Accueil > Technologeek > Test | Sonos Play:3, l’enceinte connectée qui va vous frustrer
Sonos Play:3 - Son style légèrement rétro la rend indémodable. Mais que vaut-elle vraiment ?
Sonos Play:3 - Son style légèrement rétro la rend indémodable. Mais que vaut-elle vraiment ?

Test | Sonos Play:3, l’enceinte connectée qui va vous frustrer

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

C’est bientôt Noël, et on parie que les hottes seront pleines de cadeaux geek ! Face à l’immensité, comment choisir… Chez Sitegeek, on est sympa : on a décidé de vous faciliter le travail. Entre références et nouveautés, nous allons tester les marques et produits qui pourraient entrer dans le « hotte parade » de Noël. Première victime : l’enceinte connectée Sonos Play:3.

Une après-midi avec la Sonos Play:3

Elle a quatre ans, mais elle n’a presque pas pris une ride. L’enceinte connectée Play:3 est le second étage de la fusée Sonos. Entre la petite Play:1 (retrouvez notre test de la Play:1) et la grosse Play:5, (la Play:5 V2 vient de sortir, nous vous l’avons présentée en septembre). Là où Sonos a fait fort, c’est que longtemps avant tout le monde, la marque californienne a imaginé un écosystème. Où chaque pièce pourrait avoir son enceinte, et sa propre musique, pilotée depuis une interface commune. Au départ, personne n’y croyait. Aujourd’hui, toutes les marques s’y sont mises, mais Sonos reste la référence du multiroom.

Dans cet écosystème, la Play:3 est en théorie le milieu de gamme. Assez puissante pour ambiancer une pièce, mais un peu limitée technologiquement. Bref, là où la Play:1 se destine à la cuisine ou au bureau, et la Play:5 au salon, la Sonos Play:3 sera plutôt une enceinte de chambre.

Sonos Play:3 - Dans la gamme, la Play:3 se veut le compromis taille/performance.
Sonos Play:3 – Dans la gamme, la Play:3 se veut le compromis taille/performance.

 

Packaging : Sonos, c’est la classe !

Sonos ne fait pas dans la dentelle cheap. La Play:3 est présentée dans une belle boîte aux tons noirs et orange. Effet garanti après arrachage du papier cadeau ! Quand on l’ouvre, on découvre un premier niveau, avec un livret de démarrage ultra léger (on y reviendra). Puis l’enceinte, nichée dans une sorte de grosse boîte à œufs, est emballée dans un petit plastique. Sobre, mais efficace. Côté accessoires, c’est le strict minimum : le câble d’alimentation, et un câble réseau. On aurait juste aimé un petit plus : un chiffon antistatique pour nettoyer la bête.

Sonos Play:3 - Le packaging est claaaassse !
Sonos Play:3 – Le packaging est claaaassse !

 

Style : le basique, c’est chic

Autant le reconnaître, nous avions prévu d’être clément avec la Play:3, dont le design aurait pu faner, après 4 ans d’âge. En fait, c’est inutile : cette enceinte a toujours de beaux restes ! Sa forme légèrement conique lui confère un certain dynamisme. La grille de façade, argentée, ajoute un esprit vintage. Et le choix des couleurs est réussi. En noir, c’est sobre, avec une petite touche à l’ancienne. En blanc, c’est bien plus design, et ça déchire sur un meuble en bois. Le petit logo Sonos, en façade, est néanmoins plus réussi sur la version blanche… Côté matériaux, le plastique choisi, légèrement granuleux, est agréable au toucher. Par contre, c’est un sacré nid à poussière.

Sonos Play:3 : belle, mais difficile à conquérir (©Photo Violaine Fouillouse)
Sonos Play:3 : belle, mais difficile à conquérir (©Photo Violaine Fouillouse)

 

Connectique : le basique, c’est cheap

Une entrée pour l’alimentation, une autre pour un câble réseau. C’est peu dire que la Play:3 est sobre, côté connectique. Et franchement, c’est décevant. Pour un appareil de cette réputation, et qui se veut plutôt élevé en gamme (350 €, tout de même), une absence d’entrée jack, pour connecter un bête smartphone, c’est n’importe quoi ! Il n’y a pas non plus d’entrées RCA/optique/HDMI… Moralité : cette enceinte n’est est pas une. C’est plutôt un relais son, qui n’a rien d’autonome. Et ça, c’est plutôt rédhibitoire, vu la suite du test…

Sonos Play:3 - Derrière, c'est presque le néant :une entrée réseau et l'alimentation, c'est insuffisant !
Sonos Play:3 – Derrière, c’est presque le néant :une entrée réseau et l’alimentation, c’est insuffisant !

