Un professeur d’astronomie de l’Université de l’Iowa et son équipe d’astronomes ont découvert ce qu’ils appellent un « pipeline » qui alimente une galaxie énorme formée il y a plus de 11 milliards d’années.

Grâce aux nombreuses simulations, les scientifiques étaient arrivés à l’hypothèse que les géants galactiques étaient alimentés par des flux de gaz froids. Les gaz en question se répandaient à travers des filaments de matière noire, des structures tissant la toile cosmique, laquelle relie les galaxies les unes aux autres dans l’univers. Mais le phénomène n’ayant jamais été observé, de nombreuses questions restaient encore en suspens.

La confirmation tant attendue d’une hypothèse

L’étude publiée mercredi 24 février dans l’Astrophysical Journal est venue confirmer les modèles passés et caractériser la nature des éléments. Ce sont donc bien des filaments cosmiques qui alimentent les galaxies et qui permettent en même temps de créer de nouvelles étoiles.

Il aura fallu 5 années de recherche et 70 000 galaxies observées pour que l’équipe de Hai Fu puisse enfin étudier le phénomène sur la galaxie SMM J0913, formée il y a « à peine » 2,5 milliards d’années. Le professeur a fièrement déclaré à Vice : « C’est de loin la meilleure preuve que nous ayons ». Ensuite, il a ajouté : « À long terme, nous aurions besoin de trouver plus de courant autour d’autres galaxies massives ». Mais ce ne sera certainement pas chose facile. Pour leur rendre la tâche plus aisée et faire avancer science et recherche, l’équipe du professeur compte sur la mise en service de télescopes toute nouvelle génération.

Lire aussi :
Le vaisseau spatial Starship de SpaceX validé par la NASA

La formation des galaxies est encore pleine de mystère et de questionnement, même pour les astronomes les plus impliqués. Il reste encore beaucoup d’éléments et de détails à découvrir et à comprendre. Mais il est certain que les avancées récentes seront d’une grande aide pour le percer.