Les influenceurs sont devenus les incontournables des stratégies marketing. Le secteur du luxe s’y met également et ça marche plutôt bien. Analysons cela ensemble. 

Le secteur du luxe, jusqu’à il n’y a pas si longtemps encore peu présent sur les réseaux sociaux, a dû prendre le train de la révolution digitale. Le poids des influenceurs est trop important pour être négligé et c’est tout l’univers de la mode de luxe qui adopte les codes du marketing d’influence et s’empare de ces outils. Quelles sont les raisons profondes de cette mutation ? Comment ce marketing très spécifique fonctionne-t-il pour le haut de gamme ? Illustrons le fonctionnement de cette nouvelle manière de faire du marketing avec un exemple pertinent.

Les influenceurs ont des millions de fans dans des niches spécifiques

Les influenceurs ont des millions de fans dans des niches spécifiques

Pourquoi le luxe s’est-il emparé du marketing d’influence ?

Habituellement diffusé dans les magazines et revues, le secteur du luxe ne disposait plus d’une image d’une grande visibilité. En effet, les médias évoluent et désormais les magazines de mode ont des tirages beaucoup plus limités. Si les affiches publicitaires permettent encore aux grandes marques de luxe de s’imposer dans le paysage publicitaire, la concurrence est importante. Surtout, ce sont des moyens très onéreux, car déployés en grand format. Parallèlement, la révolution 2.0 oblige les plus grands à se doter d’une identité virtuelle. Ils ont dû, comme toutes les sociétés qui veulent développer de nouveaux marchés, s’adapter à la demande de leur clientèle et de leurs nouvelles cibles. Pour ce faire, construire leur notoriété sur le web est devenu une priorité.

Les réseaux sociaux deviennent le moyen le plébiscité par les marques pour communiquer

Les réseaux sociaux deviennent le moyen le plébiscité par les marques pour communiquer

Comment cela fonctionne-t-il ?

De façon à devenir incontournables sur internet, les marques de luxe ont investi dans des outils indispensables dans l’ère digitale. Ce sont tout d’abord des sites ou des blogs alimentés régulièrement par des webmasters qui savent susciter l’intérêt des prospects. Les campagnes de mailing et le content marketing sont également des leviers pour mettre en œuvre une stratégie marketing opérationnelle. Enfin, le recours aux influenceurs qui agissent sur les réseaux sociaux est incontournable. Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn et YouTube sont les places où le luxe peut rencontrer une résonance à la hauteur de ses attentes. Car ce sont des personnes publiques, des influenceurs professionnels, mais aussi des acteurs et actrices, des artistes ou encore des personnages politiques qui communiquent sur ces plateformes. Grâce à leurs réseaux et aux millions d’abonnés de chacun de ces influenceurs, les marques de luxe ont toute latitude pour diffuser largement leurs produits et leur image.

Le rappeur Niska arbore fièrement les vetements de la marque Fendi

Le rappeur Niska arbore fièrement les vetements de la marque Fendi

L’exemple de Fendi

F is For…, créé en 2017 s’inscrit largement dans cette stratégie largement orientée vers les réseaux sociaux. Grande marque italienne que l’on ne présente plus, les collections de Fendi sont désormais partout, sont adaptées à toutes les classes d’âges et styles, et sait se revendiquer d’un ton authentique. Sa pratique du marketing d’influence s’inscrit dans une démarche qualitative et la griffe italienne accorde plus de valeur aux personnes plutôt qu’à sa masse de followers. Qui plus est, elle recherche la créativité à travers le monde et s’applique à un dialogue plus direct avec les plus jeunes générations. Si Fendi collabore avec des créateurs comme Jackson Wang ou Astrid S, elle conserve un esprit inclusif pour s’adresser à toutes et tous. En voulant renouveler les codes et secouer le métier, elle se déclare très ouverte envers les millennials qui désirent toujours plus exprimer leur talent.

Lire aussi :
Le référencement naturel : de quoi s’agit-il ?

Et vous, qu’est-ce que vous pensez de ces changements?.

À très bientôt sur Sitegeek.

Gwen