Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | MotoGP 18 – Xbox One – Pilotage hyper précis pour graphismes incomplets
MotoGP 18

Test | MotoGP 18 – Xbox One – Pilotage hyper précis pour graphismes incomplets

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Après avoir repris la licence l’année passée avec un MotoGP 17 sympa mais imparfait, Milestone nous laissait espérer un MotoGP 18 encore meilleur. Oui, enfin, pas tout à fait.

Une après-midi avec MotoGP 18 sur Xbox One

Cela faisait un petit temps que j’avais délaissé les jeux de simulation de moto, laissant le soin à Fred de vous présenter Valentino Rossi et MotoGP 17. Par manque d’envie tout d’abord mais surtout à cause de la déception des derniers épisodes. Là où nous étions en droit d’attendre chaque fois un peu mieux, nous avions souvent droit a quelques améliorations, de grosses mises à jour et surtout d’autres points qui n’allaient plus. On restait donc constamment sur notre faim. J’ai donc repris le flambeau pour ce MotoGP 18, espérant avoir LA simulation, réussie en tous points de vue.

Bienvenue dans MotoGP 18

Désolé mais on attend une mise à jour ?

Autant vous le dire de suite, le contenu de MotoGP 18 est vraiment loin d’être impressionnant. Bien qu’il soit difficile pour une simulation de course de sortir des modes carrière, contre la montre et championnats/course rapide, c’est bien tout ce à quoi vous aurez droit. Exit donc les modes coop, multijoueur local et motos de légende. Alors oui on a encore droit à tous les pilotes et motos officiels du championnat. Oui on a droit à un mode carrière relativement profond qui vous permettra de grimper les échelons progressivement. Bien que celui-ci est assez prévisible et linéaire, il offre une belle immersion, bien servi par des présentations des villes et circuits au top.

Voila pour le contenu

Mention spéciale à la modélisation des circuits qui approche une précision rarement égalée même si on sent que cela a été au détriment d’autres éléments du jeu.

Visuellement très inégal, encore une fois…

J’ai un peu l’impression que le problème de disparité graphique sur MotoGP ne date pas d’hier. C’est encore le cas sur MotoGP 18. Là où les motos (du moins celles de la catégorie reine) sont modélisées jusque dans les moindres détails et superbes à observer, les environnements et les spectateurs sur les circuits sont vraiment pauvres et parfois même assez laids. Personnellement, à l’heure actuelle, je trouve ça rédhibitoire et cela ne me donne pas forcément envie d’y retourner.

Des graphismes inégaux…dommage

Comme disait Fred l’année passée, il ne s’agit pas simplement de faire de beaux véhicules et d’oublier le reste pour faire un bon jeu. En course, la vue de votre moto reste très jolie, surtout sous la pluie avec des effets vraiment sympas. Par contre, cela manque de fluidité, y’a pas mal d’aliasing et les motos au début de la carrière sont limite floues.

Des sensations réelles et immédiates

Quand ce n’est pas au top graphiquement et qu’on a pour seul contenu, le minimum syndical, on espère pouvoir compter sur des sensations au top, pour plaire aux puristes et nous donner envie d’enchainer les tours de circuit.

Une conduite hyper précise ou la moindre faute sera punie

A ce niveau-là, je dois dire que c’est franchement impressionnant. On se rend compte que c’est bien là-dessus et sur le tracé des circuits que Milestone a mis le paquet. Les sensations sont immédiates et hyper bonnes, on ressent de suite la moto. Que vous soyez novice ou expert, la quantité impressionnante d’options d’aide à la course permettra de jouer selon votre niveau. J’ai pour ma part adoré l’apport de l’ingénieur de piste. Celui-ci vous aidant à améliorer (et donc de comprendre) les paramètres de votre moto en répondant à de petites questions qui permettront à votre ingénieur de vous conseiller pour tel ou tel réglage.

L’ingénieur de circuit, pour apprendre et améliorer, j’adore

Une fois vos choix faits, chacun de ceux-ci se ressentira dans votre pilotage. Celui-ci est extrêmement précis et pour peu que vous augmentiez un peu le niveau de l’IA, le challenge sera vraiment au rendez-vous. On ressent carrément les effets de sur/sous-virage ainsi que le transfert des masses, chose assez rare sur un jeu de moto car pas forcément évidente à reproduire. Un vrai bon point donc.

J'ai aimé

  • La prise en main immédiate
  • La précision du pilotage
  • Les circuits hyper fidèles
  • Un mode carrière bien complet...
  • L'apport de l'ingénieur de piste

Je n'ai pas aimé

  • Les graphismes inégaux
  • Le manque de contenu
  • Les temps de chargement
  • Bien qu'assez prévisible et linéaire

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Contenu

Seule référence

La référence officielle du MotoGP revient mais déçoit sans être complètement mauvaise

Revue de presse

 –/10

Gamekult

 –/20

Gamergen

 14/20

JV.com

 08/10

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

MotoGP 18 est loin d’être mauvais, surtout au niveau des sensations de pilotage, franchement bien retranscrites. Malheureusement ceci est au détriment du contenu et des graphismes que je trouve vraiment décevants. Les experts pourront se satisfaire du pilotage millimétré mais pas certain que les novices soient convaincus de s’y mettre avec cette version 2018.

Plus d’infos sur le site officiel de MotoGP 18.

A très bientôt sur Sitegeek

Arnaud Godet

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

Une bonne dose d’adrénaline


MotoGP 18
Développeurs Milestone
Editeur Milestone 
Date de sortie 8 June 2018
Prix 39,54

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Starlink

Test | Starlink : Battle for Atlas – PS4 – De la SF bien enfantine

Test | Loin d'être un simple copié/collé des jeux vidéo utilisant des jouets, Starlink : Battle for Atlas est une belle introduction à la SF pour enfants.

cthulhu

Test | Call of Cthulhu – PS4 – Sombrez dans la folie !

Test | Call of Cthulhu - PS4 - l'oeuvre de Lovecraft est de nouveau mise sur le devant de la scène mais dans le monde du jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.