Plus jeune, j’ai toujours eu envie de posséder une borne d’arcade et avec la trentaine tout fraîche, ce rêve vient de se réaliser. Vu les nombreuses demandes à ce sujet, j’ai décidé de vous écrire ce petit article afin d’éclaircir mes démarches pour y arriver.

Une première expérience en demi-teinte avec la Neogeo

Pour être honnête, j’ai d’abord possédé une borne Neo Geo Rit Legno, achetée un peu vite et qui, pour des raisons très personnelles, ne m’a pas donné entière satisfaction. Cette première expérience dans le monde de l’arcade m’aura permis de comprendre et connaître mes attentes vis-à-vis de cet univers. Tout d’abord, je ne suis pas bricoleur. Je n’aime pas ça et je n’ai ni le temps, ni l’envie de poncer/percer/peindre ; en un an et demi, je n’ai même pas été fichu de remplacer les serrures et loupiottes en panne sur ma Neogeo, ni d’intégrer mes baffles. Ça reste une très bonne première expérience qui m’a appris le vocabulaire utilisé (Jamma, Jpac, 15Khz, …), le tout assisté par les membres expérimentés du forum (merci Trunks et Vega) et à moindre prix (350€). Cette borne m’aura apporté pas mal de plaisir mais jamais une satisfaction totale. J’aurais aimé faire un Street Fighter 2 ou un Shmup moderne mais l’écran en 320×240 et le nombre limité de boutons par joueur étaient un frein à ces envies. De plus je n’ai jamais été séduit par son look trop vintage qui ne faisait pas vibrer chez moi la fibre nostalgique. Bref, cette borne n’était pas pour moi mais mon portefeuille de l’époque ne m’autorisait pas à me procurer celles que je convoitais. La donne vient de changer :-)

Neo Geo Rit Legno : une borne old school

Neo Geo Rit Legno : une borne old school

 

Sega New Net City, la borne japonaise multifréquences, la borne parfaite.

Comme expliqué ci-dessus, mon choix d’opter pour une borne japonaise multifréquence traduit une envie de pouvoir jouer à tous les types de jeux de différentes époques, du vieux Galaga de 1981 au dernier Street Fighter IV sorti il y a quelques années.  La connectique VGA et l’amplificateur sonore en RCA permettent d’y brancher un tas d’appareils : Sega Naomi, Taito Type X, PCB, Carte multi et PC. Le grand écran rotatif autorise le jeu en « tate », ce qui permet concrètement de jouer aux shmups verticaux sans bandes noires avec une diagonale de 29 pouces (73cm) pleinement exploitée. Ces bornes sont équipées en Sanwa 6 boutons et vu qu’elles sont plus récentes, les écrans sont généralement en meilleur état. Après avoir pris des informations sur le site d’Arcade-belgium et auprès de Trunks, Will et autres spécialistes de l’arcade, mon choix s’est arrêté sur quatre modèles : Sega Blast City, Sega New Net City, Taito Egret 3 et Atomiswave SD. Ces modèles « prestigieux » ne sont pas les plus simples à trouver : les boutiques spécialisées pratiquent généralement des prix exorbitants allant jusqu’à 1500€ hors livraison, laquelle peut vite s’avérer onéreuse pour un colis de 120Kg. Bref, à force de recherche sur le net, je constate qu’un nom d’importateur revient souvent sur les forums : RKLOK. Ce passionné d’arcade importe des containers complets de bornes d’arcade directement depuis le Japon, qu’il vend ensuite à prix cassés en comparaison avec les autres acteurs du marché. J’ai donc pris contact avec lui par mail de la façon la plus simple du monde et il m’a proposé une Sega New Net City dans un état très correct pour 695€ (400€ moins cher que d’autres sites). Pour 75€ de plus, je me la fais livrer et pour 50€, j’obtiens l’adaptateur 110v/220v permettant de la brancher sur le réseau européen.  820€ pour la borne livrée à la maison, c’est certes un budget mais ça reste correct pour ce type d’objet. Après quelques négociations avec madame et la vente rapide de ma Neogeo, j’ai rapidement conclu la vente avec Ronnie et payé le montant dû. Ce fut alors le début d’une longue attente.

