Le futur téléphone à clapet de la marque, connu sous le nom de code Maven, se dévoile à travers de premières images.

 Deux photos d’un futur smartphone à clapet Motorola ont été divulguées par le blogueur de référence Evan Blass via le site 91Mobiles. Ces fuites nous donnent un premier aperçu de ce qui semble être un modèle de test du Motorola Razr de troisième génération. L’appareil, connu sous le nom de code Maven, arbore un design retravaillé et abrite notamment deux caméras améliorées sur son châssis.

Un concurrent sérieux pour le Samsung Galaxy Z Flip 3 ?

Lorsque ce Motorola Razr de troisième génération est refermé, nous remarquons qu’il présente une conception légèrement différente, abandonnant son « menton » qui dépassait vers l’extérieur dans les itérations précédentes du smartphone. Il semble désormais que l’appareil se replie entièrement sur lui-même pour former un carré. On remarque également deux capteurs photo et un flash LED. Selon le blogueur, il s’agit d’un capteur principal de 50 MP (f/1,8) et d’un capteur ultra grand-angle de 13 MP qui sert également pour les prises de vue macro.

 

Toujours selon l’article d’Evan Blass sur le site 91Mobiles, le Motorola Razr 3 est équipé d’un écran intérieur pliable offrant une résolution Full HD+. Ce dernier est perforé en haut au centre pour intégrer une caméra frontale de 32 MP comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

Selon les rumeurs, Motorola sortira une version « standard » de l’appareil équipé d’un SoC Qualcomm Snapdragon 8 Gen 1, ainsi qu’une variante « Plus » qui devrait embarquer une puce améliorée (encore inconnue). En parallèle, le Motorola Razr de troisième génération devrait proposer jusqu’à 12 Go de RAM et jusqu’à 512 Go de stockage interne.

Avec son nouveau design et son expérience photo améliorée, il semble que le Motorola Razr 3 se prépare à affronter le Samsung Galaxy Z Flip 3 dans cette catégorie de smartphones. Pour rappel, les deux premières itérations du Motorola Razr n’étaient pas de franches réussites. Le premier modèle sorti en 2019 était vendu à un tarif exorbitant et présentait des défauts de conception comme son affichage bosselé et sa charnière grinçante. De plus, les appareils photo n’étaient clairement pas au niveau. Avec la deuxième itération en 2020, le Motorola Razr 5G, la marque corrigeait un peu le tir d’un point de vue technique, mais l’ajout de la 5G ne justifiait toujours pas son prix élevé.