Comme d’autres constructeurs, Honda s’apprête à utiliser Android comme système d’exploitation par défaut dans ses voitures.

Après Ford et Renault, Google a convaincu un autre grand constructeur automobile d’adopter son système d’exploitation Android pour les voitures. Honda va bientôt commencer à déployer des véhicules avec Android Automotive OS intégré. Ce système comprend bien sûr Google Maps, mais également l’assistant à commande vocale de Google et d’autres applications Android optimisées pour l’automobile.

Le système d’infodivertissement de Google présent dès 2022 chez Honda

Les premiers véhicules Honda avec Android Autotomotive OS intégré commenceront à être déployés dès 2022. Le constructeur automobile japonais n’a pas encore précisé quels seront les premiers modèles à embarquer le système d’info divertissement.

Un porte-parole d’Honda a déclaré : « Nous allons collaborer avec Google pour mieux intégrer leurs services embarqués dans nos véhicules, y compris la possibilité d’utiliser plus intuitivement des fonctionnalités comme Google Assistant, Google Maps et d’autres applications embarquées proposées via Google Play ».

Android Automotive OS se distingue d’Android Auto. Pour être clair, le premier est un système d’info divertissement complet intégré à la voiture. Il contrôle tout, de la musique à la navigation en passant par le chauffage et la climatisation. Android Auto quant à lui est projeté depuis un smartphone sur l’écran du tableau de bord de la voiture, comme son concurrent direct CarPlay d’Apple. Ces deux solutions font partie de la stratégie de Google pour investir le domaine de l’automobile, mais c’est bien Automotive OS que l’on retrouvera au volant des Honda.

Un système qui va se démocratiser

À ce jour, seules deux voitures de série disposent d’Android Automotive intégré. Il s’agit de la Polestar 2 et du XC40 Recharge de Volvo. Cependant, Google a conclu des accords avec une multitude de constructeurs ou de groupes automobiles comme Ford, General Motors, ainsi que l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Cela représente un marché de plusieurs millions de véhicules commercialisés avec le système Android intégré.

Lire aussi :
Automobile : record du tour de piste battu sur le Nürburgring

L’annonce qu’Honda adopte Automotive OS n’est pas non plus une grosse surprise, étant donné que le système d’exploitation actuel du constructeur japonais est déjà basé depuis plusieurs années sur Android. Honda avait également pris part à l’Open Automotive Alliance dirigée par Google, au côté de Audi, Hyundai et du fabricant de puces Nvidia, pour travailler sur l’intégration d’Android dans l’info divertissement embarqué.