Sega, c'est plus fort que toi

Sega, c’est plus fort que toi

 

Mon expérience avec RKLOK : la livraison

Sega New Net City - Arrivé de la belle

Sega New Net City – Arrivé de la belle

On m’avait prévenu que dans l’arcade, il fallait deux choses : de l’argent et de la patience, ce que j’ai pu vérifier par moi-même. La livraison a pris un peu de retard à cause des aléas de la vie. Le virement international a trainé un peu trop et est parvenu à Ronnie alors qu’il venait de partir en vacances. La borne est expédiée deux semaines plus tard et le livreur me contacte un vendredi pour venir la déposer chez moi alros que j’étais au travail et que c’était tout bonnement impossible. Je ne l’aurai finalement que deux semaines plus tard car j’ai congé uniquement le mercredi et ceux-ci étaient justement des jours fériés (1er et 8 Mai) . La borne est finalement arrivée un jour de pluie (Sacré Murphy) et, en insistant, le transporteur a bien voulu m’aider à la hisser dans le garage. Esthétiquement, la borne était irréprochable et fidèle à la photo. Heureux comme tout, j’étais impatient de la tester. Seulement voilà, il n’est pas simple de déplacer 120Kg vers la pièce prévue à cet effet. À l’aide de ma planche à roulettes avec quelques gouttes de sueur, j’ai quand même réussi à l’amener au bon endroit.

Anticipation quasi parfaite

De nature prévoyante, j’avais anticipé pas mal de choses et mis a profit ma période d’attente durant la livraison pour acheter « tout ce dont j’avais besoin ». J’avais donc reconfiguré le PC qui se trouvait dans ma Neogeo avec les jeux Naomi et acheté une nouvelle carte graphique (Ati  7750 à 85€ pour affronter les jeux d’arcade « modernes »). J’ai également fait l’acquisition d’un circuit imprimé permettant de connecter le control panel de la borne à un PC : le JVS-PAC 60€. Ce circuit imprimé est l’œuvre d’un passionné et j’ai eu quelques craintes pour la livraison, car il avait quitté sa Hongrie natale pour un voyage aux Philippines de 4 mois. J’ai réceptionné tout ce petit matériel pour un coût supplémentaire de 145€ et profité de mon attente pour configurer l’ordinateur que je possède (un petit i3 à 350€ tout compris sauf la carte graphique)  avec hyperspin. Je vous confesse avoir dépensé aussi environ 80€ en accès gold  hyperspin, premium emumovie et crèmerie d’approvisionnement de jeux. L’avantage de ces comptes premium, c’est qu’Hyperspin et emumovies proposent un accès à leurs serveurs permettant de récupérer les images d’interfaces, les vidéos de démo et même un utilitaire qui synchronise vos jeux et récupère tout ça automatiquement ! Ce n’est pas obligatoire mais ça fait économiser pas mal de temps et permet d’avoir une interface vraiment classe que vous découvrirez plus loin. C’est donc paré de tout ce bardam que je réceptionne ma borne, persuadé d’avoir pensé à tout.

