Accueil > Comics > Découverte izneo | Thor : Le Massacreur de Dieux – Un must have mais à lire d’une traite

Découverte izneo | Thor : Le Massacreur de Dieux – Un must have mais à lire d’une traite

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Notre dernière découverte grâce à izneo : Thor – Le Massacreur de Dieux

Alors que la nouvelle Thor ne cesse de voler la vedette à notre cher Edinson depuis maintenant près de deux ans. Sortait en 2013 l’un des derniers run centré uniquement sur Thor en personne faisant face alors au très discret Massacreur de Dieux. Grâce au Marvel Deluxe il vous est à présent possible de le découvrir en un seul tome.

Thor : Le Massacreur de Dieux – Synopsis

Résumé de l’éditeur

À travers les âges, des dieux disparaissent et laissent leurs adorateurs mortels dans la tourmente. Le seul espoir pour ces mondes ravagés est Thor, qui tente de résoudre le mystère du Massacreur de Dieux. Dans un lointain passé, le dieu du Tonnerre découvre une grotte oubliée, d’où résonnent les cris de dieux torturés… Jason Aaron (Wolverine) inaugure une nouvelle ère pour Thor, associé à l’illustrateur Esad Ribic (Loki).

Thor s'apprête à affronter son unique peur "Le Massacreur de Dieux"
Thor s’apprête à affronter son unique peur “Le Massacreur de Dieux”

 

 

Mon avis sur l’histoire

Comme mon titre le laisse sous-entendre il va vous falloir vous accrocher pour suivre Thor face au Massacreur de Dieux. Celui-ci a une dent contre les Dieux et décide que le monde serait bien plus simple sans eux. S’ensuit alors un déferlement de meurtres plus féroces les uns des autres. Là où cela se complique c’est lorsque le dit Massacreur de Dieux décide d’aller dans le passé pour créer une arme capable de tous les détruire en une seule fois. Car c’est alors que le Thor du présent que nous connaissons le suit mais se retrouve dans le futur.

Le Massacreur de Dieux devra affronter non pas un, pas deux mais bien trois Thor
Le Massacreur de Dieux devra affronter non pas un, pas deux mais bien trois Thor

En toute logique on se serait attendu à retrouver donc le Thor du futur et notre Thor. Mais pour une raison étrange est aussi présent le jeune Thor qui n’est pas encore digne de brandir Mojlnir. J’ai eu l’opportunité de pouvoir lire d’une traite les 240 pages que forment cette histoire et même si elle tient la route elle est tout de même vachement dure à suivre. Si vous faites l’erreur de vous arrêter et de reprendre quelques jours plus tard je pense que vous allez devoir rebrousser à chaque fois le chemin de l’histoire.

Une seule image, trois époques. Accrochez-vous !
Une seule image, trois époques. Accrochez-vous !

Qu’on s’entende bien, je ne dis pas que l’histoire n’est pas claire mais je pense que si l’on est pas concentré au moment de la lecture on pourrait vite décrocher voir même la trouver trop complexe que pour être agréable. Malgré cela j’ai beaucoup aimé voir Thor sous toutes ses coutures.

Mon avis sur le style

J’avoue que je ne connaissais pas vraiment Esad Ribic. Si ça se trouve j’avais déjà vu son travail mais je n’avais pas retenu son nom. Après avoir lu Thor : Le Massacreur de Dieux ce ne sera plus le cas. Car j’ai adoré son style. À aucun moment je n’ai vu une image qui soit inutile, aucun tableau de combat où je ne comprenais pas l’action. Et du talent il en faut pour arriver à nous faire trois Thor que l’on puisse reconnaître instantanément puisqu’ils évoluent parfois sur une même page.

Il est plutôt doué Esad, il faut bien l'avouer
Il est plutôt doué Esad, il faut bien l’avouer

Seul bémol pour moi c’était la lecture sur tablette. Ce qui est un comble quand on sait que je suis le premier à prôner izneo. Mais je serais hypocrite si je n’avouais pas que lorsque l’on se retrouve face à une double page le système de lecture d’une tablette pose un soucis de lecture. Pas seulement esthétique donc mais bien au niveau des cases à lire. Mais comme une image vaut bien mille mots, voici ce que vous verrez à l’écran :

Et voici ce que vous auriez du voir :

Voici ce que vous auriez vu dans le comics
Voici ce que vous auriez vu dans le comics

Alors certes izneo propose justement une lecture en mode double page mais lorsque l’on active celle-ci il devient difficile, voir impossible, de lire le contenu des cases sans zoomer. Dans la plupart des bouquins cela ne pose aucun problème puisque les doubles pages sont souvent muettes mais ici il semblerait qu’Esad et Jason aiment utiliser cela. Et ce n’est pas pour me déplaire je vous l’avoue.

Les doubles pages offrent des images splendides
Les doubles pages offrent des images splendides

En bref

Vous l’aurez déjà compris avec mon titre Thor : Le Massacreur de Dieux est un run à ne pas rater. Il a l’avantage de permettre à quiconque de découvrir le dieu du tonnerre même sans avoir lu d’autre album sur celui-ci. Qui plus est cette édition Deluxe vous permet de le découvrir à un prix bien plus abordable que la précédente en 4 tomes. Ajoutez à cela qu’izneo vous permet de l’avoir à 20€ au lieu de 32€ en format papier et moi je dis bingo !

Vous pouvez retrouver l’album Thor : Le Massacreur de Dieux sur le site izneo à 19,99€*.

*Prix constaté lors de la rédaction de l’article

Lire un extrait grâce à izneo

19,99€ sur izneo

Au besoin n’hésitez pas à aller jeter un oeil au catalogue présent sur le site izneo.

Et si vous ne savez pas de quoi il en retourne notre article de présentation n’est pas loin.

Et vous ? C’est quoi votre lecture du moment ?

A bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

Découverte izneo | Roger et ses humains T2 – Celui qui vient après le T1

Découverte izneo | Roger et ses humains T2 nous raconte la suite des aventures de ce petit robot délicieusement satirique

Découverte izneo | Reborn – La mort selon Millar, une bonne idée mais vite expédiée

Critique | Avec Reborn Mark Millar nous présente une version sci-fi de la mort mais le tout est un peu trop expédié que pour être réellement apprécié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.