2 ans après sa sortie, Nier Automata nous revient dans une édition Game of the YoRHa. L’occasion pour moi d’enfin faire cette petite perle que j’avais ratée.

Un après-midi avec Nier : Automata sur PS4

Pour beaucoup, les éditions Game of the year sont souvent dispensables. Si vous êtes fan de la première heure, vous aurez fait le jeu et ses DLC dès leur sortie. En revanche, il se peut qu’on rate certains jeux car on préfère comme nous le disait Fred, jouer moins mais jouer mieux. Une réédition en GOTY est donc une belle occasion de faire un jeu qui a fait l’unanimité ou presque. Le tout incluant tous les contenus additionnels et ce pour un prix plus bas qu’une édition standard.

Je vous présente 9S et 2B

Un univers post-apocalyptique bien barré

Nier : Automata est un RPG d’action qui oscille entre différents styles de jeu. Entre exploration, aspects RPG, beat’em all et phases de tir/combats dans les airs, il brasse assez large. On part à la rencontre de 9S et 2B dans un très lointain futur. Presque tous les humains ayant été exterminés par une invasion extra-terrestre des siècles auparavant. Nos héros, des androïdes, sont mandatés par les humains restants afin de combattre les machines sur terre pour reprendre le contrôle de celle-ci. Sans être totalement original, Nier : Automata nous offre un contexte permettant de construire tout l’univers autour. Je rentrerai plus tard dans les détails mais je peux déjà vous dire que l’ensemble est hyper bien équilibré, de la direction artistique à la bande son en passant par le gameplay.

Un univers post-apocalyptique vraiment unique

Et tu tapes tapes tapes…

Dans Nier : Automata, vous passerez le plus clair de votre temps en mode beat’em all à défoncer du robot plus ou moins grand. Pour ce faire, vous disposerez d’une arme de combat rapproché et d’un robot équipé d’un laser pour le combat à distance. Les bosses sont fort présents et on se retrouve régulièrement dans une phase où il faut défoncer un mastodonte. Sachez également que vous évoluerez dans un monde semi-ouvert. Vous aurez donc le loisir de vous balader à peu près où vous le souhaitez, récoltant objectifs principaux et secondaires au gré de votre progression. J’ai parfois ragé de ne pouvoir passer par certains endroits, simplement car ceux-ci n’avaient pas été inclus dans la map, obligeant des détours parfois aberrants.

Une tonne de bosses tous plus impressionnants les uns que les autres

Le gameplay est hyper fluide et on se familiarise rapidement avec toutes les commandes de base, enchaînant les coups dans un ensemble plus que dynamique. C’est là l’une des grandes forces de Nier : Automata, son rythme. On s’ennuie très rarement et on avance rapidement, sans jamais aucun temps mort si ce n’est pour les « cinématiques » permettant de comprendre l’histoire.

Des aspects RPG discrets et bien pensés

Au-delà de ce côté beat’em all, Nier : Automata possède également une immense dimension RPG. Il vous faudra ainsi régulièrement récolter des matériaux plus ou moins rares afin d’améliorer vos armes, votre armure mais aussi votre compagnon robot. Ce que j’apprécie beaucoup dans le concept, c’est la manière de traiter l’évolution de votre personnage. Celui-ci étant un androïde, il faudra résonner comme avec un ordinateur et choisir ce que vous souhaitez ajouter comme capacité à votre robot.

Un menu de personnalisation bien dans l’univers

Graphiquement un peu en dessous mais DA et bande son irréprochables

C’est surement visuellement que Nier : Automata m’a le plus partagé. S’il faut bien reconnaître que la direction artistique et l’univers sont magnifiques et originaux, procurant à l’ensemble une vraie personnalité, il n’en va pas de même pour les graphismes. Certes, ceux-ci sont vieux de 2 ans mais certains détails dans les environnements voire des personnages, ne sont pas à la hauteur des attentes 2019.

Une direction artistique exceptionnelle qui rattrape la qualité des graphismes un peu en retrait

Enfin, comment passer sous silence la bande son de Nier : Automata, tout simplement exceptionnelle. On ressent l’ambiance, quelle qu’elle soit. Que ce soit le danger, la vitesse, la tristesse, l’immersion est totale, contribuant grandement à faire de Nier : Automata une perle à ne pas louper.

J'ai aimé

  • La jouabilité
  • La direction artistique
  • La bande son
  • Le rythme

J'ai pas aimé

  • Des graphismes décevants en 2019
  • Un monde parfois pas tout à fait ouvert
2 ans après sa sortie, Nier Automata nous revient dans une édition Game of the YoRHa. L’occasion pour moi d’enfin faire cette petite perle que j’avais ratée. Un après-midi avec Nier : Automata sur PS4 Pour beaucoup, les éditions Game of the year sont souvent dispensables. Si vous êtes fan de la première heure, vous aurez fait le jeu et ses DLC dès leur sortie. En revanche, il se peut qu’on rate certains jeux car on préfère comme nous le disait Fred, jouer moins mais jouer mieux. Une réédition en GOTY est donc une belle occasion de faire un jeu…

Résumé des scores

Graphismes/Direction Artistique
Jouabilité
Durée de vie

A faire

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

Bien que déjà âgé de 2 ans, Nier : Automata n’en reste pas moins un incontournable si vous ne l’avez pas encore fait et que vous aimez le genre. Super dynamique, avec un gameplay précis, un univers bien à lui et une bande son époustouflante, que demander de plus. Si en plus il avait été plus beau, on aurait eu là l’un des meilleurs jeux du genre.

Plus d’infos sur le site officiel de NieR : Automata.

À très bientôt sur Sitegeek,

Arnaud

Une bande d’androïdes


NieR: Automata - Game of The YoRHa Edition
DéveloppeursSquare Enix
EditeurSquare Enix 
Date de sortie26 February 2019
Prix --

 Achetez le sur :
 
Référence : NieR: Automata - Game of The YoRHa Edition
Amazon
Boulanger
Rakuten
 

Bande-annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=07lrqoNzw7Y

Galerie :