Accueil > Le geek et les jeux vidéo > TEST | Fragments of him – PC – Etrange plongée dans la mort

TEST | Fragments of him – PC – Etrange plongée dans la mort

brot

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Qui n’a jamais eu peur de la mort? Ne pas savoir la gérer, ou même se demander : que va-t-il se passer après mon départ ? Comment mes proches vont réagir face à ma disparition soudaine ? C’est le postulat de Fragments Of him. Ce jeu explore les sentiments que l’entourage d’un défunt peuvent ressentir face à une telle nouvelle. Vous avez dit glauque ?

Une après-midi avec Fragments of him

Fragments Of Him est un jeu narratif, édité et développé par le studio indépendant néerlandais Sassybot (fondé en 2012), spécialisé dans les expériences vidéo-ludiques uniques. Il est disponible depuis le 3 mai sur Steam au prix de 20 euros, et bientôt sur Xbox One et PS4. Totalement en anglais, le jeu est découpé en 36 « scènes » qui se suivent et se ressemblent (et pour certaines, se répètent !).

Suite à la mort soudaine de Will, le joueur est plongé dans les souvenirs des quatre protagonistes principaux : la victime, son amant, son ex petite-amie et sa grand mère. L’objectif : partager avec eux cette période de deuil. Sujet peu commun pour un jeu, mais au moins, c’est original !

UN SCÉNARIO HORS DU COMMUN

Lorsqu’on connaît le contexte de Fragments of him, on sait que l’on ne va pas s’amuser avec des licornes de toutes les couleurs… Le ton est donné : la MORT d’un être cher et les conséquences que cela entraîne sur ceux qui restent. Le jeu comprend un noyau formé par quatre personnages principaux qui sont Will le défunt, Harry son amant, Sarah son ex petite amie et sa grand mère. Un quatuor qui porte le récit et apporte une forte émotion au jeu. Un scénario bien ficelé, qui permet de s’attacher et de s’approprier chaque personnage et peut-être même de s’identifier à l’un d’eux.

Comme je le disais, le scénario est intéressant, mais trop lisse. À part l’action principale du jeu, l’accident qui cause la mort de Will, il ne se passe pas grand-chose… Adepte de la lecture et des jeux platoniques, celui-ci est fait pour vous… Je ne vous cache pas que je l’ai trouvé à la longue ennuyeux, limite à cliquer sur ma souris sans réfléchir, un peu comme un robot.

 

LE JOUEUR A LE PREMIER RÔLE

Tout au long de Fragments of him, le joueur évolue à la première personne.Vous suivez et accompagnez Will lors de ses faits et gestes, par exemple lorsqu’il prend sa paire de clé, etc… Non ce n’est pas un jeu comme les Sims ! Certes on le voit nu dans sa douche, mais bon ce n’est pas l’élément principal du jeu petites coquines ou coquins

Vous serez là, sans être présent, comme un fantôme, un esprit, avec une étrange impression de gérer une marionnette qui répond au moindre clic de la souris.  C’est ce qui peut être perturbant dans un tel jeu, être à la fois joueur mais aussi spectateur, subir l’histoire en même temps que les différents personnages. Ce qui m’a frappé c’est lorsque l’on interagit avec un personnage, celui-ci apparaît et disparaît comme un songe, un rêve, une âme venant d’un autre monde…

20160430002815_1

Venons-en au gameplay. Rien de plus simple, il faut se déplacer avec le pavé directionnel du clavier, la souris servant de « caméra » pour se repérer. Lorsque vous vous trouvez devant un objet ou un personnage pour lequel une interaction est possible, un signal chaud-froid apparaît. Ne vous fiez pas aux couleurs, plus c’est rouge, plus vous êtes loin, plus c’est jaune, plus vous êtes prêt ! Mais hormis cela, tout est fait dans Fragments of him pour faciliter le déroulement, afin que le joueur puisse profiter du jeu et avancer dans cet univers.