 

Prise en main : la prise de tête XXL !

Ok, impossible d’y brancher une source sonore. Il faut donc passer par les ondes. On espère donc que la machine répondra du tac au tac à distance. Mais non ! La Play:3 n’est ni compatible Airplay, ni accessible en bluetooth ou wifi. Clairement pas pratique en soirée, avec des potes !

Pour les besoin du test, nous nous sommes lancés avec un Macbook pro 2013. Et à part l’installation de l’appli, super simple, tout le reste a été une galère sans nom. Blocages liés à des configurations à rallonge, mises à jour intempestives, création d’un système multiroom obligatoire même avec une seule enceinte, tout est compliqué, alors qu’on veut juste lancer un morceau…

Sonos Play:3 - On vient de télécharger une appli, et on nous demande une mise à jour de l'enceinte. Un peu agaçant, en fait.
Sonos Play:3 – On vient de télécharger une appli, et on nous demande une mise à jour de l’enceinte. Un peu agaçant, en fait.

 

Le (minuscule) livret d’accueil oublie de dire comment ajouter de la musique. Par Itunes ? Ça marche pas. Via VLC ou Quicktime ? Non plus. On s’arrache les cheveux, à cliquer un peu partout dans la fenêtre Sonos pour Mac, dont l’interface graphique est presque aussi peu intuitive que l’ancêtre Winamp ! Miracle, après une aventure dans les forêts de sous-menus, on découvrira la fonction pour gérer une bibliothèque musicale, et la mettre à jour. Le truc qui mériterait un gros bouton rouge au milieu, logiquement.

 

Et la connexion sur iPhone ? Ce n’est pas beaucoup mieux. Il faut compter une dizaine d’étapes (et des mises à jour, des bugs, des plantages..) avant de pouvoir arriver à la bibliothèque sonore, et balancer la musique. Bref, on ne va pas vous faire un dessin : c’est insupportable, on a envie de casser l’enceinte 12 fois avant qu’elle émette le premier son !

Sonos Play:3 - Après un processus interminable, l'enceinte est prête. Enfin presque...
Sonos Play:3 – Après un processus interminable, l’enceinte est prête. Enfin presque…

 

Son : un peu sage, mais si pur…

Après avoir perdu ses ongles et rongé ses cheveux, on arrive enfin à faire chanter la Play:3 ! Le jeu en vaut la chandelle : le rendu est excellent ! Rock, chanson à texte, électro légère, l’enceinte dévoile une belle polyvalence. Les mediums sont riches et méticuleux, les aigües sont denses. Côté basses, c’est un peu discret, sans être choquant (amateurs de grosse techno qui tape, passez votre chemin…). L’image sonore est incomplète, c’est vrai, mais convaincante et d’une pureté à donner des frissons. Parfois, on se surprend à imaginer le chanteur face à nous, en live.

Un seul défaut ? Sur les instruments classiques, la fidélité n’est pas parfaite. Le piano semble un peu étouffé, le violon un peu métallique… Les amateurs de grande musique seront un peu frustrés ! Par contre, si on la pousse, pas de souci. Sa petite centaine de watts (Sonos garde jalousement le chiffre secret) est bien maîtrisée, quel que soit le volume. Même en baissant au minimum, on sent très peu de perte. La Play:3 plaira donc à ceux qui veulent faire trembler les murs, ou cherchent au contraire juste une ambiance légère dans leur quotidien.

En duo, les Play:3 gagnent en spatialisation et en amplitude. Le son prend de la densité et plus de profondeur. Mais il faudra passer par le chemin de croix de la configuration pour en profiter !

