Le télescope spatial James Webb de la NASA vient de franchir une étape très importante.

C’est une étape très importante pour la NASA. Depuis son décollage le 25 décembre 2021, le télescope spatial James Webb se prépare à observer les premières galaxies et objets célestes dès l’été. James Webb n’est pas encore prêt, mais il vient de terminer l’alignement de ses instruments. Cette étape cruciale confirme que chaque instrument du télescope sera en mesure de capturer des images de l’univers.

James Webb partage ses premières images de l’univers, mais il n’est pas encore complètement prêt

La NASA a partagé les premières images de l’espace capturées par les instruments de James Webb à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Comme l’agence spatiale américaine l’a annoncé, « il a été confirmé que l’observatoire est capable de capturer des images nettes et bien ciblées avec chacun de ses quatre puissants instruments scientifiques embarqués ».

Les quatre instruments embarqués du télescope spatial opèrent dans l’infrarouge. James Webb est équipé de la caméra NIRCam (infrarouge proche), du spectrographe NIRSpec (infrarouge proche), du spectro-imageur NIRISS (infrarouge proche) et du spectro-imageur MIRI (infrarouge moyen). Ils devaient tous atteindre leur température de fonctionnement avant de pouvoir être alignés et testés par la NASA. Par exemple, la température de fonctionnement du spectro-imageur MIRI est à environ -266 °C.

Pour vérifier l’alignement des instruments scientifiques de James Webb, la NASA a pointé son télescope vers le Grand Nuage de Magellan, une galaxie naine située à environ 170 000 années-lumière de la Terre. Cela explique donc pourquoi les premières images capturées par James Webb montrent des centaines de milliers d’étoiles. Scott Acton, un scientifique de la NASA, a déclaré que : « ces images ont profondément changé ma façon de voir l’univers. Nous sommes entourés d’une symphonie de création ; il y a des galaxies partout ! J’espère que tout le monde pourra les voir ».

Enfin, le télescope James Webb nous a livré des images impressionnantes, mais il n’est pas encore prêt à commencer sa mission cet été. Il lui reste effectivement une étape à franchir. Les ingénieurs de la NASA vont vérifier tous les instruments en testant les modes d’observation. Ils pourront ainsi mesurer les performances et l’étalonnage de chaque instrument. Si James Webb réussit cette batterie de tests, il rentrera officiellement en service d’ici quelques mois.