Accueil > Technologeek > FreeFly VR – Quand le virtuel s’invite dans votre salon!
FreeFly VR

FreeFly VR – Quand le virtuel s’invite dans votre salon!

La réalité virtuelle est, plus que probablement, l’une des tendances de ce début de 21e siècle. Un véritable sujet d’actualité qui alimente de nombreux débats, que ce soit dans le monde des jeux vidéo ou dans l’industrie immobilière, le cinéma… J’ai pu m’y essayer grâce à mon smartphone et au casque FreeFly VR.

hqdefault

FreeFly VR – C’est quoi ?

Le FreeFly VR, c’est un boitier en plastique, équipé de deux lentilles et dans lequel il vous est possible de glisser votre smartphone. Pour les habitués, c’est le même concept que le Google cardbox et le Google VR. Le principe repose sur la combinaison de votre smartphone et de 2 images juxtaposées permettant de jouer sur les perspectives. Via des applications dédiées, il vous est possible de transformer votre smartphone et d’accéder à un univers digne de la science-fiction, où vous pourrez explorer en 3D, en bas, en haut, autour, derrière… Ça, c’est la théorie, parce que dans les faits nous verrons que ce n’est pas encore tout à fait ça !

FreeFly VR - Livré dans un bel étui!
FreeFly VR – Livré dans un bel étui!

Lors d’une petite après-midi entre amis nous avons décidé de nous atteler au test du FreeFly VR, ce boitier de plastique avec une sangle afin de le fixer à votre tête. Equipé de renforts en mousse pour plus de confort sur votre visage, vous pouvez insérer votre smartphone (d’une taille de 135 à 165 mm) et ensuite le fermer jusqu’à entendre un clic pour être sur que le boitier est bien positionné et votre smartphone à l’abri. Pour vous donner une idée, un iPhone 6 est parfait pour le boitier, alors qu’un 5S est trop petit. J’ai trouvé le tout assez solide et confortable, mais il faut bien sûr voir cela sur la durée.

Voila comment placer votre smartphone
Voila comment placer votre smartphone

La VR oui, mais pas tout de suite

La mise en place s’est bien passée. Mais cela s’est corsé lorsque nous avons essayé de voir les apps disponibles. Nous avons mis un certain temps à comprendre quelles apps étaient dédiées à cet usage VR, car il n’y en a pas une qui permet d’accéder à tout le contenu, ou du moins à une démo. J’ai pour ma part réalisé la majeure partie de mon test du FreeFly VR avec l’appli VRSE. Un programme qui propose du contenu en haute définition avec ou sans interaction, et une vision à 360 degrés. On se retrouve par exemple au milieu d’un petit film, où l’on observe un lapin sortir de sa grotte, un aigle planer au-dessus de nous, des aliens qui nous menacent. Le tout accompagné d’une bande son rendant l’immersion vraiment bluffante.

Invasion - Le petit film que j'ai pu tester, sympa et bluffant!
Invasion – Le petit film que j’ai pu tester, sympa et bluffant!

Nous avons également pu tester les montagnes russes facon VR. Lorsqu’on tourne la tête le gyroscope réagit bien mais la résolution est tellement pixelisée que l’immersion n’est vraiment pas totale. Franchement, c’est très sympa, même si je trouve le contenu encore trop limité pour que la VR devienne réellement indispensable. Passé l’effet de découverte, où l’on se dit que c’est génial et que les perspectives sont illimitées pour le futur, on revient les pieds sur terre.

En effet, la VR souffre encore de nombreux défauts, et non des moindres en ce qui me concerne. Je ne sais d’ailleurs pas si je pourrai utiliser au quotidien cette technologie, car celle me donne systématiquement mal à la tête et me demande un temps d’adaptation. Un peu comme les lunettes 3D, vous voyez ?

Le principe des images juxtaposées n'est pas pour tous!
Le principe des images juxtaposées n’est pas pour tous!

Pour le reste, les applications développées, comme les jeux, sont encore trop basiques au niveau des possibilités et des graphismes, pour prétendre à une vraie révolution. Je pense d’ailleurs que la qualité des apps actuelles ne rend pas service au FreeFly VR. Une vraie haute définition rendrait sans aucun doute l’expérience plus convaincante !

Le FreeFly VR est également équipé d’une télécommande, afin de pouvoir interagir avec l’application. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à l’utiliser : soit les apps étaient incompatibles, soit la télécommande ne fonctionnait pas…

Voici la télécommande...qui ne fonctionnait pas
Voici la télécommande…qui ne fonctionnait pas

Conclusion

Vendu au prix de 69,95 euros sur le site Coolgift.com, le FreeFly VR intéressera les curieux. Pour ma part, je résumerai mon expérience avec le FreeFly VR assez simplement. J’ai aimé découvrir cette nouveauté, mais je trouve le contenu trop limité pour l’instant. J’imagine les nombreuses applications futures. Qui ne rêverait pas de jouer à Call of ou de visiter son futur appartement avec ce casque… Mais pour l’instant, je vais le ranger bien sagement dans son étui pour quelques mois, en attendant que le contenu soit à la hauteur. Mais je ne doute pas que nous aurons tous un casque de ce type chez nous d’ici quelques années. Préparez-vous, la révolution est en marche !

Et vous que pensez-vous de la réalité virtuelle?

A bientôt sur Sitegeek.

Arnaud

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Test | devolo Télécommande – Quand 2 et 2 font 2

Afin de pouvoir contrôler les éléments devolo sans passer par l'app la télécommande s'avère plutôt utile. À condition de ne pas vouloir trop en faire..

Station d'accueil - OWC en USB Type-C

Test – La station d’accueil USB Type-C d’OWC

Présent sur de nombreux appareils depuis quelques années, l’USB Type-C tend finalement à s’imposer comme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *