Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Wonder Boy 3 – Xbox One – Quand la réalité surpasse le rêve !

Test | Wonder Boy 3 – Xbox One – Quand la réalité surpasse le rêve !

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

 

Il est de ces jeux qui marquent notre enfance. Certains d’entre nous sont de la génération Sega, d’autres Nintendo mais que ce soit Zelda, Mario ou Wonder Boy il y a toujours un jeu qui reste dans nos mémoires. Quel plaisir pour moi de pouvoir être le testeur de Wonder Boy 3 – The Dragon’s Trap ! Surtout si les développeurs ont l’air d’avoir mis tout leur coeur à l’ouvrage.

Une après-midi avec Wonder Boy 3 – The Dragon’s Trap sur Xbox One

24 décembre 1989, le sapin clignote de toute part, une odeur de bisque bouillonnante se dégage des marmites, la sonnette retentit encore et encore pour laisser entrer la famille. Les cadeaux du Père Noël sont déjà sous le sapin et du haut de mes 7 ans je trépigne d’impatience de pouvoir en déballer un. Ma maman est pourtant claire sur ce point, pas de cadeau avant minuit ! L’horloge du salon affiche… 19h24 ! Je ne tiendrai jamais !

Je ne lâche plus ma mère d’une semelle, je l’assomme de questions au point qu’à 20h on m’autorise enfin à enfreindre la sacro-sainte règle. Seulement je ne peux en choisir qu’un. Bon sang ! Et si je déballais un pull ou un pyjama ? Mais je ne suis pas né de la dernière pluie, j’arrive déjà à reconnaître la forme d’une éventuelle cartouche Master System. Je décide donc que ce sera ce paquet ! Sans imaginer une seule seconde que j’allais découvrir un jeu qui m’occuperait durant des jours et des mois. Cerise sur le gâteau il me poursuivra durant bien des années, pour revenir encore aujourd’hui grâce à Lizarcube/DotEmu afin de raviver mon âme d’enfant. Et à nouveau m’occuper durant bien des heures le sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux !

Wonder Boy 3 - Papa Noël ne m'a pas roulé cette année là !
Wonder Boy 3 – Papa Noël ne m’a pas roulé cette année là !

Grâce à cette introduction vous aurez compris je pense que j’affectionne tout particulièrement Wonder Boy 3 – The Dragon’s Trap. C’est certain donc que j’aurais été extrêmement déçu d’avoir un remake qui gâche mon souvenir. Et au final c’est l’inverse.

Je parle, je parle mais peut-être ne connaissez-vous pas Wonder Boy 3 ? Ce jeu est la suite directe de Wonder Boy in Monster Land, qui était sympa mais sans être révolutionnaire. Vous incarnerez un valeureux chevalier venu terrasser un dragon répondant au nom de Mecha-Dragon. Malheureusement le dernier souffle du dit dragon maudit notre héros en le transformant en Homme-Lézard. Seule la croix de Salandre pourrait lui rendre sa forme humaine. Encore faut-il la trouver !

Wonder Boy 3 – The Dragon’s Trap – Un travail d’orfèvre

Lorsqu’on évoque le mot « remake » on est en droit d’avoir peur au vu des divers jeux qui ont déjà subi ce même sort et s’en sont sortis avec parfois de grosses déceptions. Ici, pour éviter cela, Lizardcube a mis le paquet. Musique entièrement retravaillée avec un orchestre symphonique. Refonte totale des graphismes avec tous les plans et les personnages dessinés à la main. Possibilité de switcher en un instant de la nouvelle version à l’ancienne sur simple pression d’un bouton. Rien n’est laissé au hasard pour s’assurer du succès de ce remake !

Wonder Boy 3 - Tout les décors retravaillé à la main.
Wonder Boy 3 – Tout les décors retravaillés à la main.

Les nouveaux décors ne sont pas simplement beaux mais tout bonnement sublimes ! Les effets de lumières, les feuilles des cerisiers du japon qui tombent. Chaque nouveau plan nous fait s’arrêter, non pas pour regarder mais bien pour contempler le travail d’orfèvre accompli par les développeurs. De même pour la musique qui arrive à garder l’essence même de celle d’origine en nous rendant nos souvenirs au-delà de tout ce que l’on aurait pu rêver.

Wonder Boy 3 – Déjà incroyable pour l’époque

La maniabilité de Wonder Boy 3 est la seule et l’unique à n’avoir reçu aucune modification. Et c’est à ce moment là qu’on se rend compte à quel point le jeu était déjà incroyable pour l’époque en termes de gameplay. En retrouvant ce jeu je me suis demandé comment il était possible que Sonic ou Mario soit au-dessus de cette pépite. Rendez-vous compte, dans un seul jeu en 1989 vous pouviez incarner 5 personnages aux capacités vraiment différentes. Cracher du feu, marcher sur les murs, nager, voler. Même encore aujourd’hui je n’ai pas d’exemple qui me vient à l’esprit pour un gameplay aussi varié.

