Spellforce 3 Fallen God est le nouveau DLC de Spellforce 3. Ce dernier a pour particularité de ne pas nécessiter le jeu de base pour pouvoir fonctionner. Mais si vous optez pour cette solution, vous n’aurez accès qu’à la campagne solo des trolls, qui n’est autre que la nouvelle race disponible dans cette extension.

Quoi de neuf dans Spellforce 3 Fallen God

Spellforce 3 est un jeu de stratégie en temps réel sorti à la base en décembre 2017. Dans les grandes lignes, le jeu ressemble très fort à Warcraft 3. Comprenez qu’il s’agit de construire des bâtiments, pour ensuite produire des unités, pour terminer en allant poutrer tous les ennemis de la carte. Comme dans Warcraft, on dirige également des héros qui prennent des niveaux au cours des parties sauf qu’ici, le côté RPG de la chose est beaucoup plus développé. En effet, on retrouve ici des arbres de compétences très impressionnants qui offriront une grande rejouabilité aux fur et à mesure des parties. Et pour cause, un même héros peut vraiment être différent en fonction de ses orientations.

Deux des héros de Spellforce 3 Fallen God en action

Pas de doute, c’est joli

Dans sa version de base, Spellfoce 3 propose trois factions : les elfes, les orques et les humains. Cependant, quelques DLC sont venus enrichir le background du jeu au fil des ans. Ceux-ci ont pour particularité d’être des stand-alones. Concrètement, cela veut dire qu’on n’a pas besoin de la version de base du jeu pour pouvoir y jouer. Mais prenons le cas de Spellforce 3 Fallen God comme exemple. Dans ce nouvel add-on, THQ Nordic a rajouté une nouvelle faction, j’ai nommé les trolls. Et qui dit “nouvelle faction” dit “nouvelle campagne solo“. Comptez environ 15 heures pour la boucler et sachez que plusieurs fins seront possibles en fonction de vos décisions. Cependant si vous ne possédez pas le jeu de base, vous n’aurez pas accès aux campagnes des autres races.

Un tableau montrant ce qu'on peut faire avec Spellforce 3 Fallen God

Un tableau vaut mieux qu’un long discours

Mais est-ce ce que cette extension vaut le coup ?

En soi, ce modèle économique est assez intéressant puisqu’on peut s’essayer au jeu pour un moindre coût. Sauf que dans Spellforce 3 Fallen God, j’ai quand même été un peu déçu par les trolls. En effet, j’ai trouvé cette nouvelle race pas très fun à jouer. Et pour cause, les membres de cette faction ont tendance à être assez lourds et très lents. Ce qui ne rend donc pas les parties très nerveuses. Un autre problème réside dans les bâtiments. En effet, ceux-ci se ressemblent tous très fort, ce qui ne facilite pas du tout la gestion de son village. Et je terminerai par la campagne solo qui ne m’a pas non plus transcendée. Les trolls étant un peuple quelque peu limité intellectuellement, les nombreux dialogues et l’histoire principale se sont vite révélés assez inintéressants. Dommage !

Un des décors de Spellforce 3 Fallen God

Les décors sont riches et variés

Mon avis en bref sur Spellforce 3 Fallen God

Dans l’ensemble, Spellforce 3 est vraiment chouette, surtout pour un jeu qui a déjà quelques années. En résumé, je dirais qu’il ressemble à ce à quoi Warcraft 3 Reforged aurait dû ressembler pour vraiment me satisfaire. Les maps sont vraiment belles, le tout fourmille de détails et quand ça tourne en ultra, ça envoie vraiment le pâté. Si vous êtes vraiment fan, il y a fort à parier que vous ne ferez pas l’impasse sur cette nouvelle extension. Et revanche, si vous débutez par Spellforce 3 Fallen God, il y a des chances que vous passiez un peu à côté du jeu tant les trolls sont peu agréables à jouer. Ceci dit, le tout est quand même sympa sur la durée puisque Spellforce 3 propose une rejouabilité sans faille quelle que ce soit la faction que l’on incarne. Grâce à ses arbres de compétences développés, on ne joue jamais deux fois les mêmes parties et c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup. Bref si vous fan du jeu, foncez !

Un combat dans Spellforce 3 Fallen God

Les combats, ce joyeux bordel

Pour plus d’informations sur Spellforce 3 Fallen God, rendez-vous sur sa page Steam. Et pour de nouvelles aventures, à bientôt sur Sitegeek.

Lire aussi :
DriveClub - Avis

Johnny.