Sega New Net City - Un court passage dans la cuisine

Sega New Net City – Un court passage dans la cuisine

Quelques couacs imprévus avec la Sega New Net City

Sega New Net City - Belle à l'intérieur et ça se voit à l’extérieur

Sega New Net City – Belle à l’intérieur et ça se voit à l’extérieur

Mon premier gros souci est apparu lorsque j’ai déplacé ma borne, à la sueur de mon front, près de son emplacement initial. Trop large, elle ne passait pas la porte ! Quelle frustration de me retrouver là avec cette immense borne à 1m de son emplacement et d’être incapable de la faire rentrer. J’ai d’abord démonté la porte afin de gagner quelques centimètres mais c’était insuffisant, ensuite j’ai imaginé démonter le chambranle de la porte mais en voyant le bois se fissurer, j’ai rapidement changé d’avis. Vient ensuite l’idée logique de démonter la borne et plus précisément les sliders sur les côtés pour tenter de la faire passer et là deuxième souci : il faut un tournevis Torx security spécifique. Découragé, je déplace la borne dans la cuisine où elle restera deux semaines, le temps d’attendre le passage d’un pote expérimenté en la matière (Wil J). Dans la cuisine s’opère un véritable chantier pour connecter le tout et tenter de jouer une première fois avec mon beau matériel. J’ai eu pas mal de difficulté pour passer Windows 7 en 640×480,  mais lors du premier boot, j’ai été subjugué par un Wow effect inhérent à l’image sublime et étonnante qu’affiche cette borne. La résolution pourtant faiblarde présente une finesse de pixels telle que l’écran semble en HD. Ensuite, ce fut une autre paire de manches pour pouvoir jouer… Tout d’abord j’ai vite compris qu’il me manquait un petit adaptateur 2RCA vers mini jack pour brancher les haut-parleurs sur le PC (3€). De plus j’ai eu beaucoup de mal à trouver où brancher mon JVS-PAC et j’ai même craint que la carte Sega I/O boards était absente de ma borne (…)

Sega New Net City - Voilà l'emplacement du PC

Sega New Net City – Voilà l’emplacement du PC

La cerise sur le gâteau ou le soucis du détail. 

À ce stade de la partie, je pouvais profiterallègrement de tous les jeux sur ma borne et tout était presque parfait… Deux éléments me posaient encore problème : les chaises et la décoration. La  borne est donc un modèle « assis » et au Japon, les tabourets prévus à cet effet font 38cm de haut.  En plus d’être moche, la chaise en bois que j’utilisais était trop haute et le confort n’était pas optimal. En surfant sur le net, je me suis rendu compte que les tabourets d’arcade étaient rares et hors de prix. Un banc Sega deux places d’occasion se négocie à 100€ et les annonces sont extrêmement rares.  J’ai finalement trouvé mon bonheur chez le revendeur « Neo-Legend » où j’ai pu faire l’acquisition de deux tabourets au design très arcade pour 120€ livrés.  Concernant la décoration de la borne, j’étais un peu déçu de voir mon marquee avec le truc générique « Insert your design here » et l’emplacement de move list vide. Avec tout ce que j’avais dépensé pour que cette borne soit classe, il n’était pas envisageable que j’imprime un truc composé de racolages maison. J’ai finalement trouvé une bonne adresse sur Gamoover capable de réaliser ce genre de choses : BEN Factory. Difficile de choisir entre les designs proposés tant ils sont tous beaux ; finalement je craque et décide de rentabiliser les frais de port en prenant 3 modèles : IkarugaSF4 AE et Under Defeat pour un montant avoisinant les 100€.

Sega New Net City - En place dans la salle de sport

Sega New Net City – En place dans la salle de sport

J’ai finalement pu la trouver en démontant les caches en plastique à l’aide des douilles Torx security que je me suis achetés chez Brico (10€). J’ai également pu enlever les sliders et amener la borne à son emplacement définitif. J’y suis arrivé grâce à l’aide de nombreuses personnes sur GamooverArcade-Belgium et Be-Games qui ont fait preuve d’une patience exemplaire face  à mes questions un peu simplettes. À ce stade, j’ai pu faire mes premières parties sur borne et afin de prendre une petite revanche personnelle face à ma précédente Neogeo Rit Legno, je lance « Street Fighter 2 »  pour tester le potentiel, stick en main, de la configuration full Sanwa s’offrant à moi. Et là ce fut le drame : seuls 3 boutons fonctionnent par joueur. Toujours sur les mêmes forums, on m’apprendra que pour connecter les boutons supplémentaires, il me faudra un « kick-harness » vendu par Arcade-Invaders pour un peu moins de 20€.  Au détour de ces discussions sur le forum, j’en viendrai à me procurer du nettoyant professionnel pour blanchir davantage les plastiques de ma borne pour environ 25€ de plus.  L’addition totale commence à chiffrer avec ces 200€ d’accessoires divers non prévus initialement mais comme indiqué précédemment, j’étais prévenu.