J'ai aimé

  • Un style indémodable
  • Une belle qualité de finition
  • Un son précis et chaleureux
  • Une puissance surprenante
  • Un packaging séduisant

Je n'ai pas aimé

  • Pas d'entrées son (jack, RCA, optique, HDMI...)
  • Ni Airplay, ni bluetooth
  • Une configuration décourageante
  • Une interface Mac indigne du produit
  • Une image sonore perfectible

En résumé

Packaging
Design
Connectique
Prise en main
Son

Frustrante

Une enceinte au potentiel énorme mais à la prise en main épuisante.

Conclusions hâtives de l’ami Gwen le frenchy

Stylée sans être prétentieuse, la Play:3 est sans conteste un bel objet, dont le son peut ravir n’importe quel amateur pas trop exigeant côté basses. Mais en l’absence de connectiques (RCA, jack, bluetooth), la prise en main via l’appli maison est si chaotique que cela gâche un peu l’expérience. Dommage !

Et vous qu’avez-vous pensé de cette Play:3 ? Achèterez-vous une enceinte connectée pour Noël ?

Site officiel de Sonos

Gwenaël Cadoret (Le Frenchy)

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

En résumé

Packaging
Design
Connectique
Prise en main
Son

Frustrante

Une enceinte au potentiel énorme mais à la prise en main épuisante.

testUAMA1_vectorized

Des watts en boîte


SONOS PLAY:3 - Enceinte Hi-Fi sans fil - Noir
Fabricant Sonos
Modèle  
Date de sortie
Prix --

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Galerie :

A propos Gwenaël Cadoret

Journaliste basé à Montpellier, un peu mais un tout petit peu geek. J'aime le chocolat (trop), les produits Apple (oui, je sais), les voitures hybrides (oui, je sais), le soleil du Sud et les tortillas mexicaines. A part ça, je ne vois pas.

Voir aussi

Test | devolo détecteur d’eau – Adieu le stress de l’inondation

Test | devolo dLAN 1200+ WiFi Starter Kit - Ce kit est vraiment la voiture de luxe du CPL/WiFi, dans tout les sens du terme !

Test | BenQ TK800 – Votre télé 65″ vous paraîtra bien petite

Test | BenQ TK800 - Sans pouvoir afficher en extérieur le TK800 permet de profiter des événements sportifs avec pas mal de lumière ambiante

12 commentaires

  1. Cela fait 4 ans que j’ai un système sonos avec 2 play 1, une play 3 et- une play bar.
    très bon son et pratique pour diffuser en multi room, cependant les mises à jour n’apporte rien du tout à part supprimer la possibilité d’utiliser le système avec de vieux téléphones comme l’iphone 3GS et iphone 4. et je pense que les prochaines mises à jour vont supprimer l’iphone 4 S 5 et 6 etc….
    Je suis vraiment déçu que pour faire fonctionner le système avec la dernière mise à jour; il faut les dernières génération de téléphone!!!!!!
    J ‘ai demandé aux services clients pourquoi avoir supprimé le fonctionnement avec des téléphones anciens.
    réponse : monsieur il faut faire évoluer la technologie!!!
    Sauf que la technologie n’évolue pas ! pour ma part ceux sont toujours les mêmes enceintes depuis 4 ans, et elles fonctionnent depuis le début avec spotify et ma musique en réseaux….
    prohibons les mises à jour……..voir les sociétés qui pratique cette politique de consommation……

  2. Bonsoir
    je souhaiterait installer du matériel sonos dans une pièce de 6 m X 5 m et 3,5 m de plafond en moyenne (c’est une pièce sous toiture)
    faut il mieux deux enceintes Play 1 ou une enceinte play 3 ou une play 5 pour avoir un son enveloppant

    Merci et bonne soirée

  3. J’en ai une dans mon salon depuis 1 an, et je dois dire que j’en suis pleinement satisfait. L’installation (sous Windows et Android) ne m’a posé absolument aucun problème. J’ai juste un peu galéré pour ajouter Fnac Jukebox à l’époque (pas de problème avec Deezer).

    Le son est magnifique, et l’enceinte est super pratique… L’absence de prise jack ne m’a pas choqué outre mesure, dans le sens où je peux quand même y jouer les MP3 que j’ai sur mon smartphone via la voie des airs. Pourquoi s’embarrasser avec des câbles quand on peu en profiter pleinement en sans-fil ?

