La séquence d’ouverture d’Indiana Jones 5 nous proposera un « un shoot d’adrénaline » avec un retour en 1944 et un rajeunissement numérique bluffant d’Harrison Ford.

Un film de la franchise Indiana Jones débute toujours par une séquence d’ouverture à se décrocher la mâchoire. Chacune d’elle représente un hommage aux serials américains d’aventure qu’affectionnaient tout particulièrement George Lucas et Steven Spielberg, les deux créateurs principaux derrière la saga. Lorsque le réalisateur James Mangold a repris les rênes d’Indiana Jones 5 (titre provisoire), il avait non seulement la lourde tâche de faire aussi bien que ses maîtres de cinéma, mais aussi l’opportunité de proposer quelque chose de nouveau et de spécial dans les premières minutes du film.

Indiana Jones 5 va nous replonger dans les années 40

Dans un entretien avec le magazine Empire, le réalisateur d’Indiana Jones 5, James Mangold déclare : « Je voulais avoir la chance de plonger dans ce genre d’univers à la George [Lucas] et Steven [Spielberg] et de donner au public une explosion d’adrénaline ». Comment ? En proposant une séquence d’ouverture épique qui nous fera remonter le temps jusqu’en 1944 et dont l’action se déroulera dans un château grouillant de nazis. Grâce aux techniques de De-Aging ou rajeunissement numérique, nous retrouverons l’Indiana Jones des premiers opus avant de basculer en 1969 où l’action principale du film se déroule.

Plusieurs techniques d’effets pratiques et d’effets spéciaux ont été utilisées pour réaliser cette séquence d’ouverture, notamment un nouveau logiciel développé par ILM (Industrial Light & Magic). Ce dernier a parcouru la filmographie d’Harrison Ford dans les années 70 et 80 afin de faire correspondre sa silhouette et son visage aux images fraîchement tournées. Le travail de costume joue également un rôle important, car l’équipe du film est allée rechercher la veste originale du premier opus, Les Aventuriers de l’arche perdue afin de créer une réplique sur mesure pour Harrison Ford.

Kathleen Kennedy, la productrice du film et actuelle présidente de Lucasfilm, a déclaré : « J’espère que, même si on parlera forcément de l’aspect technologique, les spectateurs la regarderont et se diront : “Oh mon Dieu, ils viennent de trouver ces images. C’est quelque chose qu’ils ont tourné il y a 40 ans” […] Nous vous lançons dans une nouvelle aventure, quelque chose qu’Indy recherche, et instantanément vous avez ce sentiment “Je suis dans un film d’Indiana Jones”.

Pour Harrison Ford, se retrouver face avec son jeune « moi » a réussi à le convaincre : « C’est la première fois que je le vois et où j’y crois. C’est un peu effrayant. Je ne pense même pas vouloir savoir comment cela fonctionne, mais ça fonctionne ».

Indiana Jones 5 est prévu pour une sortie en salles en juin 2023. Il n’y a toujours pas de teaser ou de bande-annonce à se mettre sous la dent, mais vous pouvez trouver de nombreuses images un peu partout sur la toile.