Accueil > Technologeek > TEST | Enceinte Soundtower XL, le top à petit prix ?
Soundtower XL - Le son en mode rock est vraiment pas mal !
Soundtower XL - Le son en mode rock est vraiment pas mal !

TEST | Enceinte Soundtower XL, le top à petit prix ?

Il n’y a pas que Sonos, Beoplay et Bose dans la vie. Dans le marché pléthorique des enceintes sans-fil, on trouve de tout, à tous les prix. Et dans la catégorie petit prix, Soundvision frappe fort avec sa Soundtower XL. Elle a tout d’une grande !

Une après-midi avec la Soundtower XL

La marque ne fait pas tout. Sitegeek le vérifie régulièrement lors de ses tests, bluffé par des smartphones chinois ou déçu par une enceinte Sonos, pourtant référence du marché.

Soundvision, une marque jeune aux dents longues.
Soundvision, une marque jeune aux dents longues.

Depuis quelques années, Soundvision veut se tailler une part du gâteau. Spécialiste du meuble télé avec enceintes intégrées, la marque, mi-chinoise, mi-américaine, a développé une gamme d’enceintes Bluetooth et autres tours. La particularité : un son exigeant… pour un prix accessible. A peu près l’opposé de la tendance actuelle du marché ! Sitegeek a donc voulu tester la Soundtower XL, la Rolls Royce de la marque, approchant les 200 euros.

Soundtower XL – Mais c’est énorme !

Soundtower XL - Si c'est pas du beau bébé, ça !
Soundtower XL – Si c’est pas du beau bébé, ça !

C’est gros, c’est grand, c’est lourd. Quand on reçoit un colis avec la Soundtower XL, gare au lumbago. 18 kilos, on se dit que ça ne rigole pas. Cette enceinte massive, imposante, masculine, ne cherche pas à se faire discrète. Livrée d’office avec un pied de près d’un mètre, pour pouvoir l’installer partout, la tour veut emplir votre espace de son. Reste à savoir ce qu’il vaut, ce son.

Packaging – Y’a pas plus cheap !

Premier indice d’un prix serré : le packaging de la Soundtower XL n’a rien de sexy. Un vieux carton imprimé, des housses en polystyrène, une boîte à part pour le pied

Soundtower XL - Le pire packaging du monde ?
Soundtower XL – Le pire packaging du monde ?

A l’intérieur, on a l’impression d’avoir affaire à un kit Ikéa : sac de vis, plaques de métal déjà percées, notice de montage… Cette enceinte va demander de sortir la visseuse !

Soundtower XL - On dirait vraiment un kit Ikea !
Soundtower XL – On dirait vraiment un kit Ikea !

Côté accessoires, c’est rustique : une télécommande à l’ancienne, fournie sans piles, un câble RCA, le pied, ses supports et ses visseries, et 4 petits plots en plastique. Back in the nineties !

Design – Oh le joli micro-ondes !

Sitegeek a eu à disposition une Soundtower XL blanche pour faire ses tests. L’ensemble est un peu rustique, avec un faux air d’électroménager. L’arrière, avec son câble antenne radio et ses entrées audio, fait un peu panneau électrique. L’avant est plus sobre, la mousse acoustique recouvrant avec malice un écran LCD qui diffusera un petit affichage du menu.

Soundtower XL - L'avant dissimule un écran LCD.
Soundtower XL – L’avant dissimule un écran LCD.

Le pied, effet alu brossé, est super lourd. Un gage de solidité, vu les énormes vis « Ikea-style » qu’il faut serrer à la clé allène ! Mais l’enveloppe blanche a ses limites. Très salissante, elle se décompose à la moindre griffe… Il suffit d’installer une fois l’enceinte sur son pied pour s’en rendre compte : le dessous est tout griffé !

Soundtower XL - Un pied solide, mais une enceinte fragile.
Soundtower XL – Un pied solide, mais une enceinte fragile.

Bref, l’enceinte est sobre, et n’est clairement pas un chef-d’œuvre de design.

Connectique – Presque tout pour plaire

C’est un peu l’antithèse d’une Sonos. Chez la Soundtower XL, pas d’Airplay, ou de réseau wifi propriétaire. La Soundtower cible clairement un usage mobile, avec ses entrées jack et bluetooth. Mais on peut aussi la connecter à une télé, grâce au RCA. Et une prise USB permet d’y glisser une clé (même si la navigation est un peu ardue).

Soundtower XL - La connectique est assez complète.
Soundtower XL – La connectique est assez complète.

Et le bonus du chef, c’est l’antenne FM, avec tuner intégré. Bref, ce n’est pas totalement complet, mais c’est largement suffisant pour tous les usages. Pour peu qu’on ne soit pas en quête d’un système multiroom, évidemment.

Prise en main – So easy !

