Alors qu’il est de plus en plus compliqué de surfer sur Internet en évitant les trackers, malwares et autres publicitésBrave débarque afin de concurrencer Chrome, le célèbre navigateur de Google de plus en plus critiqué. Est-ce vraiment intéressant ? Verdicts après quelques semaines…

C’est quoi Brave ?

Tout comme Internet explorer, Firefox, Google chrome, Brave est un navigateur web aux dernières normes. Le co-fondateur de Mozilla Firefox et de JavaScript – Brendan Eich –  est derrière ce projet lancé en 2016.

Ce navigateur internet est reconnu pour sa vitesse, qui, selon son créateur serait à 40% supérieure à chrome. Et pour cause : la lenteur du chargement des pages est surtout causée par les différentes fenêtres publicitaires et Brave intègre un système de blocage très efficace des publicités, des cookies et d’autres données de navigation inutiles.

Disponible sur iPhone, il permet de supprimer les pubs

Disponible sur iPhone, il permet de supprimer les pubs

Le logiciel est disponible sur tous  les systèmes d’exploitation  : Windows, Linux, OSX pour les ordinateurs, mais également sur  smartphones : iOS et Android.  D’ailleurs, la rapidité est optimale sur les mobiles puisque jusqu’à 4x plus rapide que sur un PC.

Autre particularité : ce navigateur internet utilise Qwant en tant que moteur de recherche par défaut à la place de Google. Qwant est un moteur de recherche français vous proposant des résultats les plus neutres possibles.

Brave - fonctionnement des répartitions d'argent

Brave – fonctionnement des répartitions d’argent

Pourquoi utiliser Brave  ?

Brave offre plusieurs avantages à ses utilisateurs :

  • La sécurité des utilisateurs.
  • La protection des données : pas de collecte d’informations
  • Navigation plus sûre et sécurisée.
  • Rapidité pour charger les pages.
  • Pas de trackers intégrés aux binaires du logiciel, impossible à bloquer.
  • Compatible avec toutes les extensions du Chrome store

Le système qui repense l’économie du web !

Le navigateur dispose de sa propre régie de publicité et via un portefeuille en cryptomonnaie vous allez être rémunéré pour les publicités qui s’affichent. Ils l’affirment sur leur site : vous n’êtes pas un produit ! Le concept est intéressant, reste à voir dans les faits comment cela s’applique et de quels montants on parle… En tout cas, le portefeuille crypto est directement intégré dans le navigateur et vous pouvez donner des cyber-pourboires à vos sites préférés.

Je n’ai pas l’impression que les gens soient prêts pour ce genre de choses, mais je salue l’idée novatrice.

En attendant, je l’utilise pour sa rapidité et son ergonomie, et vous qu’est-ce que vous en pensez?

À très bientôt sur Sitegeek.

Gwen