Après une semaine déjà de confinement les internautes multiplient les idées pour s’occuper. Malgré le télé-travail on a aussi besoin de se changer les idées. C’est ainsi que mon abonnement izneo me permet d’avancer ou de découvrir certaines choses. Conquêtes, Radiant ou The Promised Neverland sont de ceux-ci.

The Promised Neverland – Synopsis

Résumé de l’éditeur

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considérent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Fiche - The Promised Neverland 01 (Français)

Fabricant : Kazé Manga
Date de sortie : 25 April 2018

Disponible chez izneo :

(Re)-Découvrez l’article original sur la série.

Mon avis arrivé au tome 12

Pour ceux qui ont l’habitude des mangas vous savez que ceux-ci fonctionnent par “arc”. Par exemple dans Dragon Ball : l’arc de Freezer, l’arc de Cell, l’arc de Buu… il en va donc de même dans la série The Promised Neverland. Ce tome 12 signe en quelque sorte la fin du troisième arc et le début de nouvelles péripéties pour nos jeunes héros. J’avais un peu peur de l’évolution que pourrait prendre la série et du tirage en longueur. Mais finalement je suis agréablement surpris par le côté tactique faisant fortement penser à “Death Note”.

Pour ceux qui ne comprendraient pas la comparaison en fait ici on met beaucoup en avant l’intelligence des enfants. On vous montre une scène et ensuite un déroulement inattendu pour enfin vous expliquer comment les héros ont pensé à tout lors de l’élaboration de leur plan. Personnellement j’aime le genre. En espérant que la série ne cherche pas à devenir un Shōnen* je suis preneur.

*Le nom Shōnen est souvent attribué aux mangas visant les jeunes garçons/hommes et ont souvent la mauvaise habitude d’avoir énormément de tomes.

Radiant – Synopsis

Résumé de l’éditeur

Seth est un aspirant sorcier de la région des Pompo Hills. Comme tous les sorciers, c’est un « infecté » : un des rares êtres vivants ayant survécu au contact des Némésis, ces créatures tombées du ciel qui contaminent et déciment tous ceux qu’elles touchent. Son apparente immunité lui a fait choisir une voie qui lui semblait toute désignée : devenir Chasseur et combattre les Némésis. Mais plus que ça, Seth souhaite s’engager dans une quête qui dépasse la simple chasse aux monstres… Entouré d’une faction de sorciers, il parcourt le monde à la recherche du Radiant, le berceau présumé des Némésis, sous l’œil terrible de l’Inquisition…

Fiche - Radiant, Tome 1 :

Fabricant : Ankama éditions
Date de sortie : 4 July 2013

Disponible chez izneo :

(Re)-Découvrez l’article original sur la série.

Mon avis arrivé au tome 8

La lecture du manga dans la langue de Molière est un délice sans nom ! On sent encore et toujours que Tony Valente (l’auteur) est jeune et français. Quant à l’histoire je suis plutôt mitigé. Je n’arrive pas à dire si je la trouve vraiment originale ou si la trop forte ressemblance avec Naruto & Fairy Tail se fait ressentir à chaque fois un peu plus. Qu’on se comprenne, à aucun moment on est sûr de la copie pure et dure mais les codes scénaristiques sont vraiment trop ressemblants que pour être originaux.

Radiant en est à présent au tome 13

Radiant en est à présent au tome 13

Le héros qui s’en va avec son mentor afin de contrôler le pouvoir maléfique qui est en lui en est le plus bel exemple. J’ai vraiment eu l’impression de revoir le passage de Naruto qui s’entraînait dans le monde des crapauds. Sauf qu’ici c’est sacrément tôt pour le premier upgrade du héros. Du coup on pourrait dire que Radiant a au moins le mérite de ne pas tirer en longueur avec des chapitres bouche-trous. Pour l’instant je reste donc parmi les amoureux de la série.