    • Gwenaël Cadoret (le frenchy)

      Merci pour ton retour, Tizel. Peut-être que c’est plus complexe avec les appareils Apple que le reste !
      Tu as raison, le son est très bon.
      Pour la prise jack, c’est plutôt une alternative. Ce type d’enceinte, lors d’une soirée, peut être utilisée par plusieurs personnes à la suite. Et en l’absence de bluetooth ou d’accès direct, c’est un peu fastidieux pour chacun d’installer l’appli et d’appliquer la configuration. C’est clairement une enceinte à installer une fois, dans un salon, et on ne touche plus à rien.

  4. Meme genre de commentaire que le précédent. Vous n’avez rien compris au produit ni à sa philosophie et cela donne une review inadéquate.
    Que vous ayez eu malheureusement des problèmes lors de l’installation, cela est possible mais si vous vous étiez renseigné, vous auriez vu que ce n’est clairement pas le ressenti de la majorité des utilisateurs et bien qu’il est normal que vous fassiez part de votre expérience, un testeur averti aurait pondéré ses propos dans ce sens
    Je pense personnellement que vous avez eu une enceinte issue d’une vieille série qui n’avait pas dû être mis à jour depuis belle lurette car depuis un peu moins d’un encore, ils ont simplifié leur processus de setup.
    Leur app desktop n’est certes pas une belle vitrine mais ce n’est pas leur priorité et vous auriez pu mentionner leur app mobile qui a vu une refonte totale l’année dernière et vous n’en parlez pas une seconde si ce n’est pour dire que vous avez eu le même problème au niveau de l’installation

    • Gwenaël Cadoret (le frenchy)

      Que vous ne soyez pas d’accord, d’accord. Mais pour un premier achat, une personne ne va pas trop se préoccuper du concept de multiroom. Face à nous, on n’a pas un hub réseau, mais une enceinte. Un objet sonore, quoi. Et quand on en teste une, on a surtout envie de l’écouter… Pas de passer deux plombes à la mettre à jour, la configurer, l’appliquer au salon ou à la cuisine. Les autres systèmes multiroom (samsung, Bose…) sont quand même plus faciles à prendre en main.

  5. Bonjour, je tombe sur le lien de votre test en fessant une recherche google et quand je vois comment c’est tester je me sens obliger de répondre car franchement vous n’avez rien compris au produit… On est sur une enceinte multi room, c’est à dire que cela ne marche que sur un réseau wifi, donc si vous cherchez du bluetooth ou du Airplay vous n’avez pas compris le principe de ce type de produit. Vous voulez une prise jack pour votre smartphone ?? Mais votre smartphone envoi la musique sans fil donc pourquoi s’embeter d’un cable ?! Je suis sur windows et le seul problème que j’ai eu à la configuration c’est mon pare feu qui bloquait le logiciel, sinon pour ajouter de la musique je n’ai eu aucun mal. J’utilise mon iPhone et je n’ai eu aucun problème d’installation, je lis la musique de mon tel, de mon ordi ou de mon nas sans problème. Vous auriez pu vous rapprochez de Xavier qui a testé la Play 1 et qui a bien compris le principe lui.
    En tout cas bravo de ne pas avoir cassé cette pauvre enceinte car cela aurait été un beau gachis quand même ^^

    Cordialement,
    Pat

    • Gwenaël Cadoret (le frenchy)

      On est avant tout sur une enceinte. Multiroom ou pas, le minimum serait qu’elle réponde comme une enceinte classique. La réserver à une architecture multiroom, c’est un sacré bridage, que même B&O n’ose pas sur sa A6 ! Même le Phantom de Devialet n’est pas autant bridé !
      Ce n’est pas parce qu’elle a des capacités multiroom qu’une enceinte est obligée de ne pas servir de simple enceinte ! Pour une personne qui n’en a qu’une, c’est quand même énormément de configurations pour un produit et une pièce.
      Mais ne vous inquiétez pas, l’enceinte va bien :) Et une fois configurée, côté sonore, y’a du potentiel.
      PS : nous proposerons bientôt un test d’un système Sonos complet. Vous verrez sans doute la différence dans l’approche et l’appréciation ;) On attend pas les mêmes choses d’une petite enceinte seule et d’un système complet…

