Namco, une société japonaise de jeux vidéo créée en 1955, lance une nouvelle génération de Tamagotchi avec de nouvelles fonctionnalités adaptées au goût du jour

La première génération de Tamagotchi avait accompagné dans les années 90 de nombreux adeptes du concept qui n’a pas su relever le défi de la réalité augmentée, mais Namco n’a pas dit son dernier mot.

Namco lance officiellement en précommande les Tamagotchi Pix

Disponible depuis le 23 avril 2021 en précommande pour 50 euros environ, cette nouvelle génération de Tamagotchi sera déclinée en 4 coloris : rose floral, violet ciel, bleu océan ainsi que vert nature et sera livré à partir du 1er juillet 2021.

La précédente version de 2018 n’avait pas fait ses preuves, mais c’est sans compter sur l’ambition de Namco de réveiller l’âme protectrice de nos enfants en adaptant le concept aux tendances actuelles. Ainsi, ce nouveau Tamagotchi sera plus collaboratif et interactif, équipé d’un QR Code « Code Tama », les propriétaires de Tamagotchi Pix pourront s’échanger des objets virtuels et personnaliser leurs animaux de compagnie.

L’autre grande nouveauté, c’est l’arrivée d’une caméra embarquée qui fonctionne à l’aide d’un bouton pressoir situé sur le haut de l’œuf et qui permet de se prendre en photo avec son animal préféré ou de faire découvrir le monde à son Tamagotchi. Les photos prises pourront ensuite être partagées avec leurs amis pour rendre l’expérience collaborative et probablement susciter l’intérêt de nouveaux utilisateurs. À partir du mois d’août, Namco annonce que l’expérience de jeu pourra continuer sur le site internet tamagotchi.com, donnant ainsi un nouvel élan et adaptant l’animal préféré de nos enfants au monde actuel.

Lire aussi :
PixelHeart annonce Andro Dunos 2 et des jeux Neo Geo AES

Pour ceux qui n’ont pas connu l’époque Tamagotchi, le concept est simple et ludique : acquérir un Tamagotchi, c’est avoir la lourde responsabilité de le nourrir et de jouer avec. Dans le cas contraire, le Tamagotchi subit les conséquences de la loi de la nature et finit par mourir. C’est donc un jeu plutôt bien pensé, moins virtuel qu’un jeu vidéo et moins violent que certains titres appréciés par la jeunesse.

Et vous, vous aviez ce jouet dans les années 90? Dites-nous tout dans les commentaires.

Gwen