En cette période de fin d’année, beaucoup d’entre vous sont sûrement déjà en train de réfléchir à leurs futures bonnes résolutions pour 2020. Grâce à Philips, la mienne est déjà toute trouvée : j’ai opté pour le 3440×1440. Parce que la vie est plus belle en 34 pouces, on vous dit tout sur le Philips 346B1C dans ce test !

L’écran PC Philips 346B1C et son format ultra large

Aujourd’hui, j’ai décidé de m’attaquer à un gros morceau. J’ai nommé le Philips 346B1C, le nouvel écran 34” UltraWide incurvé à dalle VA avec station d’accueil USB-C. Rien que ça. Avec son prix de 599 euros, ce nouveau moniteur a tout pour ravir les employés de bureau, mais aussi les joueurs invétérés. Pour ma part, étant web developer le jour et gamer le soir, j’ai adopté cet écran depuis une dizaine de jours et je ne pourrais déjà plus m’en passer.

Le moniteur Philips 346B1C

L’incurvation du moniteur favorise la concentration de l’utilisateur

Commençons par le commencement : la taille de la bête. On dit souvent que ce n’est pas la taille qui compte mais nous savons tous pertinemment que c’est faux. Ceci dit, une taille démesurée ne peut pas toujours plaire non plus. Dans le cas du Philips 346B1C, je trouve que ses dimensions sont parfaites puisqu’on a l’impression de travailler sur deux écrans disposés côte à côte. En résumé, je dirais que c’est ni trop grand, ni trop petit.

Etant développeur, j’ai pour habitude d’avoir mon éditeur de code sur un écran et mon browser sur un autre. Grâce à ce moniteur, je peux faire exactement la même chose en toute simplicité sur un seul appareil. De plus, grâce à son incurvation, il offre aux utilisateurs une ergonomie non-négligeable puisque la distance entre les yeux et l’écran est la même partout. Cela veut dire qu’on doit moins bouger la tête et que l’on reste beaucoup plus concentré.

Le Philips 346B1C est conçu pour le multi-source

Une des autres qualités du Philips 346B1C est qu’il a été conçu pour le multi-source. Comprenez par là qu’il est possible de travailler simultanément à partir de plusieurs sources distinctes et de partager son écran. Il dispose également d’un switch KVM Multi-client intégré. Ce dernier permet à l’utilisateur de contrôler deux appareils à partir d’un seul et même combo clavier-souris. Pratique si on a besoin de brancher vite fait un laptop pour trouver certaines données.

Les connecteurs du Philips 346B1C

Le Philips 346B1C propose de nombreux moyens pour connecter votre ordinateur

Et puisqu’on parle de laptop, signalons également que le Philips 346B1C est équipé d’une station d’accueil USB de type C. Cela peut s’avèrer très utile si on possède par exemple un MacBook Pro uniquement pourvu de ports USB-C. D’autant plus qu’avec un simple cable, il est possible d’afficher son bureau mais aussi de transférer des données ou de recharger son ordinateur portable tout en l’utilisant. Et bien entendu, le tout sans aucun adaptateur hors de prix.

Le 346B1C proposent bien d’autres fonctionnalités

Le Philips 346B1C propose également une large série de fonctionnalités destinées à assurer à son utilisateur un confort d’utilisation sans pareil. On fait le point dans la liste ci-dessous :

  • Grâce à la WQHD, ce monitreur offre une définition quatre fois supérieure à la définition de la HD standard. Cela veut dire que l’on peut insérer le même nombre de pixels dans un écran QHD que dans quatre écrans HD.
  • Plusieurs modes sont disponibles. Je pense notamment au mode LowBlue qui permet de réduire les émissions de lumière bleue nocives pour la vision ou le mode EasyRead qui permet de passer en noir et blanc pour faciliter la lecture.
  • Avec le PowerSensor, il sera aussi possible de faire de conséquentes économies d’énergie. En effet le capteur infra-rouge intégré détecte la présence de l’utilisateur face à l’écran et coupe automatiquement l’alimentation si besoin.
Le Philips 346B1C vu de derrière

Le pied du Philips 346B1C permet de changer la hauteur de l’écran

Et le gaming dans tout ça ?

Même si le Philips 346B1C est clairement orienté vers les solutions professionnelles, signalons quand même qu’il n’est pas en reste quand il s’agit de jouer. Bon nombre de jeux récents étant compatibles avec la résolution 3440×1400, il n’y a en effet aucune raison pour s’en priver. D’autant plus que le moniteur est pouvu d’un mode gaming qui réhausse les couleurs. Ceci dit, je préfère nettement le mode photo quand je joue car ce dernier offre des couleurs encore plus éclatantes.

GTA V sur le Philips 346B1C

GTA V passe crème

Conclusion

Vous l’aurez compris, j’ai totalement été conquis par cet écran PC 34 pouces de Philips 346B1C. Certes son prix peut faire peur, mais une fois qu’on a réalisé toute l’étendue des possibilités que propose ce moniteur, on tombe très vite sous son charme. Je pense notamment à la WQHD qui offre un rendu sans précédent, à sa station d’accueil USB-C super pratique et à sa taille propice au multitâche. En résumé, je dirais que l’essayer c’est l’adopter.

Pour en savoir plus sur ce moniteur, rendez-vous sur le site officiel de Philips. Pour d’autres tests, rendez-vous sur Sitegeek et pour nous partager vos bonnes résolutions, rendez-vous dans les commentaires !

A bientôt sur Sitegeek,

Johnny.

En cette période de fin d'année, beaucoup d'entre vous sont sûrement déjà en train de réfléchir à leurs futures bonnes résolutions pour 2020. Grâce à Philips, la mienne est déjà toute trouvée : j'ai opté pour le 3440x1440. Parce que la vie est plus belle en 34 pouces, on vous dit tout sur le Philips 346B1C dans ce test ! L'écran PC Philips 346B1C et son format ultra large Aujourd'hui, j'ai décidé de m'attaquer à un gros morceau. J'ai nommé le Philips 346B1C, le nouvel écran 34” UltraWide incurvé à dalle VA avec station d’accueil USB-C. Rien que ça. Avec…

La note de Johnny

Packaging - 6
Performances - 9
Design - 8
Connectique - 9.5
Interface - 8.5
Son - 7

8