20160430021813_1

L’interactivité, parlons-en. Elle me sort par les yeux car il y en a trop ! Par exemple, lorsque Will monte dans sa voiture, on doit l’aider à régler son rétroviseur, mettre la musique puis sa ceinture et ainsi de suite. Merci, je sais enfin comment bien me préparer pour mon apprentissage au permis (lol). Tout ça pour vous dire que c’est trop, ils auraient pu limiter l’interactivité car ça peut vite devenir rébarbatif…

20160430001258_1

NOIR ET BLANC, COULEUR DE PRÉDILECTION

On peut dire que les graphismes, les couleurs et les ambiances musicales ne passent pas inaperçu dans Fragments of him. Ma première réaction fut l’étonnement : un univers composé de blanc, de noir et de gris. Un monde hors du temps, presque figé. Moi qui d’habitude apprécie les jeux colorés, gais, etc.… et bien là c’est tout le contraire ! Mais à force de jouer, on s’y fait.

Malgré les couleurs froides qui accompagnent l’histoire, tout est représenté comme dans notre réalité et on peut donc s’imprégner de cette ambiance si spéciale. Ce qui est frappant, c’est que les éléments de la vie de tous les jours, comme les meubles ou la voiture de Will sont très distinctement reconnaissables et identifiables. Par contre, les expressions des visages sont inexistantes, laissant la place à des visages vides, sans aucun détail. De nos jours, les développeurs et créateurs de jeu apportent une réelle importance au charisme des personnages… Ici c’est tout le contraire, et c’est clairement le scénario qui a été mis en avant.

20160430010215_1

Côté ambiance sonore, Fragments of him est parfois lugubre, mais ça change selon la scène dans laquelle vous vous trouvez. Vous pouvez passer du rock à la techno, puis revenir à un son triste qui vous replonge de suite dans le deuil pesant.

J'ai aimé

  • Le scénario
  • Les graphismes
  • L'ambiance

Je n'ai pas aimé

  • Le manque d'action
  • Trop d’interactivité
  • Pas de possibilité de choisir la langue

Résumé des scores

Graphismes
Originalité
Jouabilité

Mortel

Jeu rempli d'émotions et de souvenirs déconseillé aux dépressifs !

Revue de presse

 —

Gamekult

 —

Gamergen

 —

JV.com

 —

Gameblog

Conclusions hâtives de l’amie Anais

Malgré le coté répétitif et les problèmes divers, j’ai aimé découvrir ce jeu original. Il sort du lot tout en traitant d’un sujet qui touche tout le monde un jour. Ici le thème n’est pas purement imaginaire, mais clairement réel et petit plus pour ce jeu, il intègre sans gêne le sujet de l’homosexualité. Le tout dans un univers graphique à part, qui vous permettra peut-être de vous plonger dans ce jeu narratif.

Site Officiel Fragments of him

A très bientôt sur Sitegeek

Anais Vallance

testUAMA1_vectorized

Interactivité et Scénario bien ficelé !

Fragments of Him
Développeurs Sassybot
Editeur Sassybot
Platforme Microsoft Windows (Steam)
Date de sortie 04/05/2016
Genre Récit Narratif

Bande annonce :

Galerie :

A propos Anais Vallance

Un soupçon de folie & d'imagination Fan de comics ( je dois en avoir plus de 100) J'adore particulièrement le Joker, Harley Quinn, le pingouin et l'univers Disney. Prête à dépenser une petite fortune dans les Funkos Pop Geek dans l'âme, préfère la PS4 et la 3DS et raffole de la Junk Food.

Voir aussi

Kona VR

Test | Kona VR – PSVR – Agatha Christie s’essaye à la VR

Test | Kona VR - PS4 - Plongez ou replongez dans l'univers de Kona, le tout en réalité virtuelle pour une expérience qui vous marquera

Conan Exiles

Test | Conan Exiles – PS4 – Le barbare a survécu !

Test | Alors que les jeux multi orientés survie semblaient en déclin, Conan Exiles a décidé de nous gratifier de sa version (plus ou moins) définitive. Et si elle est loin de casser la baraque, elle propose une expérience globalement satisfaisante.

Un commentaire

  1. bruno sasuke

    Sympa l’article, bien écrie et ça donne envie de joué au jeux ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.