Annoncée tout d’abord comme une nouvelle série phare et disparue presque aussi vite des radars, I-land avait tout pour plaire. Voici pourquoi je suis resté sur ma faim avec la nouvelle série de Netflix.

The I-Land – Entre Lost et Koh-Lanta

Il y a tellement de séries à l’heure actuelle qu’on en vient à en rater certaines. Entre les anciennes séries dont on vous parle depuis des années et les nouvelles productions, pas évident de tout suivre. Sortie début septembre, The I-Land est peut-être passée inaperçue pour vous surtout avec la rentrée scolaire. J’ai voulu m’empresser de la regarder car le concept m’intriguait. Le concept de base de The I-land est simple. Sorte de mélange entre Lost et Koh-Lanta. On retrouve 10 rescapés sur une ile. Tous disposés sur la plage d’une ile paradisiaque mais déserte de la même façon, incapables de se rappeler ce qu’ils font la et comment ils doivent s’en sortir.

Aujourd’hui…il va falloir éliminer quelqu’un…ah non me suis trompé d’émission

Vu comme ça, on a envie d’en savoir plus, de comprendre pourquoi ces naufragés sont là, pourquoi ils sont tous habillés de la même façon, pourquoi certains objets clés leur ont été donnés… On commence donc à regarder et on finit par se demander si on n’est pas dans un épisode de Koh Lanta ou le montage aurait été mal réalisé. Car dans The I-Land tout va vite, trop vite. La première saison ne comptant que 7 épisodes, on pouvait s’en douter. C’est normalement le genre de série ou l’on vous laisse languir d’épisode en épisode. On vous donne bribe par bribe des infos sur les différents personnages afin de créer l’attachement et la tension. Malheureusement ici, on saute les étapes pour finalement avoir une impression de fait à la va-vite.

Si j’ai malgré tout continué afin de voir tous les épisodes de la première saison, c’est parce que j’avais envie de savoir comment cela se terminait. Je pense cependant que je ne perdrai pas mon temps sur la saison 2 (si celle-ci a bien lieu).

Comme on dit, une image vaut 1000 mots…

On aurait également pu espérer que la série soit sauvée par la présence d’un bon casting, capable de tenir la série a eux seuls mais même là ce n’est pas le cas. Outre Kate Bosworth* que certains connaissent peut-être, nous avons affaire a une bande d’illustres inconnus. Pas dramatique si leur jeu d’acteur ne l’était lui pas tant. L’héroïne principale, Chase, nous donne souvent l’impression de surjouer et quant aux autres, ils sont bien trop plats que pour nous charmer.

*Lois Lane dans Superman Returns

Bande annonce de The I-Land


En bref

Je pense être bon public et je suis ouvert à la discussion si j’ai raté quelque chose. Néanmoins, dommage de voir une série qui avait pourtant un bon concept de base se perdre si vite. La faute à une réalisation brouillonne, un casting pas assez calculé et à une intrigue trop vite dévoilée que pour nous tenir en haleine.

Et vous, avez-vous déjà regardé ? Qu’en pensez-vous ?

A bientôt sur Sitegeek.

Arnaud