, et qu’il me donne des sensations qui feraient fuir n’importe quel ingé’ son. Du coup, il n’aura pas fallu longtemps pour que je tombe sous le charme de cette petite enceinte portable Bose Mini Soundlink.

Bose Soundlink Mini - La face avant sobre et éfficace

Bose Soundlink Mini – La face supérieure sobre et efficace

Mais résumons l’origine de cette nouvelle histoire d’amour. Durant les vacances, j’ai eu l’occasion via un collègue de bureau de découvrir la nouvelle enceinte Bose Soundlink III, que nous dénommerons Ramona Caliente pour plus de facilité par la suite. Ramona est connectable en bluetooth via votre smartphone, elle délivre un son qui claque, et surtout, Ramona en a sous le capot, avec sa batterie autonome de 7 heures et son haut-parleur « Kastardechezkastar© ». J’ai réellement été étonné par la puissance de mademoiselle Caliente, qui pourrait facilement transformer la moindre kaillera en instrument de nuisibilité massive dans n’importe quel bus, ou plus prosaïquement servir de source sonore autonome dans une pièce de belle taille. Malheureusement, le poids de l’engin et les dimensions restent conséquents, et empêche une réelle portabilité, autorisant tout au plus un déplacement dans un sac entre deux destinations. Oui, Ramona n’est pas farouche. Second point faible, c’est une poule de luxe, et son tarif de 300€ calmera les plus démunis d’entre nous. Mais pour les fauchés qui ne sont pas trop regardants, si vous voulez, j’ai une cousine qui… hum, revenons-en à nos moutons.

Le lendemain, me voici à un barbec’ bien sympa, le soleil brille (oui, c’était cette année, rappelez-vous, on a eu deux jours de beau temps fin juillet), et un ami avait déjà installé la version light de Ramona : une enceinte Bose Mini Soundlink. Plus basse, bien plus légère, elle ne démérite pas niveau qualité. Et en toute honnêteté, le son continu apporté pendant toute l’après-midi a réellement changé l’ambiance du repas, quel plaisir d’avoir de la musique à la carte grâce au smartphone qui diffusait une playlist Spotify de très bon goût. Dorénavant, je n’imagine plus mes petites sauteries entre amis sans le combo RMB (rosé-merguez-Bose) qui garantit la réussite de vos après-midis ensoleillés.

Bose Soundlink Mini - Le kit pour un barbecue reussiLe tarif pique un peu moins, on est dans les 200€, mais sa taille réduite vous fera vous en servir bien plus souvent. Je suis parti en vacances en l’emmenant dans mes valises, et j’ai pu profiter de musique dans ma chambre d’hôtel constamment. Un film sur ma tablette ? Le son passait sur l’enceinte Bose. A noter qu’il existe également une entrée auxiliaire pour relier tous les périphériques ne disposant pas de bluetooth (comme par hasard une télé d’hôtel au son médiocre, si vous voyez ce que je veux dire), ainsi qu’un socle de recharge pour s’en servir en usage continu.

Bose Soundlink Mini - Une connexion sans failleL’objet est discret, mais très pratique. Pas de télécommande inutile (c’est votre smartphone qui gère le son et les pistes), il se connecte vite et bien, et je n’ai jamais pu le prendre en défaut, la connexion supportant souvent près de 10 mètres en espace dégagé. Le seul petit bémol que j’émettrais vient de la quasi obligation d’acheter une housse en silicone, l’aluminium pouvant vite se griffer une fois que vous le rangez dans votre sac. A part cela, je n’ai pas encore trouvé de point faible à cette petite enceinte, et si son prix vous rebute encore, sachez que l’été se finissant, on commence à en trouver sur des sites d’enchères à des prix plus raisonnables, le mien m’est revenu à 120€ en état strictement neuf, celui de mon ami à 140€.

Bref, si vous avez un jardin, si vous sortez de chez vous, si vous avez un petit studio, si vous voulez juste une solution de son mobile, ou si vous avez juste envie de vous faire plaisir, vous pouvez craquer sans trop de remords, c’est de la bonne came ;)

(*) a blue byte en VO, dont la traduction approximative serait « un bleu bite » en vieux français, les experts se déchirent encore sur la véracité de cette source.

Site Officiel : http://www.bose.com

[vc_column_text]

N’hésitez pas à me poser toutes les questions qui vous passent par la tête sur le Bose Soundlink Mini, je me ferais un plaisir d’y répondre.

À très bientôt sur Sitegeek.

William

[/vc_column][/vc_row]