Sega New Net City - Avec les décorations et tabourets : le pied

Sega New Net City – Avec les décorations et tabourets : le pied

La douloureuse addition…

Sega New Net City : 700€
Livraison : 75 €
Adaptateur 110/220 : 50
PC i3 entrée de gamme : 350€
Carte graphique Ati 7750 : 85€
Kick Harness : 20 €
Douilles Torx : 10 €
Adaptateur RCA > Mini-jack : 3€
Forfait site web hyperspin, etc. : 80 €
Produit de nettoyage : 25€
Tabourets : 120€
Marquee : 100€

Voilà tout de même une addition qui s’élève à 1683€ pour une borne vendue initialement à 700€ J Notez que j’ai encore de la chance que rien n’ait été cassé durant le transport. Vous observerez néanmoins que j’ai acheté du bon matos et qu’en optant pour le système Naomi original, on peut supprimer toute la partie PC qui représente en fin de compte 580€ sur la facture totale en incluant les accès hyperspin, JVS-PAC, etc.

Le résultat en vidéo

Conclusion de Gwen sur la Sega New Net City

Je me suis clairement fait plaisir sur ce coup-là et l’achat est amorti par la vente de ma Neogeo Rit-Legno. En outre, je disposais déjà du PC, ce qui rend donc l’addition un peu plus « acceptable ». J’ai maintenant une machine qui me satisfait à 100% et de quoi jouer pour trois générations. Je ne saurais que trop vous recommander de tenter l’expérience car si tout ça paraît compliqué, c’est au final un vrai plaisir de pouvoir bénéficier d’une machine de cette qualité à la maison. J’espère aussi que ma vision honnête et mon retour d’expérience vous apporteront toutes les réponses à vos interrogations. Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à laisser un commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre. Je vous invite également à consulter ma série de vidéos YouTube réalisées sur cette borne : GameOver.

Remerciements

Je tiens à remercier les acteurs principaux de cette aventure.

Tout d’abord Trunks car c’est lui qui m’a donné envie de me lancer dans l’arcade, c’est lui qui est venu chercher la Neogeo avec moi et m’a expliqué tout ce que je devais savoir avec un concept simple : « n’achète pas de la merde et donne-toi les moyens de tes ambitions ». Vous remarquerez que j’ai appliqué ce principe pour mon plus grand plaisir. Lors de ma reconversion japonaise, il m’a également aidé quotidiennement pour régler les différents soucis. Bref un grand merci ! Merci à Wil et Bal qui ont répondu présents pour mes interrogations et se sont déplacés pour m’aider.  Merci à Nomax d’Arcade Belgium de travailler pour faire connaître ces machines dans notre plat pays et merci aux différents intervenants sur Gamoover et Arcade-Belgium. Le monde de l’arcade dispose d’une ambiance étonnante et j’ai été un peu surpris par cette entraide à faire pâlir Marc Emmanuel de « Tous ensemble ». Pour finir, merci à Ronnie (son interview arrivera bientôt) qui importe ces machines à des prix démocratiques, et aux différents prestataires de services et vendeurs qui m’ont tous été d’une aide précieuse.

Sega New Net City - Les différents marquee

Sega New Net City – Les différents marquee

Les adresses indispensables

RKLOK : http://www.rklok.nl/
JVS-PAC : http://jvspac.kirurg.org
Kick-Harness : http://www.arcadeinvaders.com/
Ben Printing : http://www.benfactory.fr/BenFactory/Ben_printing.html
Neo Legend : http://www.neo-legend.com/
Arcade-Belgium : http://www.arcadebelgium.be/
Gamoover : http://www.gamoover.net

N’hesitez pas à donner votre avis et à me poser toutes vos questions dans les commentaires si vous avez besoin d’aide.

A bientôt!

Gwen