Accueil > Jeu de rôle > Critique jeu de rôle | Chroniques Oubliées Mini – Pas pour les enfants
Chroniques Oubliées Mini

Critique jeu de rôle | Chroniques Oubliées Mini – Pas pour les enfants

Chroniques Oubliées Mini est un (mini) jeu de rôle édité par Black Book Editions et prévu pour le printemps 2018. Avec son format A5, ses 24 pages, son allure minimaliste (bien que colorée) et ses 9,99 euros, le jeu s’adresse à quiconque souhaite jouer sur le tas. 

Chroniques Oubliées Mini

“MJ a décidé de rendre service à un ami aujourd’hui et initie trois enfants aux joies du jeu de rôle.

MJ : Salut les môm… pardon, les enfants. Aujourd’hui, on va jouer à un jeu spécialement conçu pour les enf…

PJ 1 lève la main en se tortillant, espérant visiblement que MJ lui donne vite la parole.

MJ, n’ayant pas l’habitude d’être interrompu si vite, semble pris au dépourvu : Euh… oui ?

PJ 1 : Ça veut dire quoi “conçu”, Monsieur ?

MJ surpris qu’on puisse poser une question pareille : Euh… Eh bien ça veut dire “imaginé”, “inventé”. Tu comprends ?

PJ 1 hoche frénétiquement la tête en guise de oui.

MJ, satisfait d’avoir obtenu le silence à nouveau : Et donc dans ce jeu, vous allez jouer le rôle de personnages. Des guerriers, des magiciens, tout ça…

Les PJ le regardent avec des étincelles dans les yeux. Il leur vend du rêve en barre et ils n’attendent qu’une chose : jouer. 

MJ gère, il est content : Alors vous prenez les fiches devant vous, y a plein d’informations sur vos person…

PJ 2 lève la main.

MJ soupire : Oui ?

PJ 2 : C’est quoi les PV, Monsieur ?

MJ va répondre mais PJ 1 l’interrompt à son tour : Et KA, Monsieur, ça veut dire quoi ?

MJ essaie de répondre aux différentes questions : Les Points de Vie pour PV… et comment ça, KA ? De quoi tu parles ?

PJ 1 : Ben c’est écrit ici, KA…

MJ qui perd patience lui prend la fiche un peu trop brusquement des mains : Ah ! Tu veux dire C.A. C’est classe d’armure…

PJ 3 intervient aussitôt : Et c’est quoi une classe d’armure, Monsieur ?

PJ 2 : C’est comme une classe à l’école ?

MJ regarde les gosses, les yeux écarquillés. Il se sent envahi et se lève de la chaise. Il se pose confortablement au sol en position de cocon et se balance sur le côté.

PJ 1 se penche légèrement vers lui et murmure presque : Vous allez bien, Monsieur ? 

PJ 2 : Oh c’est trop bien ! Y a plein de dés ici. Bon alors, on joue ?

MJ : …”

On décortique Chroniques Oubliées Mini

Chroniques Oubliées MiniBon, en 24 pages, il n’y a pas grand-chose à dire. Après la fiche de personnage se trouvant sur la couverture interne, une page d’introduction et de crédits ainsi qu’une planche BD mettant en scène des rôlistes avec les scènes qu’ils imaginent, le bouquin se lance dans le vif du sujet sans sommaire. Chroniques Oubliées Mini contient :

  • Qu’est-ce que le jeu de rôle ? (1 page) explique très brièvement en quoi consiste le jeu de rôle, quels en sont les ingrédients, les différents rôle (meneur et joueurs) et enfin quelques précisions sur les dés ;
  • Créer un personnage (6 pages) constitue le gros bloc du livre (c’est vous dire !) et reprend les différentes étapes permettant de créer son personnage, à savoir sa capacité raciale, ses caractéristiques, son profil et ses capacités spéciales, son équipement, ses différents scores et enfin son évolution ;
  • Le jeu (4 pages) définit les règles simplifiées du système de Chroniques Oubliées Fantasy ;
  • Aux champignons (2 pages) est un mini-scénario pouvant être bouclé en une vingtaine de minutes et servant vraiment à de l’initiation express ;
  • Bestiaire (3 pages) présente plusieurs monstres que les joueurs peuvent utiliser durant leurs parties.

Le livret se termine sur des fiches de personnages préconçues selon les différents profils, de la pub pour le reste de la gamme Chroniques Oubliées et enfin des règles optionnelles pour la création de personnage sur la couverture interne.

Utilité : À qui s’adresse Chroniques Oubliées Mini ?

Cette critique sera sensiblement différente de celles que je rédige d’ordinaire. En effet, pas besoin de consacrer un paragraphe à l’univers, nous sommes en plein fantastique médiéval façon Dungeons & Dragons ou encore le reste de la gamme Chroniques Oubliées. En revanche, la question que je me suis posée en feuilletant le livret était la suivante : à qui s’adresse le jeu ? D’emblée, vu le design, la simplicité, la longueur, on serait tenté de se dire que c’est pour des enfants. Et en réalité, quand on lit, on se rend compte que ce n’est pas le cas. Chroniques Oubliées Mini s’adresse à des personnes qui ont déjà, ne serait-ce qu’un peu, côtoyé le jeu de rôle. Ce qui pose tout de suite une autre question, celle de son utilité.

