En tant qu’amateur de vinyles et donc de platines vinyles, avez-vous déjà entendu parler de la marque music hall ? Si ce n’est pas le cas, je vous invite à la découvrir par le biais de ce test du modèle mmf mark 1.

La marque music hall

Les marques de platines vinyles comme Rega, Elipson ou Technics ne vous sont probablement pas étrangères. C’est peut-être moins le cas avec music hall. Roy Hall, son fondateur, ayant été distributeur pour la marque Pro-Ject, décide, en 1985, de créer une marque annexe afin de s’attaquer au marché US. Son but étant également de fournir des produits audio de haute qualité (en stéréo uniquement), il restreint la gamme de produits au minimum, contrairement à Pro-Ject dont le catalogue regorge de modèles différents, de couleurs tapageuses ou de platines à motifs particuliers.

musical-hall-mmf-mark 1 walnut

Avec music hall, vous trouverez, en général, 1 seule platine vinyle par niveau de qualité (entendez de prix également). Et le nombre de couleurs est très restreint. La mmf mark 1 n’est d’ailleurs disponible qu’en deux finitions. À savoir le noyer ou noir brillant.

Le développement de produits se fait aux États-Unis alors que les chaînes de montage sont situées en Tchéquie. Ce sont les mêmes que pour la marque Pro-Ject. Cela se remarque notamment avec certains composants tels que le couvercle de protection ou la courroie d’entraînement qui sont identiques.

Montage de la platine

Malgré la haute qualité des produits, music hall veut que la mise en place de la platine soit simple pour l’utilisateur et, avec la mmf mark 1, c’est le cas.

L’étape principale consiste donc à placer le plateau en alliage et la courroie sur la roue d’entraînement. Comme la platine ne dispose pas d’un sélecteur de vitesse, si vous placez la courroie sur la partie supérieure, vous pouvez jouer vos 33 tours. Pour les 45 tours, il faut changer la position de celle-ci et la placer sur la partie inférieure.

La mmf mark 1 utilise un moteur synchrone en courant continu. Bien qu’il assure une excellente stabilité de rotation, il garde un petit inconvénient. En effet, pour changer la face du disque, il faut arrêter la platine. De même, contrairement à la platine Roberts RT200, le plateau ne s’arrêtera pas en fin de disque ou lorsque vous replacez le bras de lecture sur son support.

Lire aussi :
Teufel Cage - Test - Le casque gaming qui mérite d’être connu et reconnu

mmf Mark 1 Moteur d'entrainement

Pour la cellule, aucune action n’est requise puisque celle-ci est montée d’origine. Elle peut cependant être remplacée par une autre si vous le souhaitez.

Le seul vrai réglage à effectuer sera pour l’anti-skating. C’est-à-dire la force à exercer sur le bras pour éviter que celui-ci ne soit attiré vers l’extérieur ce qui pourrait endommager le sillon et donc  la reproduction sonore. Dans le cas de cette platine mmf mark 1, il s’agit d’un anti-skating magnétique que l’on règle en tournant le molette. La valeur recommandée se situe entre 1,7 et 1,9.

Music Hall mmf Mark 1 antiskating

Châssis

Le châssis de la platine, est en bois recouvert d’un placage motif noyer. Des pieds en plastique noir supportent ce châssis et permettent de réduire les vibrations indésirables.

Complètement montée, l’ensemble pèse plus de 7 kg ce qui assure une bonne stabilité pendant la lecture.

Music Hall mmf Mark 1 Chassis

Connectique

Pour brancher la platine mmf mark 1 à un ampli, connectez les fiches du câble RCA ainsi que le câble de masse à une entrée Phono de celui-ci. Si votre ampli ne dispose pas de ce type d’entrée, il faudra vous équiper d’un pré-ampli Phono car la mmf Mark 1 n’en possède pas.

À nouveau, bien que le câble utilisé semble de très bonne qualité avec des connecteurs or, il est fixé à la platine. C’est un peu dommage même si cela assure déjà de ne pas utiliser un câble bas de gamme qui viendrait tout gâcher.

Pour alimenter la platine, un transformateur secteur est fourni et vient se brancher à l’arrière également.

Bras de lecture

Music Hall mmf Mark 1 brasLe bras de lecture de la mmf mark 1 est un peu particulier puisqu’il s’agit d’un bras tout en aluminium en forme de S. Il est très rigide et permet d’avoir un grand niveau d’amortissement interne. Le support du bras est usiné sur des machines à commandes numériques pour assurer un montage de qualité de l’ensemble sur le châssis. L’angle de tracking vertical (VTA) peut également être ajusté si besoin bien que déjà pré-réglé. C’est une chose assez rare sur une platine d’entrée de gamme et donc importante à préciser.

Lire aussi :
Projecteur Epson EF-12 - Test - Un projecteur pour toutes vos envies

Cellule de lecture

La platine music hall mmf mark 1 est livrée avec une cellule Ortofon MM NN (No-Name) pré-montée. La référence exacte n’est pas précisée, mais celle-ci semble de qualité. Le support ressemble à celui de la cellule Ortofon OM 5e, sans précision cependant sur le cantilever et le diamant utilisés. Comme indiqué précédemment, il est possible de remplacer cette cellule par une autre si vous le souhaitez.

mmf Mark 1 cellule prémontée

Impressions musicales

Afin de tester la platine mmf mark 1, j’ai utilisé l’ampli Denon PMA 150H que nous avons testé. Ne possédant pas d’entrée Phono, je lui ai associé un pré-ampli Pa15.3 de music hall. Les haut-parleurs, sont, quant à eux, les excellentes enceintes bibliothèque TRIANGLE Borea BR03.

Music Hall mmf Mark 1 ecoute

Bien que, comme toujours pour du matériel audio, mon impression sonore soit subjective car liée à ma propre perception, j’ai particulièrement apprécié la restitution et l’ambiance assez glauque de la bande son du jeu PS4 Bloodborne. Même sentiment avec des morceaux plus rock de Muse, Supertramp ou Electric Light Orchestra.

Bref, que du bonheur.

Mon avis sur la platine mmf Mark 1 de music hall

En termes de qualité de fabrication, je trouve cette platine mmf mark 1 de music hall bien plus robuste et agréable à utiliser que la Roberts RT200. Le châssis massif joue parfaitement son rôle d’amortissement des vibrations et élimination des bruits parasites. De plus, son installation est très facile et rapide.

Proposée à 429 euros, c’est une superbe platine vinyle qui en ravira plus d’un. Moi en premier. Elle est certes un peu plus chère que le modèle mmf1.3 mais elle apporte bien plus grâce notamment à son moteur synchrone AC, sa cellule de lecture et son châssis.

music hall réussi donc un coup de maître avec cette platine. Si vous ne la connaissiez pas, n’hésitez pas à aller faire un petit essai chez votre revendeur préféré.

À bientôt sur Sitegeek…. notamment avec le test du modèle plus haute de gamme : la music hall mmf 3.3

Christophe

Design - 8.5
Prise en main / Installation - 9
Connectique - 8
Qualité sonore - 9
Rapport Qualité / Prix - 9.5

8.8