      • C’est une enceinte oui mais les temps changent… Aujourd’hui dans mon magasin j’ai les enceintes pc, bluetooth et … multiroom ! Sonos c’est LE fabricant du sans fil donc si on prend du Sonos on sait à quoi s’attendre, on sait pourquoi on prend cette enceinte. Vous parlez de Bose mais je teste actuellement une soundtouch de Bose et c’est une copie de ce que propose Sonos. La configuration était super rapide c’est clair mais c’est tout. Il y a du bluetooth, mais si l’enceinte n’est pas configurée sur un réseau wifi le bluetooth ne marche pas tout seul. Les services musicaux de Bose comparés à Sonos sont risibles tellement il y a tres peu de choix (en fait que spotify et deezer), la musique de mon téléphone ne peut être lue directement, je suis obligé de passer par le bluetooth donc en fait je suis en wifi et bluetooth, complètement inutile au final. Et mon NAS Synology n’est pas reconnu sur l’appli, ni sur leur logiciel. Franchement Sonos n’est pas si bridé que vous le pensez et leur système est plus que complet et compétent tant la qualité est au rendez vous. Après je peux comprendre qu’on se dise “pourquoi elle ne fait pas comme une enceinte classique ?” mais ce n’est pas une enceinte classique donc si vraiment c’est juste une enceinte qu’on cherche on prends pas du Sonos, faut juste savoir ce qu’on veut. Au final je trouve vraiment dommage la tournure de votre test car je trouve que vous êtes à coté de votre sujet malgré toute l’énergie que vous y avez mis.

        Cordialement,
        Pat

        • Gwenaël Cadoret (le frenchy)

          Merci en tout cas de prendre autant de temps pour répondre ! Et votre avis est très intéressant.

          Je citais Bose, mais j’aurais très bien pu (dû) parler du Mu-So de Naïm, de l’A6 de B&O. Le son reste assez génial, mais ils ont le bluetooth, l’airplay, le wifi ET le multiroom.

          Si quelqu’un se retrouve avec JUSTE une enceinte Sonos, le système manque de souplesse. Il aurait été tout de même intéressant de proposer un mode « light », ou une connectivité spéciale pour les enceintes en solo. Après, Sonos est LA référence du multiroom, et le son est tout de même magique. Tout est dans le besoin.

          Et je maintiens : j’ai testé une enceinte en mode solo (et un peu duo) avec un macbook et un smartphone. Je voulais juste que ça marche, avant tout. Si Sonos n’est pas adapté à ce besoin, une partie de la com commerciale de la marque va pourtant dans ce sens. Une « enceinte sans fil » inspire quelques attentes, tout de même.

          • Au prix des enceintes que vous citez, c’est clair vaut mieux qu’elles proposent toutes les options qui vont bien, manque peut être juste de faire du café lol

            Je possède une seule enceinte (le play 5) et je ressens pas ce manque de souplesse, je crois qu’on ressent plutôt l’envie d’en avoir plusieurs car c’est clair que c’est avec plusieurs enceintes que c’est le top.
            En fait je pense que vous avez comme de la frustration en n’ayant qu’une enceinte et de se dire qu’on ne peut l’utiliser qu’en sans fil, car vu la qualité des produits on aimerait pouvoir les utiliser plus librement mais à mon avis c’est cette connexion sans fil, ce réseau fermé créé par Sonos qui permet d’avoir la qualité audio que l’on a. Je trouve qu’en bluetooth on n’a pas toujours le même rendu justement. Après niveau configuration c’est vrai que c’est pas les plus simple donc ca peut rebuter au départ mais une fois qu’on est lancé tout va bien.
            C’est un plaisir de pouvoir échanger, comme dit au début je trouve cela dommage votre vision de ces produits donc je voulais apporter mon point de vue :)

    • bonsoir
      j ai effectué cet achat il y a 5 mois et j en suis très satisfaisante de mon choix clarté du son !
      j en ai pris une pour chaque piece et je programme des musiques différentes ;
      vous allez adopté je vous conseille
      installation aisée pour la femme de 64 ans que je suis!!!avec système android deezer
      bémol je ne peux pas écouter mes playlists notamment les conférences you tube très frustrant
      je cherche une solution convertisseur de fichiers ??
      qq un peut il m aider
      merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.