Bousculé sur le marché du processeur par AMD et l’arrêt de sa collaboration avec Apple, Intel se relance en investissant le secteur du GPU pour ordinateur portable.

C’est désormais chose faite, Intel aborde le marché de la carte graphique en parallèle du lancement de ses processeurs de 11e génération surnommée « Tiger Lake ». AMD avait déjà sauté le pas en 2006 avec le rachat de ATI Technologies et ses fameux processeurs graphiques Radeon. Alors, faut-il compter sur un troisième grand acteur sur le marché des cartes graphiques grand public ?

Intel entre en concurrence avec Nvidia et AMD ?

Intel carte graphique sortie

La carte graphique Intel ne vise pas le gaming mais le marché des ultraportables

Pour une première incursion sur le marché des cartes graphiques, Intel ne cherche pas à investir le secteur du gaming. Cette nouvelle puce s’adresse vraiment plus au marché de l’ultraportable. Le processeur graphique Intel Iris Xe Max se veut mobile, à destination du marché des ordinateurs portables compacts.

Le GPU ou plutôt le dGPU, pour Discrete GPU, est un processeur fin et économe en énergie, mais néanmoins moins puissant qu’une carte graphique classique. Il est basé sur l’architecture de la puce graphique intégrée au processeur Intel Core « Tiger Lake ». Selon Intel, le Xe Max délivre toute sa puissance lorsqu’il est associé à ses processeurs de 11e génération. Et Intel annonce l’introduction d’une nouvelle technologie appelée Deep link, qui va optimiser l’utilisation de la carte graphique en parallèle du processeur pour mieux répartir le travail.

Les premiers tests benchmark ont démontré que la puce est moins puissante qu’une Geforce MX 350 de chez Nvidia. Néanmoins, aucun test n’a pour le moment pu observer ses performances avec la technologie Deep link que préconise Intel. Déjà quelques modèles de PC portables chez Acer, Dell et ASUS en sont équipés, tous accompagnés d’un processeur Intel Core de 11e génération.

Lire aussi :
Test | PhoneRescue pour iOS - Malgré un excellent concept, pas de miracle

Ce premier pas est en tout cas intrigant. Faudra-t-il compter sur Intel pour entrer en concurrence avec AMD et Nvidia sur le haut de gamme ? L’avenir nous le dira.

À très vite sur le site

Gwen