Cela fait quelques jours que les articles se suivent et se ressemblent afin de dénoncer le fait que les commandes vocales envoyées vers Google Home sont enregistrées et réécoutées. Le tout dans un angle dramatico-putassier laissant sous-entendre que le dispositif écoute et enregistre nos conversations en permanence. Est-ce la réalité ? Je ne pense pas ...

La peur, la recette miracle du clic

Concrètement, les assistants vocaux tels que Google Home, ou Amazon Alexa, sont vendus comme des systèmes disposant d’une Intelligence artificielle ayant la faculté d’apprendre au fur et à mesure. Derrière l’appellation très marketing Intelligence artificielle, se cache une réalité bien terre à terre : les commandes vocales envoyées aux dispositifs sont enregistrées, accumulées et répertoriées scrupuleusement par les systèmes de sorte à, selon mon humble avis :

  • Détecter les accents, les abréviations, les tics de langages afin d’alimenter sans cesse des commandes de synonymes.
  • De répertorier les demandes pour lesquelles le système n’a pas été en mesure d’apporter de l’assistance, afin d’ajouter les fonctionnalités pour les demandes les plus fréquentes.
  • D’essayer de contextualiser les demandes en fonction d’un tas de paramètres : récurrence, saison, jour de la semaine…

Bah oui, car l’Intelligence Artificielle n’a rien de magique, le système ne peut fonctionner qu’en analysant les données fournies par les utilisateurs, à savoir les commandes vocales.

Du coup, malgré tout le respect que j’ai pour le chef des Internet, quand je lis ce genre de Tweet venant de Korben, j’ai un peu l’impression qu’il a découvert l’eau chaude.

Gestion de la vie privée sur Google Home

Les services sont assez transparents autour de la vie privée car c’est évidemment un sujet qui inquiète bon nombre de personnes. Google répond au travers de sa page dédiée à la question “Est-ce que Google Home écoute toutes mes conversations” :

  • Non, Google écoute des extraits très courts nommés “snippets” afin de détecter le mot déclencheur “OK Google“. Ces derniers sont supprimés directement si le mot clé n’est pas détecté et aucune information ne quitte votre dispositif. Dès que les mots clés sont reconnus, les LED s’allument et à ce moment-là, l’enregistrement démarre. Ces enregistrements peuvent être consultés et supprimés via la page “My Activity” à n’importe quel moment.

Je suis allé vérifier sur la page myactivity.google.com et via un filtre sur Google Assistant, j’ai pu découvrir toutes les commandes envoyées vers Google. C’est drôle car on peut même se réécouter .

Vous pouvez découvrir mes secrets les plus fous et les commandes envoyées avec ma fille ces derniers jours.

Donc oui, Google, si tu m’écoutes, les enfants comptent en “dodos”, donc ce serait pas mal d’ajouter ça à ton algorithme afin de pouvoir répondre à leurs innombrables demandes.

Google ne détecte donc rien de privé ?

Je ne m’avancerais pas, car le monde est ce qu’il est et que, sans crier au grand complot, j’ai quand même quelques doutes qui subsistent sur ce point. Cependant, les récentes révélations de la VRT, un média belge, ne font que mettre en avant un truc que l’on sait déjà : parfois le système pensent comprendre “OK Google” et démarrent leur capture alors qu’on ne lui a rien demandé. J’ai déjà observé plusieurs fois mon assistant vocal démarrer à tort après avoir entendu “OK Quelque chose” . Oui dans ce cas-là, si ça se produit et qu’en plus vous dévoilez des secrets très graves, il y a un problème de vie privée.

Qui est en train d’écouter ce que vous dites à Google Home?

Conclusions : une chasse aux sorcières

Et surtout aux clics, car de nombreux sites s’emparent du sujet pour tenir des propos alarmistes sans jamais apporter la moindre précision sur les points évoqués ci-dessus. L’article de base était intéressant puisqu’il ne parlait que des enregistrements faits fortuitement, mais cela s’est amplifié à mesure que chacun racontait sa propre version.

Et vous, que pensez-vous des assistants vocaux ? Est-ce qu’ils abusent de votre vie privée en écoutant toutes vos conversations ?

N’hésitez pas à me donner votre avis qu’on en discute dans les commentaires.

À très bientôt sur Sitegeek.

Gwen