Et là, la réponse variera en fonction de ce qu’on y cherche. Pour ma part, je suis mitigé. J’adore les jeux qui se découvrent et se maîtrisent en une petite demi-heure (il n’en faut pas plus pour gérer une partie ici). Et très clairement, pour un MJ débutant et qui a déjà une bonne idée de ce qu’est le jeu de rôle, Chroniques Oubliées Mini constitue un achat intéressant (surtout pour une dizaine d’euros). Cependant, il y a de fortes chances que le MJ débutant souhaite s’orienter vers quelque chose de plus touffu. Et pour le coup, il existe déjà une excellente boîte d’initiation Chroniques Oubliées. Ce qui interroge sur l’intérêt de ce livret. À vous de voir donc dans quelle mesure vous souhaitez vous lancer et ce que vous êtes prêts à investir.

Bon ben c’est du Chroniques Oubliées, quoi

Design & lisibilité : C’est mignon…

Comme je l’indiquais plus haut, on nage en pleine fantaisie infantile. Bien écrit, lisible et savamment structuré, Chroniques Oubliées Mini se paie des illustrations qui renvoient, dès la couverture, à un univers féerique destiné à un public très jeune. C’est trompeur, certes, mais ça n’en reste pas moins joli. On peut en tout cas saluer l’éditeur de ne pas avoir succombé à la fainéantise marketing et de proposer un véritable design propre à ce jeu. Un travail principalement visible dans le mini-bestiaire du jeu, monstrueusement adorable. Je suis en revanche moins convaincu pas le jeu de couleur bleu/orange du texte (drôle de mélange) mais c’est une préférence purement subjective. Quant au scénario, il est absolument quelconque et trop court.

Chroniques Oubliées Mini
Des monstres à croquer

Système : … mais c’est pas tout à fait pour les gosses

C’est en lisant le système (qui tient sur 4 pages, certes) que j’ai compris que Chroniques Oubliées Mini n’était pas tout à fait un jeu pour enfants. Il pourrait l’être, à condition que les enfants en question aient déjà goûté aux joies du JDR avec des adultes qui ont pris le temps de leur expliquer comment ça marchait. Par contre, partir de rien et lire ce livret peut s’avérer particulièrement fastidieux pour un gosse. En fait, si Chroniques Oubliées Mini simplifie effectivement le système de base de la gamme, il le synthétise surtout à outrance. Et pour un adulte qui veut lancer du Chroniques Oubliées en convention ou pour une session destinée à des débutants, c’est génial. Mais si vous souhaitez en tirer plus que ça, pas sûr que ça marche.

Chroniques Oubliées Mini
Ne vous y trompez pas, ça reste encore assez complexe pour des gosses

Qu’est-ce qui change dans le système par rapport à Chroniques Oubliées ? La différence principale tient des caractéristiques. Exit les 6 attributs classiques du med-fan, bonjour Adresse (pour l’agilité, la dextérité et la perception… j’ai pas compris non plus), Esprit (pour la perspicacité, la culture générale) et Puissance (pour la force et la résistance). En gros, on passe à trois caractéristiques et si le choix peut paraître anodin, ça facilite effectivement la partie pour des parties courtes avec des débutants. Du reste, on retrouve les tests (avec moins de données chiffrées), les points de chance, les PV, la défense ; bref, tout ce qu’il faut dans du Chroniques Oubliées. C’est simple, c’est efficace et c’est facile à prendre en main.

Par contre le scénar’, c’est enfantin de chez enfantin

Conclusion : C’est cool mais était-ce nécessaire ?

Toute la question se résume à ça : Chroniques Oubliées Mini est-il nécessaire ? Je pense avoir répondu à la question tout au long de ma critique. Pour 10 balles, on se retrouve avec un livret très simplifié et facile à prendre en main pour quelqu’un qui a des notions en jeu de rôle. Et même si le jeu propose de passer de CO Mini au Chroniques Oubliées Fantasy classique, je ne suis pas sûr que ce livret soit la meilleure porte d’entrée pour les personnes qui souhaitent quelque chose d’un minimum consistant. Pour cela, je renvoie clairement vers la boîte d’initiation de Chroniques Oubliées, en lien plus haut dans l’article. À vous donc de voir ce que vous recherchez et de prendre votre décision en connaissance de cause.

À bientôt sur Sitegeek,

Musa

Verdict

Utilité
Design et lisibilité
Système

Chroniques Oubliées Mini est un livret qui fait le job, avec de quoi se lancer très rapidement dans le jeu de rôle, à condition d'avoir déjà des notions. Mais est-ce la meilleure porte d'entrée en la matière ?

A propos Musa

J'aime tout mais je suis difficile. Voilà qui me résume bien. Littérature, cinéma, jeux vidéo, séries, animés, comics, mangas, jeu de rôle papier, etc. Ce qui compte pour moi, c'est de distinguer ce que j'aime de ce qui est bon ou mauvais. Car non Einstein, tout n'est pas relatif !

Voir aussi

Mythic Battles

Critique jeu de rôle | Mythic Battles Pantheon – Un JDR antique

Des jeux sur la mythologie grecque, il y en a déjà pas mal. Le parti pris de Mythic Battles Pantheon se distingue toutefois du lot. Encore faut-il assimiler son système un peu retors pour y prendre du plaisir.

Pigsmoke

Critique jeu de rôle | Pigsmoke – Vis ma vie de prof chez Harry Potter

Des JDR amateurs dans le monde de Harry Potter, il y en a des tonnes. Pigsmoke propose donc de sortir des sentiers battus et vous propose d'incarner non pas les élèves mais les profs d'une école de magie. C'est tout de suite très différent. Fun garanti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.