Bon, on ne va pas vous le cacher, le montage du pied est une torture physique et mentale, qui rappelle les plus mauvais souvenirs de déménagement ! Mais une fois ce petit exercice de musculation accompli, la Soundtower XL est un vrai petit jeu d’enfant. Grâce à sa télécommande (même si le faisceau est un peu faible…) et aux repères (précieux) affichés par l’écran, on jongle entre les différentes options sans sourciller.

Soundtower XL - L'écran est une aide précieuse (ici, le mode Bluetooth).
Soundtower XL – L’écran est une aide précieuse (ici, le mode Bluetooth).

L’appairage Bluetooth est d’une rapidité époustouflante, avec de petits jingles qui permettent de savoir où l’on en est du processus. On passe sans difficulté de la FM à l’entrée ligne, et ainsi de suite. La gestion du volume, et des différents styles d’equalizer (qui se ressemblent beaucoup), est enfantine. Bref, l’enceinte est utilisable en un instant par tous les systèmes son. Ça promet de belles soirées festives !

Son – Vraiment une entrée de gamme ?

Au vu du packaging et du style « brut », il y avait de quoi se poser quelques questions sur les performances sonores de la Soundtower XL. Mais dès les premiers instants, on comprend à quoi on a affaire. Un son clair, simple, direct. Une subtilité des modulations intéressante, surtout en jouant de l’equalizer. Une réponse immédiate. Ce bidule rivalise clairement avec Sonos, en test frontal ! Les basses, à peine trop douces, sont détaillées et mélodiques, les aigües sont très bien ciselées et se distinguent. Bref, la structure sonore est une réussite, et sied à tout type de musique.

Soundtower XL - Le tuner FM est un peu foireux !
Soundtower XL – Le tuner FM est un peu foireux !

Un seul regret : l’enceinte est vraiment monodirectionnelle, et il vaut mieux être bien en face pour en profiter. Il lui manque également un peu de profondeur, de densité, de chaleur. Cela fait bien le job, mais cela manque d’âme. Mais pour une entrée de gamme, c’est vraiment super. Par contre, le tuner FM est franchement mal réglé. Le son sature, même à bas volume, notamment sur les musiques pulsées. Dommage, car on était pas loin du grand chelem.

Côté puissance, vous aurez de quoi faire vibrer vos murs, avec ses 100 watts RMS et son très bon caisson de basses intégré. Bref, il faudra vraiment être un mélomane exigeant pour avoir besoin de plus !

J'ai aimé

  • Le rapport qualité-prix
  • Le pied inclus
  • L'écran LCD
  • Le son de qualité

Je n'ai pas aimé

  • Le packaging cheap
  • Le design de micro-ondes
  • La fragilité
  • Le tuner FM

En résumé

Packaging
Design
Connectique
Prise en main
Son

Etonnante

Une enceinte à petit prix mais aux performances dignes de prestigieuses concurrentes.

Conclusions hâtives de l’ami Gwen le Frenchy

Malgré son aspect un peu cheap, et son packaging indigne, la Soundtower XL n’est clairement pas une enceinte bas de gamme. Sa facilité d’utilisation et sa qualité sonore en font une enceinte du quotidien qui ravira à peu près n’importe quel utilisateur. Pour un prix deux, trois ou cinq fois moindre que la concurrence, elle mérite clairement d’être mise en valeur. A acheter les yeux fermés !

Plus d’infos sur le site de Soundvision.

Et vous, vous avez une enceinte sans fil ? Elle vous tente la Soundtower ?

Gwenaël Cadoret (Le Frenchy)

En résumé

Packaging
Design
Connectique
Prise en main
Son

Etonnante

Une enceinte à petit prix mais aux performances dignes de prestigieuses concurrentes.

testUAMA1_vectorized
Sound tower XL
Marque Soundvision
Modèle Soundtower XL
Dimensions 99 x 44,5 x 36,5 cm, 18 kilos, 100 watts RMS
Date de sortie fin 2015
Prix 200 €

Galerie :

A propos Gwenaël Cadoret

Journaliste basé à Montpellier, un peu mais un tout petit peu geek. J'aime le chocolat (trop), les produits Apple (oui, je sais), les voitures hybrides (oui, je sais), le soleil du Sud et les tortillas mexicaines. A part ça, je ne vois pas.

Voir aussi

Peut-on espionner un téléphone portable à distance sans installer de logiciel ?

Dans une relation amoureuse, il n’y a rien de pire que de s’engager et de …

Tendances tech : « gadget » ou indispensable ?

Ce qui est fantastique avec le secteur des nouvelles technologies, c’est l’imagination de certains constructeurs …

4 commentaires

  1. Guy Loiret

    bonsoir , je la veuxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx merci :)

  2. Alexandre Froment

    il me faut ça pour jouer sur mon ordi ;)
    18 kilos c’est pas leger mais si le son en vaux le coup pourquoi pas ^^ par contre c’est un peu massif mais si les basse envoient aussi bien que d’apres le test je veux bien essayer ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.