Conquêtes – Synopsis

Résumé de l’éditeur

L’Humanité est désormais composée de 5 colonies disposant d’une armada de vaisseaux qui sillonne l’espace vers 5 exoplanètes. Ces mondes, peuplés par des formes de vies intelligentes, impliquent un seul choix dicté par la survie : conquérir. L’objectif est atteint : Islandia, planète de glace où une seule race d’autochtones est répertoriée. Sur ordre de l’amiral Ragnvald Hakarsson, l’oberleutnant Kirsten Konig est chargée d’établir le contact avec les « Islandiens ». Mais depuis son réveil, Konig a des maux de crâne incessants, des vertiges et des hallucinations qui semblent reliés à la planète. Au sol, on lui apprend que Colony 2 a été attaquée ne laissant aucun survivant ni témoin. Konig enquête, et alors que tout accuse les Islandiens, elle creuse une toute autre piste qui va la mener au coeur d’un complot qu’elle n’aurait jamais cru possible.

Fiche - Conquêtes T05: Enorus

Fabricant : Soleil
Date de sortie : 18 March 2020

Disponible chez izneo :

(Re)-Découvrez l’article original sur la série.

Mon avis arrivé au tome 5

Il manquait deux tomes afin de finir cette dystopie. Car oui on est ici clairement sur une vision plus que négative de l’âme humaine. Dans mon premier article je vous parlais de ce sentiment assez désagréable de “clins d’œil” qui s’apparentent tout de même plus à un manque d’imagination. Je veux dire, le tome 4 met en scène l’une des armadas arrivant sur la planète Uranie qui serait dirigée par des singes. Et l’un des protagonistes se demande s’ils ne sont pas revenus sur leur terre mais dans le futur… et pas de second degré à l’horizon.

La planète des singes mais futuriste.

La planète des singes mais futuriste.

Pour rester encore un instant sur ce tome 4, les auteurs ont cru nous surprendre en intégrant une dimension futuriste à cette planète des singes. Malheureusement cela n’aura pas suffi à me raccrocher. Et encore moins quand l’héroïne ouvre un mécha-gorille pour lui changer sa “carte mère”. Sérieusement ! Cette armada a parcouru des milliards d’années lumières, durant on ne sait même pas quelle durée de cryo sommeil. Et comme par hasard la puce de ce gorille est compatible avec celle en provenance de la terre… no comment !

On ne pourra pas parler d'obsolescence programmé en tout cas.

On ne pourra pas parler d’obsolescence programmé en tout cas.

Le dernier volet de Conquêtes sauve la mise

Heureusement le dernier volet de la série Conquêtes rehausse un peu le niveau. Celui-ci part du principe que la planète visée : Enorus, n’est finalement plus habitable après un si long voyage. N’ayant plus assez de vivres pour encore errer dans l’espace des années durant, il leur faudra faire des choix. Qui abandonner ? Faut-il vendre son âme juste dans l’espoir de survivre ? Reste-t-il le moindre espoir pour l’humanité ?

Le tome 5 de Conquêtes sauve la fin.

Le tome 5 de Conquêtes sauve la fin.

Il va de soi que les fans de science-fiction pourraient encore voir ici des ressemblances avec Battlestar Galactica. Mais l’histoire principale est assez bien construite que pour être agréable à lire. Sans oublier que c’est l’une des premières fois que les personnages parlent des autres armadas. Si vous espérez en savoir plus sur le passif de l’historique terrienne passez votre chemin par contre. On finit malgré tout sur un semblant de “bonne fin” et ça c’est un peu dommage. Avec tout ce pessimisme ambiant j’aurais préféré que la chute soit en accord avec le reste.


En bref

Dans les trois séries présentées Radiant est la seule ayant des tomes présents dans l’abonnement izneo. Mais rassurez-vous il y a suffisamment d’autres séries intéressantes dans ce même abonnement. Et que ce soit Conquêtes ou The Promised Neverland si vous craquez le prix sera toujours plus intéressant qu’en format papier.

Et puis avec le confinement j’ai bien l’impression que s’essayer à la lecture digitale via izneo ne peut être que bénéfique pour vous ou vos enfants. Pour ceux que ça tenterait au moment où j’écris ces lignes izneo propose justement un concours Instagram qui se terminera le 27 mars 2020 à 17h.

Et vous ? Vous aimez la lecture digitale ?

À bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

Et si vous ne savez pas ce qu’est izneo notre article de présentation d’izneo n’est pas loin.