Le constructeur japonais à l’intention de produire des batteries à électrolyte solide à l’horizon 2024.

Le géant japonais Nissan vise à commercialiser son premier véhicule électrique équipé de batteries tout-solide (all-solid-state batteries) à l’horizon 2028. L’arrivée des batteries solides dans le secteur automobile représente un véritable saut technologique. Plus sûres, plus économes, plus durables et plus légères que leurs homologues lithium-ion, elles pourraient ouvrir une nouvelle ère sur le secteur des voitures électriques en les rendant plus pratiques et plus abordables.

Rendre la voiture électrique plus abordable

La semaine dernière, Nissan a dévoilé un nouveau site de production de prototypes situé à Yokohama (Japon), où le constructeur a annoncé son intention de fabriquer des batteries à électrolyte solide pour ses futurs véhicules électriques. Dans son communiqué, la marque déclare qu’elle prévoit « d’établir une ligne de production pilote dans son usine de Yokohama au cours de l’exercice 2024 ». Nissan vise à commercialiser son premier véhicule électrique avec des batteries dites « tout-solide » à l’horizon 2028.

Ces batteries tout-solide pourraient, en théorie, se recharger plus rapidement, contenir plus d’énergie et durer plus longtemps que les batteries lithium-ion que la plupart des véhicules électriques actuels utilisent. Le constructeur japonais précise qu’à terme, il prévoit d’utiliser ces modèles de batteries sur toute sa gamme de véhicules, y compris ses camionnettes.

L’objectif avoué de Nissan est de réduire drastiquement le coût des batteries. Actuellement, le coût moyen au kWh d’une batterie pour véhicule électrique se situe autour de 130 $. Ce prix explique en grande partie pourquoi les voitures électriques restent en moyenne 10000 € plus chères, à modèle et gamme équivalents, que les voitures thermiques. Le constructeur japonais annonce que les batteries solides pourraient réduire le coût à 75 $ par kWh d’ici 2028 et éventuellement à 65 $ par kWh, ce qui devrait rendre les véhicules électriques beaucoup plus abordables.

D’autres constructeurs automobiles planchent également sur le développement de batteries solides. QuantumScape, soutenu par Volkswagen, prévoit une commercialisation en 2024 et Ford affirme que ses batteries solides seront prêtes d’ici 2030. De son côté, Toyota a déclaré l’année dernière qu’il souhaitait commencer à fabriquer ce type de batteries aux alentours de 2025, mais que la technologie nécessitait encore de la recherche. À l’heure actuelle, les batteries tout-solide sont encore coûteuses à fabriquer.