Et pourquoi Spider-Mouse ?
Et pourquoi Spider-Mouse ?

Je pense que l’on peut expliquer la différence de célébrité entre Wonder Boy 3 et ses concurrents en grande partie par sa difficulté. Tant au niveau des ennemis qu’à la possibilité de ne plus savoir par où aller pour la suite de l’histoire. Mais Lizardcube a eu la bonne idée de proposer à présent trois mode de difficultés. Pour moi qui aie joué un nombre d’heures incalculables à ce jeu il m’a fallu 3h20 (comptez un peu plus de 5h sinon) pour finir ce remake en mode normal. (1h40 la deuxième fois)

Pour ceux que ça intéresse je vous propose ici de découvrir un speed run de mes 40 premières minutes de jeu (sur mon 2ème essai). J’ai volontairement filmé la télé de plus loin et mis une autre musique pour ne pas vous gâcher la surprise de découvrir cela par vous même dans votre salon.

J'ai aimé

  • Mes souvenirs sublimés
  • La musique
  • La refonte graphique

Je n'ai pas aimé

  • Devoir m'arrêter de jouer !
  Il est de ces jeux qui marquent notre enfance. Certains d'entre nous sont de la génération Sega, d'autres Nintendo mais que ce soit Zelda, Mario ou Wonder Boy il y a toujours un jeu qui reste dans nos mémoires. Quel plaisir pour moi de pouvoir être le…

Résumé des scores

Graphismes
Musique
Maniabilité

Magique !

Wonder Boy 3 nous rappelle qu'il était déjà incroyable pour l'époque. Et Lizard Cube/DotEmu nous offre la possibilité de revivre notre enfance avec les larmes aux yeux et le sourire aux lèvres !

Revue de presse

 –/20

Gamekult

 –/20

Gamergen

 –/20

JV.com

 –/20

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Fred

Peut-être que certains pourraient dire que 20€ serait un peu élevé pour un jeu de ce type. Peut-être que j’évoquerai le fait que d’intégrer une Wonder Girl sans adapter les transformations animales est dommage. Mais je suis fan ! Et donc je vous dirais que pour 20€ vous avez la possibilité d’avoir un vrai jeu comme on n’en fait plus tellement de nos jours. Un jeu qui, au-delà de m’avoir conquis (ce n’était pas difficile), a accroché mon fils de 11 ans qui prenait un malin plaisir à switcher sans cesse avec l’ancienne version et à me répéter : c’était moche avant Papa. Un jeu qui a plu à mon amoureuse qui l’a fini en admirant, elle aussi, le travail magnifique des décors et musiques.

D’habitude je n’écris un article que pour que vous sachiez si un jeu est bien ou pas. Mais ici je n’ai qu’une envie c’est que l’on donne plein d’argent à Lizardcube et DotEmu pour qu’ils puissent nous faire d’autres remake de cet acabit.

Admettons qu’il faudrait choisir un seul jeu pour le prochain remake, je pense que j’aimerais assez bien Psycho Fox alors. Et vous ? Vous aimeriez quoi ?

Plus d’infos sur le site officiel de Wonder Boy 3 – Dragon’s Trap.

A très bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

testUAMA1_vectorized

Un conte poétique.

Wonder Boy 3 – The Dragon’s Trap
DéveloppeursLizard Cube
EditeurDotEmu
PlatformePC, Xbox One, PS4, Switch
Date de sortie18/04/17 – PC,  Xbox One, PS4 – plus tard sur Switch
GenrePlateforme, Rétro

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

Test | Skylar & Plux – PS4 – Un duo qui peut mieux faire

Test | Skylar & Plux - PS4 - Un jeu de plateformes agréable a jouer mais qui peut mieux faire au niveau contenu et réalisation technique

L’incroyable succès de la Nintendo Switch

Après les résultats décevants de la Wii U, la société japonaise Nintendo serait-elle en train …

3 commentaires

  1. Je l’ai fini hier soir, et je trouve cette refonte graphique absolue affreuse. Et ce n’est pas qu’une question de goût. Elle dénote objectivement de l’ensemble de la série Monsterworld. Le rendu « BD occidentale » n’était pas du tout un choix judicieux, et je n’ai pas retrouvé l’univers que j’ai quitté enfant.. (un exemple simple, le premier niveau avant le meka dragon: sur master system le fond et noir avec quelques torches.. on s’attend donc à quelque chose de sombre et de lugubre…or dans la verison HD on a un fond bleu clair avec des puits de jour ultra lumineux… donc raté au niveau de l’interprétation). Parcontre la bande son est vraiment excellente. Je souhaite vraiment que le jeu rencontre le succès pour donner suite à d’autre remake… mais par pitié avec une direction artistique plus raccord avec le jeu d’origine.

  2. Tu me rassures, j’attendais ce jeu avec au moins autant d’impatience que toi (je me souviens encore du mot de passe que j’utilisais à l’époque, c’est dire…), et savoir qu’il est réussi me donne envie de me l’offrir sans attendre ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *