Phanteks revient enfin à ses premiers amours avec le Glacier One, un nouveau watercooling AIO au design vraiment sympa. Reste à savoir si ce système de refroidissement vaut le coup… On vous dit tout dans ce test !

Présentation du Phanteks Glacier One

Le Phanteks Glacier One est un watercooling “All In One qui est disponible en trois tailles différentes : 240, 280 et 360 mm. Une déclinaison de la version 240 est également disponible avec des ventilateurs RGB. À noter que ce ne sont pas les ventilateurs à proprement parler qui sont RGB puisque ces derniers sont recouverts d’un cadre qui génère la lumière. Pour ma part, c’est la version 240 standard que j’ai pu tester et je n’ai pas du tout été déçu. Avant de débuter, précisons quand même que les trois modèles de bases sont disponibles uniquement en noir (avec cependant les pales des ventilateurs en blanc) et que le modèle RGB n’existe qu’en blanc. Dommage, on aurait aimé que tous les modèles soient disponibles dans les deux couleurs.

Le Phanteks Glacier One posé sur une table

La version 240 mm est disponible uniquement en noir avec une touche de blanc sur les ventilateurs

Des ventilateurs MP très classieux

Le radiateur du Phanteks Glacier One est équipé de deux ventilateurs de type MP. En plus d’être efficaces, ces fans sont extrêmement silencieux et c’est selon moi un des gros points forts de ce watercooling AIO. Ces derniers sont munis de gros patins en caoutchouc afin d’éviter toute vibration et c’est vraiment très appréciable. À titre de comparaison, je les trouve même plus silencieux que les Pure Wings 2 de chez be quiet, ce qui est loin d’être négligeable. Autre détail très sympathique, il est possible d’alimenter les ventilateurs en série grâce à un système de “Daisy Chain. Comprenez qu’il suffira de brancher le premier ventilateur au deuxième et de les alimenter avec un seul port CPU Fan. Le radiateur du Phanteks Glacier One est quant à lui assez classique tout en étant de très bonne facture. Je n’ai donc rien de spécial à signaler à son sujet.

La pompe du Phanteks Glacier One

Avant toutes choses, notons que le Phanteks Glacier One est compatible avec la majorité des processeurs Intel et AMD (AM4, 115x, 2011, 2066). Je l’ai pour ma part installé sur un Ryzen 7 et le tout s’est avéré très facile. Pour monter la pompe, il suffit d’installer les fixations dédiées sur sa backplate et de venir la poser dessus. Ensuite, il n’y a plus qu’à fixer le tout avec des vis à main et le tour est joué. N’oublions pas cependant de brancher la pompe à un port CPU Pump pour l’alimenter. D’ailleurs, signalons que le tout est livré avec des rallonges pour se faire un petit “cable management” des familles. On retrouve également un splitter pour brancher la pompe et les fans sur un seul port CPU Fan mais je vous déconseille de le faire si votre carte mère est équipée de ports en suffisance.

La pompe du Phanteks Glacier One installé sur un Ryzen 7

Le Glacier One est très simple à installer, surtout sur un processeur AMD

Du RGB adressable

Parlons à présent du système d’éclairage qui est assez original puisqu’il s’agit d’un module indépendant aimanté qui vient se greffer sur la pompe. Le premier gros avantage de ce système est qu’il facilite grandement l’installation de cette dernière. Et pour cause, on ne se retrouve pas avec un gros bloc à venir arrimer à son processeur et mine de rien, c’est très agréable. Le deuxième avantage de ce module est qu’il vient cacher les fixations de la pompe, ce qui rend le tout assez propre. En ce qui concerne le RGB, on est sur un éclairage assez discret composé d’un miroir infini qui donne une impression de profondeur très sympa au bloc. Attention cependant que votre carte mère devra être munie d’un port ARGB afin de pouvoir faire fonctionner le tout. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez toujours vous rabattre sur un boîtier de contrôle additionnel.

La pompe du Phanteks Glacier One allumée dans un PC

L’éclairage de la pompe est synchronisable avec le reste de sa config

Mon avis en bref sur le Phanteks Glacier One

J’ai globalement été conquis par le Phanteks Glacier One. Le design de ce dernier est vraiment très chouette et il y a fort à parier qu’il s’intégrera à merveille dans n’importe quel setup. Le seul gros défaut de ce watercooling est son prix qui est loin d’être abordable. Annoncé à la base aux alentours des 120 euros, il peut monter jusqu’à 200 euros sur de célèbres magasins en ligne français. Rappelons ceci dit que le Glacier One est extrêmement silencieux et qu’en termes de performance, il rivalise sans problème avec un NZXT Kraken ou d’autres watercoolings de la marque Corsair. À vous donc de peser le pour et le contre. Mais si vous craquez, je ne pense pas que vous serez déçu.

Le Phanteks Glacier One installé dans un PC allumé

J’ai mis mon PC en mode “licorne qui fait des cacas paillettes” rien que pour vous

Le Glacier One est une exclusivité Caseking. Pour plus d’informations à son sujet, rendez-vous sur le site officiel de Phanteks. Et pour d’autres tests de watercoolings, à bientôt sur Sitegeek.

Lire aussi :
Dropbox Transfer - Échanger des fichiers jusqu'à 100Go

Johnny.